Blackberry débarque sur les voitures autonomes

2

BlackBerry

Blackberry, à la base constructeur de smartphone, vient s’inscrire dans un domaine où on ne l’attendait pas forcément : celui des voitures autonomes. 

Ces derniers temps, Blackberry a annoncé son souhait de changer de secteur. Celui qui s’est fait connaître par ses téléphones à clavier a rapidement été dépassé par les smartphones et autres technologies innovantes. Il a essayé de rattraper son retard à plusieurs reprises, mais l’écart était déjà trop grand. Ce n’est pas une raison suffisante pour se laisse abattre. En effet, il a clairement exprimé son souhait de se développer dans la création de logiciels. Aujourd’hui, il arrive dans un nouveau secteur : les voitures autonomes.

Blackberry fait parler de lui

Un constructeur peut-il passer du milieu de la téléphonie à celui de l’automobile ? Il faut bien croire que oui, si on regarde Blackberry. En effet, celui qui s’est fait connaître pour ses mobiles à clavier passe désormais au secteur de la voiture autonome.

Un projet a d’ailleurs vu le jour, sous le nom de « Blackberry QNX« . Son but va être de développer des logiciels ainsi que des outils de gestion dédiés à la voiture autonome. Aussi, un nouveau centre de recherche et d’innovation spécialisé dans ce domaine a été inauguré par John Chen, le PDG de Blackberry, accompagné par le premier ministre canadien Justin Trudeau dans l’Ontario. Mais il a également fait appel à des spécialistes : Renesas Electronics ; un fabricant de puces japonais, un partenariat avec l’Université de Waterloo ainsi que la plateforme technologique Polysinc.

Concernant le projet, John Chen s’est exprimé : « Les véhicules autonomes exigent un logiciel extrêmement sophistiqué et hautement sécurisé. Notre expérience en matière de sécurité mobile et notre leadership nous permettent de dominer le marché des renseignements intégrés dans les voitures du futur« .

Dans l’Ontario, les premiers tests de voitures autonomes ont été validé. Ce projet va donc permettre de développer le sujet. Blackberry QNX a su séduire jusqu’à soulever 71,6 millions d’euros.

2 COMMENTAIRES

  1. Blackberry ne débarque pas dans ce domaine. Il se développe. Entre QNX, leader dans l’automotive et le partenariat avec Ford il s’installe. A voir les Google et Apple fait des pas de deux dans la voiture autonome et l’amateurisme de Tesla (defaillance, accident, mauvaise qualité de fabrication) Blackberry fait le bon choix au bon endroit. Collaborer plutôt que confronter.

Laisser un commentaire