Accueil Informatique Acer T272HL : taillé pour Windows 8

Acer T272HL : taillé pour Windows 8

    0
    L’écran Acer T272HL est 27 pouces Full-HD tactile, conçu pour Windows 8. Si les moniteurs informatiques tactiles tardent à venir, on ne peut qu’apprécier le confort de cet appareil… et regretter qu’il n’y en ait pas plus sur le marché.

    Acer_T272HL-01.jpg

    L’écran Acer T272HL est un moniteur conçu pour Windows 8. D’ailleurs, c’est un peu l’équivalent graphique du tout-en-un Aspire U dont nous vous reparlerons à l’occasion. Les moniteurs tactiles pour Windows 8 sont rares. Force est de constater que les constructeurs sont restés prudents sur le sujet pour plusieurs raisons. D’abord, personne n’est certain que Windows 8 réussira à s’imposer. Et encore aujourd’hui, 6 mois après le lancement, le doute persiste. Ensuite il faut aussi avouer que la tendance est à l’ordinateur portable. Alors évidemment, le marché du moniteur n’a pas forcément le vent en poupe et c’est bien dommage, car si vous voulez une machine un peu puissante sous Windows 8, vous n’avez pas d’autre choix que d’opter pour un moniteur à part. En effet, les tout-en-uns brillent surtout par leur carte graphique rachitique. Bref, c’est avec plaisir que nous accueillons ce 27 pouces.

    tablo1.jpg

    Design et finition

    Si vous pensiez qu’Acer était une marque low-cost, il va falloir revoir votre jugement, car la finition de ce 27 pouces est à couper le souffle. L’appareil se pose sur le bureau à la manière d’un cadre photo. Une large lame de plexiglas transparente court sous la dalle. Elle est dotée de deux patins antidérapants. Le pied derrière glisse de façon à incliner la dalle jusqu’à 60%. C’est tout de même confortable surtout quand on utilise son PC debout. La large surface de la dalle a tendance à vite nous fatiguer quand il faut cliquer du doigt un peu partout. Il faut dire que la dalle tactile, c’est un peu la seule activité physique de nos journées de sédentaires, alors forcément…

    Acer_T272HL-03.jpg

    Toujours est-il que cet écran est particulièrement bien fini, avec un ajustement soigné des différents panneaux. La dalle de verre est tout de même assez réfléchissante. Mais c’est sans doute un compromis à trouver entre qualité de glisse et reflets sur la dalle.

    Acer_T272HL-02.jpg

    Ergonomie

    L’écran offre une dalle ajustable en inclinaison avec un débattement généreux. Par contre, on ne peut pas ajuster la hauteur, par construction. On apprécie le fait qu’Acer ait opté pour une dalle de plexi assez épaisse pour remonter la dalle à un niveau acceptable pour le travail quotidien.

    Le système de menu est particulièrement bien conçu, Les boutons non-tactiles, se trouvent sur le côté de la dalle et leur fonction est indiquée directement sur la dalle, juste en face. C’est pratique. En revanche, les options ne sont pas légions.

    Terminons par un détail très important : Pour une utilisation en tactile, la dalle de verre n’est pas un inconvénient. C’est même un atout indispensable. En effet, certains gestes requièrent de glisser le doigt le long, ou à travers la frontière virtuelle entre l’écran et le cadre… et c’est tout de même beaucoup plus difficile quand l’écran a un gros bord en plastique bien épais. Bref, la dalle de verre nous semble ici un atout ergonomique quand on parle d’utilisation tactile.

    Equipement

    L’équipement est assez complet, avec le VGA, le DVI et le HDMI. On trouve bien sûr une prise USB, nécessaire pour le tactile, et du coup, un hub USB 3.0 fait aussi son apparition. On a droit à trois ports, sur le côté de la dalle. C’est pratique.

    Acer_T272HL-05.jpg

    Signalons aussi que le moniteur vous propose une option pour charger vos périphériques USB même quand l’écran est éteint. On peut l’activer via l’OSD. C’est bien vu. Cela dit, pour 600 euros, on était en droit d’en avoir pour son argent.

    Consommation : toujours un peu élevée

    Nous avons mesuré la consommation du moniteur Acer T272HL : c’est étonnamment bon puisque nous avons mesuré 15,4W dans nos conditions standards. Il s’agit d’une alimentation externe, d’ailleurs, au passage. L’écran est trop fin pour intégrer le bloc. En veille, c’est moins bon, à 0.5W… si vous désactivez la charge en USB évidemment. Sinon, il faudra ajouter la consommation de ce que vous branchez dessus.

    tablo2.jpgLe moniteur Acer T272HL n’est pas un écran de graphiste. Il faut donc se contenter d’une calibration un peu faite à la va-vite. Le mode chaud est à 5700K, le mode froid est à 8200K. Bref, nous n’avons pas eu d’autre solution que d’en passer par un réglage manuel. Voici notre point de départ : rouge=87, vert=95, bleu=100. Du coup, avec un contraste à 50 et une luminosité à 100, on arrive à ça :

    d_T272hl.jpg

    Pour rappel, ce graphique donne la différence entre la nuance de couleur désirée et celle réellement affichée.

