[ Jeudi 23 dcembre 2010 ] par Thomas Debelle
CIA vs Wikileaks : "What The Fuck ?!"
|
 Prix en boutique (hors frais de port)
We Steal Secrets : La Vrit Sur Wikileaks PriceMinister 6.91
We Steal Secrets: Die Wikileaks Geschichte PriceMinister 12.38
We Steal Secrets: Die Wikileaks Geschichte PriceMinister 9.52
La Ralit Augmente Ou L're Wikileaks PriceMinister 16.00
Inside Wikileaks - Die Fnfte Gewalt PriceMinister 9.80


Alors il faut imaginer la scne. Une poigne de cerveaux de la CIA se runissent dans une salle pour trouver le nom de la nouvelle cellule spciale, dont la mission est dvaluer les consquences des fuites orchestres par le site Wikileaks afin de pouvoir rpondre tout drapage. La discussion est anime, les ides fusent, les neurones sont en bullition quand tout coup, une direction commune voit le jour : Bon, il faudrait trouver un nom qui sonne un peu lancienne, ambiance srie Z ! Il faudrait que a fasse mi-Power Rangers, mi-G.I. Joe et re-mi-Power Rangers la fin ! Au terme de cet excellent et productif brainstorming, un nom est adopt lunanimit et expos dans la foule au reste du monde qui peine contenir son enthousiasme. Ainsi, la cellule spciale de la CIA charge denquter et de surveiller Wikileaks est officiellement baptise la Wikileaks Task Force , abrge par lAgence sous lacronyme WTF . Sauf que dans la langue anglaise, WTF a une connotation bien spcifique et particulire ! Alors oui, il y a peut-tre un petit trait dhumour de la part de la CIA (sic) puisquil sera question pour la WTF de savoir ce que cest ce bordel avec Wikileaks , ce qui reste dans lesprit du WTF dans son sens le plus commun. Reste que si linformation fait gentiment sourire, elle nen reste pas moins trs srieuse et mme un peu tonnante. En effet, la CIA est lagence qui a le moins souffert des rvlations de Wikileaks tant donn quelle profite dune culture du secret bien souvent dcrie mais qui se rvle ici payante. Pour mmoire, la CIA refusa dutiliser le systme de communication du Pentagone, SIPRNET, arguant du fait que trop de personnes y avaient accs. Une dcision judicieuse aujourdhui puisque lune des sources identifie de Wikileaks avait accs SIPRNET.