Accueil News Avast a piraté le Wi-Fi de l’aéroport de Barcelone pour faire un...

Avast a piraté le Wi-Fi de l’aéroport de Barcelone pour faire un test

    0

    23Wi-fi aéroportA l’occasion du MWC 2016 qui a lieu a Barcelone, Avast a piraté le Wi-Fi dans le but de montrer qu’il était généralement dangereux de se connecter à un réseau en libre service.

    Le Mobile World Congress, se déroule en ce moment à Barcelone. Il s’agit d’un salon ou la plupart des constructeurs de produits high-tech viennent présenter leur tout dernier produits.

    Aujourd’hui, Avast rend public les résultats d’un test effectué concernant le piratage. Ce test a été mené à l‘aéroport de Barcelone, quelques jours avant l’ouverture du MWC. Le but a été de viser les réels risques existants qui sont liés aux connexions depuis le Wi-Fi public. Selon les chercheurs en sécurité de Avast, les milliers de personnes qui sont passées par l’aéroport de Barcelone pour se rendre au salon high-tech ne prennent aucune mesure de sécurité pour se connecter au réseau Wi-Fi. Cela peut avoir de lourdes conséquences car ils peuvent être espionnés ou piratés par hackers sans même s’en apercevoir.

    L’expérience de Avast

    Les professionnels de l’entreprise ont installé un réseau Wi-Fi non loin du stand d’accréditation du MWC qui se trouve à l’aéroport de Barcelone. Lorsque l’on se connecte au Wi-Fi, on peut tomber sur des réseaux accessibles comme par exemple « Starbucks », « Airport_Free_Wifi_ARENA » et « MWC Free WiFi ». Généralement, quand on se rend dans un lieu public ou le Wi-Fi est gratuit, le smartphone se connecte tout seul au réseau. Déjà à ce moment là, on peut être piraté et en plus, se connecter à un réseau Wi-Fi qui n’a pas de mot de passe, met à disposition à la vue de tous les données de navigation.

    C’est ainsi qu’il a été récolté plus de 8 millions de paquets de données qui dépendaient de plus de 2 000 utilisateurs. L’entreprise à donc pu apprendre que 50,1% des personnes ont un iPhone, 43,4% ont un smartphone Android et 6,5% ont un Windows Phone. 61,7% sont allés sur leur compte Gmail et ont naviguer sur le net depuis Google. Presque 15% des 2 000 utilisateurs ont consulté Yahoo, 2% se sont connectés à Spotify. 1% des personnes sont présentes sur les applications de rencontres et bien plus grave encore, Avast a pris connaissance de l’identité de plus de 63% des utilisateurs présents.