Facebook Messenger introduit la publicité dans ses discussions !

0

Facebook MessengerTout comme ce que l’on peut voir sur notre compte, Facebook Messenger pourrait bien, à l’avenir, intégrer des messages publicitaires…

Il s’agit là d’un système de messagerie instantanée, mis en place pour la première fois sur mobile en 2011. Facebook Messenger permet à l’utilisateur de voir qui est en ligne, qui est connecté depuis son téléphone portable. Il est même possible de voir en direct que l’interlocuteur est en train d’écrire son message. Cette messagerie est très simple d’utilisation et depuis l’année dernière, les applications mobile de Facebook redirigent automatiquement la messagerie sur l’application Messenger. De plus, il est maintenant possible d’accéder à la messagerie même si l’on ne possède pas de compte Facebook. Il suffit simplement de s’inscrire avec son numéro de téléphone.

Plus le réseau social de Mark Zuckerberg perdure dans le temps, plus ce dernier évolue. Le dernier gros changement que l’on a pu remarquer c’est l’apparition de publicités, présentes sur notre fil d’actualité. C’était plutôt gênant mais nous nous y sommes vite accommodés. Mais aujourd’hui, il se pourrait bien que le réseau social applique ce même système de publicités au sein de Facebook Messenger.

Des messages publicitaires au sein même de Facebook Messenger

Le blog TechCrunch a mis la main sur un document qui ne risque pas d’en ravir plus d’un. Facebook aurait pour but d’envoyer des publicités directement dans les conversations de ceux qui utilisent Messenger. En clair, les annonceurs pourraient nous envoyer des messages comme bon leur semble, pour attirer notre attention sur leur dernier produit commercialisé. Que les internautes se rassurent, les annonceurs pourront seulement agir de cette manière si vous avez déjà communiqué avec eux sur le réseau, auparavant.

Si cette rumeur se confirme, ce serait plutôt agaçant car il n’y a rien de plus intrusif ! Quant à Mark Zuckerberg, il n’a pas réagit sur la rumeur mais a juste affirmé qu’il ne veut pas déranger les 800 millions d’utilisateurs avec des messages publicitaires. Affaire à suivre…

Pas de commentaires

Laisser un commentaire