Apple, erreur 53 : le correctif est là, l’effacement complet aussi

1
iphone-6-458151_1920

L’erreur 53 sur iPhone provoqué par le remplacement du capteur d’empreintes digitales hors réparateur agréé voit son correctif arriver. Mais cela passe aussi par un effacement complet.

Cette histoire d’erreur 53 sur les iPhone n’est sûrement pas finie. Même si Apple vient de mettre à disposition un correctif, celui-ci nécessite un effacement complet des données du smartphone.

Pour rappel, cette histoire remonte à une dizaine de jours lorsque le journal anglais, The Gardian, se faisait l’écho et le collecteur de plaintes d’utilisateurs se retrouvant avec un iPhone bloqué et l’erreur 53 d’afficher. Cela intervenant après une mise à jour ou une migration vers iOS 9 sur des appareils dont le capteur d’empreintes digitales avait été réparé ou remplacé en dehors du circuit agréé par Apple.

Apple s’était défendu en indiquant que cela était une mesure de sécurité, mais bizarrement, avec un iPhone sur iOS, c’était juste un message d’alerte indiquant le problème et désactivant le lecteur d’empreintes. Le retour à l’utilisation d’un code PIN était alors nécessaire.

Effacement complet

Apple a réagi et publié un correctif, mais celui-ci ne va pas plaire. En effet, la procédure est la même que pour la restauration d’un iPhone. On relie le smartphone à l’ordinateur et à iTunes, ce dernier formate l’appareil et y installe iOS 9.2.1 et l’utilisateur se retrouve avec un iPhone vierge comme le jour de l’achat. Bref, si votre iPhone est bloqué, faites une croix sur vos données. Le correctif modifie la réaction d’iTunes face à un capteur remplacé, le désactive et repasse à l’identification par code PIN.

Face aux problèmes, certains Apple Store avaient indiqué aux clients qu’il fallait acheter un nouvel iPhone. Apple a indiqué au site TechCrunch que les clients ayant dû remplacer leur iPhone hors garantie pour cette cause peuvent contacter AppleCare pour un remboursement.

Est-ce que correctif et ce possible remboursement calmeront certaines envies judiciaires, sachant qu’aux États-Unis, une « Class Action » est déjà engagée.

1 commentaire

  1. changement de lecteur d’épreinte. suivi d’un effacement total des données !!

    mais les Messieurs D’apple ne ferai pas du pieds aux pickpockets expéditeurs vers les pays du Maghreb??

Laisser un commentaire