Samsung Série 5 : un Ultrabook dans la norme

0

Le Samsung Série 5 est le premier Ultrabook signé Samsung. Reste à voir si ce modèle arrivé tardivement sur le marché est à la hauteur d’une concurrence nombreuse. Notre modèle de test porte le doux nom de NP530U3B-A02FR et dispose d’un processeur Intel un Core i5 plutôt classique ainsi que d’une solution de stockage spécifique pour nos contrées.

Samsung-Serie-5_1.jpg

L’Ultrabook Samsung Série 5 a beau être le premier ultrabook de Samsung, il ne représente toutefois pas la première incursion du constructeur dans ce secteur. En effet Samsung avait devancé de quelques mois le lancement des ultrabooks avec son très bon Série 9. Malheureusement, l’engin bien que très réussi ne correspondait pas aux standards imposés par Intel. Le prix en particulier était bien trop élevé. Avec ce Série 5, Samsung descend donc en gamme et vient chasser sur des terres déjà occupées par des Asus, Acer ou autres HP.

Ultrabook Samsung Série 5 : joli mais encombrant

Extérieurement, ce Série 5 constitue une rupture par rapport à son grand frère. Là où le Série 9 adoptait un noir très masculin, on est ici en présence d’un aluminium aux reflets moirés. C’est plus passe-partout mais reste joli. On déplore également un changement de matériau, probablement pour des raisons tarifaires. Adieu le duraluminum, on devra se contenter d’aluminium brut pour la partie supérieure et de fibre de verre pour le bas du châssis. Bien qu’inhabituel, ce choix ne nous est pas inconnu, HP avait appliqué une recette similaire pour son Folio 13.

Samsung-Serie-5_3.jpg

Si l’ensemble est plutôt rigide et solide, on est tout de même un peu déçu par certains points. La teinte de la fibre de verre a par exemple tendance à s’abîmer facilement. Quelques jours dans une sacoche lors du MWC auront suffit pour voir apparaître des rayures. C’est triste.

Pour les mensurations, le Série 5 ne va clairement pas aller titiller les cadors du secteur. Avec ses 17,6 mm d’épaisseur et son kilo et demi sur la balance, il se classe même plutôt parmi les plus encombrants. Même constat pour ce qui est du chargeur. Oublié le petit bloc du Série 9, il faudra faire avec la brique habituelle.

Samsung-Serie-5_5.jpg

La connectique de l’Ultrabook Samsung Série 5 se place elle dans la moyenne haute du segment avec 3 ports USB (dont un 3.0), des sorties HDMI et micro VGA (adaptateur fourni) et une prise RJ-45. Comme souvent chez le coréen, le clavier est de très bonne qualité. Nous avons tapé plus d’une dizaine de pages sans inconfort notable. On regrette juste l’absence de rétro-éclairage des touches. Même constat au niveau de l’immense touchpad. Il est précis et agréable au toucher.Samsung-Serie-5_2.jpg

Concernant la partie affichage de l’Ultrabook Samsung Série 5, commençons tout d’abord par saluer le choix d’une dalle mate ce qui est assez rare pour être relevé, malheureusement. Cette dernière est d’ailleurs assez lumineuse pour être utilisée confortablement en extérieur (testé sous le soleil catalan). Malheureusement le contraste est très moyen et surtout les angles de vision sont assez étroits. L’image se délave si on n’est pas bien en face de l’écran. Pas de miracle non plus au niveau de la résolution, on doit se contenter d’un très classique 1366 x 768. Les petits haut-parleurs manquent de basses mais se débrouillent plutôt bien avec les aigus et les médiums, et ce même lorsque l’on pousse un peu le volume.

SSD ou HDD ?

Intel imposant en partie les composants présents dans les ultrabooks, on se retrouve logiquement en terrain connu. Le processeur est un Intel Core i5-2467M accompagné par 4 Go de mémoire vive. L’originalité est plus à trouver du côté stockage. En effet, Samsung a choisi de partir sur un combo disque dur classique (500 Go) et SSD plus petit en Express Cache plutôt que d’utiliser une solution purement SSD. Résultat, on dispose de plus de stockage ce qui est pratique en particulier si cet Ultrabook est destiné à devenir votre machine principale. Par contre les performances sont logiquement moins bonnes, le petit SSD ne pouvant pas tout à fait compenser l’absence de SSD dédié. Toutefois au jour le jour, la différence n’est pas trop sensible et les temps de démarrage/sortie de veille restent raisonnables. A noter que le choix du type de disque se fait pays par pays. Samsung France a fait le choix d’une solution hybride sous la référence NP530U3B-A02FR tandis que les Série 5 américains n’utiliseront que des SSD. Nous conseillons donc vivement à nos lecteurs francophones mais non français de bien vérifier ce qu’embarque votre modèle local.

Samsung-Serie-5_4.jpg

Dans l’ensemble, les performances sont plus que suffisantes pour la bureautique ou le multimédia. On apprécie également le fait que la machine ne chauffe pas trop et reste discrète même quand le ventilateur se met à tourner rapidement. L’autonomie est bonne puisque nous avons tenu un peu moins de 6 heures en lecture vidéo. Dans une utilisation un peu plus intensive (haute luminosité, WiFi…), le Série 5 a tenu 5 h10 ce qui en fait l’un des Ultrabooks les plus autonomes que nous ayons testé avec le HP Folio 13.

Ultrabook Samsung Série 5 : bien mais pas top

Samsung-Serie-5_3.jpg

Après avoir frappé un grand coup avec son Série 9, Samsung impressionne nettement moins avec ce Série 5. Certes on est en face d’un Ultrabook équilibré mais qui peine à se démarquer dans un marché qui est relativement encombré. Un point d’autant plus critique que cet Ultrabook Samsung Série 5 souffre de plusieurs petits défauts comme un écran assez moyen ou encore une fibre de verre fragile. Il conviendra donc de faire son choix en fonction du prix. Et malheureusement, c’est aussi un point sur lequel l’Ultrabook made in Samsung se distingue. Vendu 900 euros, il doit lutter contre un Acer S3 vendu 100 à 150 euros moins cher.

Caractéristiques :
– Processeur : Intel Core i5-2467M
– Mémoire : 4 Go
– Écran : 13,3 pouces (1366 x 768)
– Puce graphique : Intel HD 3000
– Disque dur : 500 Go HDD +16 Go SSD
– Connexions : 2 x USB 2.0, 1 x USB 3.0, HDMI, Micro-VGA, lecteur de cartes SD, RJ-45
– Dimensions : 315.1 x 218.9 x 17,6
– Poids : 1,5 kg
– Autonomie mesurée : 339 Minutes Mesures :
– PCMark : 5574
– 3DMark : 1508
– Prix : 900 euros

Retrouvez tous les tests d’ordinateurs / ordinateurs portables dans nos pages.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire