Disney : Mickey et ses amis espionneraient vos enfants via des applications mobiles

0

DisneyCertaines applications mobiles de Disney seraient accusées d’espionnage par des consommateurs américains. Mais ce n’est pas tout, en plus de surveiller leurs enfants, elles revendraient leurs données à des publicitaires et enfreindraient la COPPA (Children’s Online Privacy Protection Art).

La justice californienne vient de recevoir une plainte émanant d’Amanda Rushing, qui veut mettre un terme aux activités d’espionnage de Disney. Les applications en question – 42 au total – ne demanderaient pas l’autorisation aux parents avant de collecter des informations sur leurs enfants.

Les applications de Disney violeraient la COPPA

On rappelle que la COPPA est une loi fédérale qui protège la vie privée des enfants sur Internet et qui interdit, par exemple, les réseaux sociaux aux mineurs de moins de 13 ans.

Amanda Rushing, la plaignante californienne, accuserait Disney d’utiliser des logiciels de tracking dans 42 applications parmi lesquelles on trouve « Disney Princess Palace Pets » qui a été téléchargée des millions de fois. Pour Jeffrey Chester, directeur du Centre pour la démocratique numérique, ces logiciels n’ont rien à faire dans des applis destinées aux enfants. Si Disney revend vraiment les données des jeunes utilisateurs à des publicitaires, elle a dû empocher un sacré pactole mais la société affirme qu’elle n’a dépassé aucune limite et qu’elle est en règle avec la COPPA.

Disney avait déjà été accusée en 2011 d’avoir récolté certaines données appartenant à de jeunes utilisateurs de ses jeux en ligne. La firme avait été condamnée à payer une amende de 3 millions de dollars.

Que pensez-vous de cette affaire ? N’hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires, nous les lirons tous attentivement alors à vos claviers !

Pas de commentaires

Laisser un commentaire