Accueil News Des « data centers » Microsoft sous-marins

Des « data centers » Microsoft sous-marins

    1
    deployment

    En un an, Microsoft a conçu, construit et déployé son premier data center plongé dans l’océan. Réduction des coûts et de latence sont au programme.

    Beaucoup d’entreprises cherchent à minimiser le coût énergétique de leurs data centers et utilisent différentes techniques. Ainsi, Facebook en a un Lulea en Suède et profite du froid ambiant pour mieux refroidir son centre. Facebook en prévoit un autre en Irlande, près de Clonnee, pour profiter du vent puissant et alimenter son centre via des éoliennes. Il y a aussi celui de Google à Hamina en Finlande qui est refroidi avec l’eau de la mer. Pour Microsoft, c’est directement dans l’eau que l’avenir du data center est placé. C’est le projet Natik.

    Double avantage

    Microsoft a commencé à travailler sur ce projet de data center immergé dès 2014 et le premier est déjà en fonction à titre expérimental. L’idée a été présentée, à l’époque, par Sean James un ancien sous-marinier de la Marine.

    Le Leona Philpot  crédit New York Times

    Le Leona Philpot crédit New York Times

    Le data center immergé est exploité par un navire, spécialement équipé pour cela, qui se nomme Leona Philpot, dont le nom est tiré du jeu Halo. Ce bateau se situe à environ un kilomètre de la côte pacifique, sans autre précision de localisation.

    Pour Microsoft, le but est double. Le premier est de réduire le cout énergétique en profitant de la température de l’eau pour refroidir le système. Le second est de réduire le temps de latence d’accès aux données sachant que 50 % de la population américaine habite à moins de 200 kilomètres de la mer.

    Microsoft prévoit une durée de vie de 20 ans pour le data center et 5 ans pour les ordinateurs à l’intérieur. Microsoft prévoit même d’utiliser des systèmes de récupération d’énergie de la mer à base de turbines ou de système d’énergie marémotrice.

    Selon le New York Times, de nouveaux essais sont prévus prochainement en Floride et/ou dans le nord de l’Europe.