Amazon pense ouvrir 400 librairies aux États-Unis

0
amazon-seattle-bookstore

Alors qu’Amazon a ouvert sa première librairie physique à Seattle en novembre dernier, une petite phrase d’un PDG d’un centre commercial laisse entendre qu’il pourrait en avoir beaucoup plus.

Parfois, une simple petite phrase dite dans un contexte particulier peut se traduire par une information d’importance. Aujourd’hui, cette petite phrase provient de Sandeep Mathrani, PDG de General Growe Properties Inc., qui gère et développe des centres commerciaux aux États-Unis.

En marge d’une discussion sur l’augmentation du trafic et des achats dans les centres commerciaux durant la dernière période des vacances de fin d’année dernière, il explique que cela est dû aux personnes qui achètent sur Internet et les retournent dans les magasins physiques. Puis il ajoute « et dans ce cas de figure, vous avez aussi Amazon dont le but est d’ouvrir 300 à 400 librairies« .

Deuxième libraire US

Assez rapidement, après publication de l’article et de l’interview de Sandeep Mathrani, les spéculations sont allées bon train. Si Amazon s’apprête effectivement à construire autant de librairies, le géant du web deviendrait tout simplement le deuxième libraire physique des États-Unis. Seuls Barnes & Noble resterait devant avec 640 boutiques à travers le pays.

Après ces révélations, le vice-président de General Growe Properties Inc, Kevin Berry a été gentiment prié d’expliquer les dires de son patron. Il a alors botté en touche en déclarant qu’il n’y avait pas d’autres commentaires à faire. Amazon a aussi été interrogé sur ces déclarations et la réponse fut plus que laconique : « Nous ne commentons pas les rumeurs et spéculations ».

Si certains analystes sont sceptiques, d’autres pensent que cela permettrait à Amazon d’offrir le retour gratuit en magasin avec le système nommé BORIS pour « Buy On Line, Return in Store »/ »Achetez en ligne, retourné en magasin ». En effet, actuellement, Amazon ne peut concurrencer les magasins physiques dans ce domaine et demande d’un à plusieurs jours pour gérer les retours, alors que les magasins physiques le font dans la journée.

Crédit photo : www.destination360.com

Pas de commentaires

Laisser un commentaire