[ par Pierre Stemmelin
7 casques nomades à moins de 100 €
Aujourd'hui pour 100 € tu n'as plus rien... Cette affirmation n'est pas tout à fait vraie. Pour une somme modérée on peut encore se payer un casque audio, confortable, solide et qui offre de bonnes performances... mais attention, il faut faire le tri.
 Prix en boutique (hors frais de port)
Klipsch Casque audio nomade IMAGE S4A (II) Noir Materiel.net 79.90 €
Klipsch Image X10i - Casque - intra-auriculaire - cuivre anodisé PriceMinister 139.00 €
Klipsch Image S4A II - Casque - intra-auriculaire - noir brillant PriceMinister 99.00 €
Bowers and Wilkins Casque audio nomade P7 Materiel.net 399.00 €
Voir tous les prix !


Nous ne cessons de le rappeler à chaque dossier sur le sujet, le marché des casques connaît une croissance exponentielle depuis quelques années. Il est devenu le nouvel Eldorado de l'audio. Tous les constructeurs du marché de la Hi-Fi s'y mettent, mais aussi les stars de la musique ou encore les marques de vêtements « fashion ». Dans la flopée de nouveautés qui arrivent chaque mois, difficile pour le consommateur de s'y retrouver et ne pas avoir le tournis. D'autant qu’il il y a beaucoup d'amateurisme et d'opportunisme de la part de certains acteurs, qui se contentent de se fournir auprès du premier fabricant asiatique "low-cost", pour ensuite apposer une marque éphémère, histoire de faire un coup. Dans la jungle du marché des casques audio, il est donc important de se fixer des repères, surtout lorsque l'on a un budget serré, pour ne pas se retrouver avec un casque inadapté, trop fragile ou qui fait mal oreilles.

Ne vous laissez pas séduire par les sirènes de la mode



ouverture_1.jpg
Parmi les spécifications communiquées, la réponse en fréquence est intéressant. Ne vous fiez pas aux valeurs indiquées, mais plutôt à leur véracité.
Nous n'avons rien contre les casques audio sur lesquels l'esthétique est aujourd'hui devenue aussi importante, voire plus, que la qualité du son. Les casques sont désormais des accessoires très à la mode et pour tous ceux qui aiment la musique et le bon son (comme nous), c'est plutôt une bonne nouvelle. Mais, il y a des limites. Car beaucoup de nouveaux entrants sur le marché des casques audio font de gros efforts sur l'esthétique, mais se préoccupent fort peu de l'ergonomie, du confort, de la robustesse ou des performances sonores. En dessous de 50 €, à de rares exceptions prés, les produits proposés sont peut-être beaux et seyants au premier abord, mais souvent de piètre qualité. Si l’on ne veut pas perdre sont argent, il vaut mieux se renseigner auparavant, par exemple à travers les multiples réseaux sociaux et forums sur le web. C’est d'autant plus important qu'il est souvent impossible de faire un essai avant achat, puisque les modèles bas de gamme sont souvent emballés sous blister comme des produits jetables de tête de gondole.

Si vous vous contentez de porter votre casque autour du cou comme un collier ou comme un cache-oreille pour vous tenir chaud l'hiver, que vous soyez tombé sur un mauvais numéro ne sera pas dramatique. Mais si vous avez l'intention de l'utiliser et de l'écouter de façon intensive, c’est plus embêtant. Un casque avec une mauvaise isolation acoustique et de mauvaises performances vous amènera à pousser le volume pour avoir des sensations et aura tendance à favoriser certaines fréquences qui, à la longue, pourront user votre audition.

La marque : généralement un bon repère



ouverture_2.jpg
Les casques nomades à moins de 100 euros n'ont pas toujours sur leur câble un microphone et des commandes pour smartphone.
Heureusement, il reste encore beaucoup de constructeurs sérieux. Les grandes marques de l'audio, connues et reconnues de longue date, restent un bon repère. Et nous pouvons vous l'assurer, nous le vérifions régulièrement à travers nos tests, à performances égales, leurs modèles ne sont pas plus chers. Au contraire, ils sont souvent mieux construits, généralement plus solides et endurants, avec un vrai support client en cas de souci.

Les marques historiques comme AKG, Sennheiser, Philips ou Sony font de plus en plus d'effort pour offrir des modèles au look trendy et fashion. Leur expérience dans le domaine des casques leur permet d'offrir en complément un bon niveau de confort et d'ergonomie ainsi que des performances affinées. Les modèles de marques éphémères et opportunistes ont souvent plus de mal à réunir tous ces critères.