    – Si DeltaE > 3, alors la couleur affichée est sensiblement différente de celle exigée, cet écart pourra être perçu par l’utilisateur.
    – Si DeltaE < 2, LaCie considère que la calibration comme réussie, une légère différence persiste mais elle sera quasiment indécelable par son propriétaire. - Si DeltaE < 1, la fidélité des couleurs est excellente. C’est plutôt bien : toutes les couleurs sont correctes. Et on voit juste que le calibrateur permet tout au plus de récupérer un peu de fidélité dans les teintes sombres. Cela étant, les ombres ne sont pas parfaites. tablo3.jpg

    Le contraste est pour nous une bonne surprise. On n’en attendait pas grand-chose, car les dalles IPS ne sont pas très contrastées en natif. On a même vérifié par deux fois que le contraste dynamique n’était pas activé tant cette mesure est surprenante. Mais les résultats sont là, le contraste est sur le haut de la tranche, surtout en IPS. Bien vu.

    Passé au Gretag Eye-one Display 2, l’écran s’avère imparfait : le vert tire un peu vers le jaune. En revanche, le bleu est plus profond que la moyenne. C’est assez étrange et il faut sans doute y voir un effet de la surcouche tactile.

    g_T272hl_final.jpg

    Le gammut représente la richesse des couleurs affichées. Les coins du triangle sont les couleurs primaires (en synthèse additive, bien sûr). Ainsi, la surface du triangle représente l’ensemble des couleurs affichables en combinant les trois teintes primaires avec plus ou moins d’intensité pour chacune d’entre elles. Donc plus la surface du triangle est étendue, plus les couleurs sont riches.

    Acer T272HL : Uniformité spatiale

    Nous avons mesuré l’uniformité de cet écran. Pour rappel, voici la méthode :

    Nous réglons la dalle sur 50 % de luminosité, 50 % de contraste et nous mesurons l’uniformité de l’éclairage dans une image blanche quadrillée en 64 zones de taille égale : le point le plus lumineux est considéré comme le point 100 %, la valeur du noir précédemment mesurée est considérée comme 0 %, les autres valeurs mesurées sont étalées ensuite.

    unif_acer.jpg

    Le moniteur Acer T272HL offre une uniformité excellente. Attention toutefois, quand vous montez la luminosité dans des valeurs extrêmes, le niveau de noir dérive un peu. Mais globalement, l’image est très uniforme. Jusqu’ici, l’écran Acer se montre assez correct. On aurait aimé que le constructeur apporte un peu de plus de soin à la calibration en usine.Le moniteur Acer T272HL est très, très lent. Et il n’y a pas grand-chose à faire pour changer la donne puisque l’overdrive, s’il y en a un, n’est pas ajustable.

    latency_acer.jpg

    Pour rappel, encore une fois :

    Cette courbe recense les différentes valeurs de latence en fonction du niveau de gris à atteindre. Une alternance noir-blanc se traduit sur la courbe par un point avec l’abscisse 255, une alternance noir-gris donne un point à 125 d’abscisse tandis qu’une alternance noir-gris foncé affiche 50, etc. La latence officielle ISO spécifiée par le constructeur ne concerne que les transitions noir/blanc (0/255).

    On voit ici que les transitions franches sont plutôt bien loties, mais les textures ont tendance à cirer. Bref, ce n’est pas un écran de jeu.

    Dépassement de consigne

    Nous n’avons pas enregistré de dépassements de consigne gênants. Encore heureux… Il n’y a donc pas de negative ghosting, c’est toujours cela de pris.

    A_class.jpg

    Pour rappel, la classe d’overdrive Ere-numérique permet d’évaluer la précision de l’overdrive sur les dalles LCD. Quelle importance me direz-vous ? Si l’overdrive est mal maîtrisé, les couleurs affichées ne sont pas du tout correctes pendant plus d’une image. On obtient une couleur plus flashy que celle demandée. C’est gênant dans les films où ce phénomène engendre du bruit vidéo. Dans les images animées, ce problème peut se traduire par l’apparition d’aberration chromatique. Certaines couleurs non demandées apparaîtront temporairement, du rouge dans une transition vert-jaune par exemple.

    Dans la pratique

    Acer_T272HL-04.jpg

    A l’essai, l’écran fonctionne très bien sous Windows 8. L’installation se passe sans souci, aucun driver n’est nécessaire. La glisse est confortable et l’écran est vraiment très précis. Certes, on trouve toujours Windows 8 déroutant et il est bien délicat de s’y retrouver, mais le tactile est d’une aide certaine par rapport au combiné clavier/Souris.

    L’appareil n’est pas bon dans les jeux vidéo. La réactivité est trop molle et les textures ne sont pas suffisamment précises. En revanche, dans les films, le rendu est plus qu’acceptable. En HD, les Blu-ray sont particulièrement agréables. Il y a peu de bruits sur les aplats de couleurs. Par contre, le contraste est parfois trop appuyé. Il faut aussi compter avec beaucoup de reflets quand la pièce est éclairée et lorsque l’image est sombre. La partie audio est très moyenne aussi, avec très peu de basses. C’est vraiment pour de l’appoint.

    Acer T272HL : assez cher

    L’écran Acer T272HL est plutôt bon dans les faits. Il s’est montré très convaincant sous Windows 8. Seulement voilà, même si le contraste est bon, même si on peut en tirer une belle image, il reste tout de même assez cher et puisque ce n’est pas un écran de jeu, c’est vraiment difficile de justifier l’achat de cet écran en lieu et place d’un tout en un finalement. Reste aussi à parler du prix : 600 euros le 27 pouces, c’est tout de même très cher. Certes, la finition est exceptionnelle, mais c’est tout de même cher payé. Dommage.

    tablo4.jpg

    Retrouvez tous nos moniteurs LCD en test dans nos pages.