Il y a d'ailleurs souvent quelques détails qui ne trompent pas : les spécifications inscrites sur l'emballage. Les produits conçus par des marques sérieuses n'hésitent pas à annoncer leurs véritables caractéristiques techniques. Celles qui concernent la largeur de la réponse en fréquence sont très révélatrices. Sur beaucoup de casques bas de gamme et de marques peu scrupuleuses, il est indiqué une réponse s'étendant de 20 Hz à 20 kHz. Il s'agit d'une excellente performance dans l'absolue, mais elle ne signifie souvent pas grand-chose. Annoncer des chiffres aussi standards et parfaitement "ronds" indique tout simplement que la mesure n'a pas réellement été faite et que les résultats s'appuient principalement sur des données théoriques. Personnellement, nous avons tendance à faire nettement plus confiance à un casque qui revendique une réponse s'étendant de 26 Hz à 18 kHz par exemple. Il s'agit d'une performance à priori moins bonne que le 20 Hz à 20 kHz, mais le résultat prouve que la mesure a dû être réellement faite et suffit largement à obtenir un son de qualité.

La qualité existe vraiment à moins de 100 €... et même à 50 € !



ouverture_3.jpg
Un casque très léger et repliable avec de petites oreillettes est plus facilement transportable mais pas forcément le plus confortable.
En consultant les tests et les notes que nous avons attribuées aux sept casques de ce dossier, vous vous direz peut-être que nous sommes des enfants de chœur et avons perdu notre sens critique. Aussi, il est important de préciser que les modèles retenus sont le fruit d'une sélection pour laquelle nous n'avons choisi que les meilleurs. En effet, nous avons éliminé plusieurs casques dont, entre autres, un Philips, deux Sony et un Philips/O'Neill. Nous avons également été très agréablement surpris par la qualité de certains modèles pourtant commercialisés à des prix très abordables. Parmi les casques testés, quatre sortent plus particulièrement du lot. Ils sont d'un excellent rapport qualité/prix : L'AKG K 618 qui présente une tenue en puissance exceptionnelle et qui est donc capable de délivrer un volume sonore très important tout en conservant une restitution très propre et un grave bien tenu ; le Beyer Dynamic DTX 501 p qui n'est pas très beau, mais offre une musicalité inespérée à moins de 80 € ; le Logitech UE 4000 qui réalise un parfait compromis entre esthétique, ergonomie, fonctionnalités, confort et performances acoustiques ; et enfin le Philips Shibuya qui offre un son très punchy pour un prix imbattable (à peine 50 € !)... C'est bien la preuve qu'entre 50 et 100 €, il est possible de s'acheter un casque audio de qualité, réellement convaincant et enthousiasmant à l'écoute !
/10


Philips CitiScape Shibuya (SHL5200) : cosmopolite et efficaceBeyer Dynamic DTX 501 p : Le vilain petit canardAKG K618DJ : C'est du lourd
Le Philips Shibuya est le premier et le plus abordable des modèles de la gamme de casques CitiScape de Philips, mais c'est aussi certainement un des plus réussis.Le Beyer Dynamic DTX 501 p ne paye vraiment pas de mine et on peut même dire qu'il a un look austère, mais à l'écoute, il enflamme les oreilles.L'AKG K618DJ se présente comme un casque conçu pour les DJ. Mais il serait dommage de le cantonner à cette cible unique, car il a toutes les qualités pour convenir aussi à un usage nomade.
8.5 /10
8 /10
8 /10
Voir le test du Philips CitiScape Shibuya (SHL5200) : cosmopolite et efficaceVoir le test du Beyer Dynamic DTX 501 p : Le vilain petit canardVoir le test du AKG K618DJ : C'est du lourd


Philips / O'Neill The Bend (SHO4200) : casque démontableCresyn Axis C555H : modèle de poche Sony MDR-ZX600 : contraire aux apparences
The Bend est un des fruits de la collaboration entre Philips et la célèbre marque californienne de surfwear O'Neill. Il est conçu comme un modèle endurant et tout-terrain pour un usage intense, voir sportif.Avec Le Cresyn Axis C555H, le constructeur coréen nous livre un casque de poche très original et qui étonne par son rendu sonore particulièrement spacieux en regard de la taille lilliputienne de ses oreillettes.Le Sony MDR-ZX600 devrait s'inscrire dans la lignée des casques classiques, audiophiles, et polyvalent de la marque japonaise. Mais son look est très différent de celui de ses grands frères MDR-ZX700 et MDR-Z1000 tandis que sa restitution sonore est beaucoup moins convenue.
8 /10
7 /10
7 /10
Voir le test du Philips / O'Neill The Bend (SHO4200) : casque démontableVoir le test du Cresyn Axis C555H : modèle de poche Voir le test du Sony MDR-ZX600 : contraire aux apparences


Logitech UE 4000 : il piétine la concurrence
Avec ce petit casque, la marque Logitech UE, qui débute sur le marché des casques audio, réalise un quasi sans-faute. L'Ultimate Ears 4000 est un excellent compromis entre style, performance et fonctionnalité.
9 /10
Voir le test du Logitech UE 4000 : il piétine la concurrence


L'avis des lecteurs
Nom ou pseudo
Email (ne sera pas affiché)
Commentaire
Balises HTML désactivées, hyperliens formatés automatiquement
Indiquez le résultat de l'opération (ci-dessous)

Poster le commentaire
 COMPARATEUR DE PRIX 
Trouvez le meilleur prix
OK