LDLC veut accélérer sa croissance physique

0
ldlc

LDCL est bien connu des bidouilleurs informatiques et commence à avoir une bonne réputation auprès du grand public. Pour accélérer, LDLC veut plus de boutiques physiques.

Si LDLC a fait son image de marque via les ventes en ligne, le vendeur a bien compris que ce canal de vente avait des limites. LDCL a donc ouvert des boutiques physiques avec 24 lieux de ventes et de conseils, dont 11 en franchises.

Les prévisions de LDLC pour ces magasins étaient d’une dizaine par an jusqu’en 2018, soit environ 40 boutiques. Mais LDLC aurait changé d’objectif en visant beaucoup plus haut.

Concurrencer la FNAC

Le nouvel objectif est fixé pour 2021 et viserait les 100 boutiques. Avec ce nombre, le réseau physique serait pratiquement équivalent à celui de la FNAC qui compte 116 points de vente, 85 succursales et 31 franchises. Et si est ajouté les magasins de Matériel.net que LDLC est en train de racheter, les points de vente physiques pourraient atteindre le nombre de 110.

Ainsi, LDLC serait en mesure de concurrencer le leader en France en termes de vente sur Internet et en physique sur le high-tech, ne pouvant rivaliser sur le côté culturel de la FNAC.

outefois, la FNAC est en cours de négociation pour racheter Darty et cela pourrait lui permettre d’agrandir rapidement son réseau. Mais l’affaire s’est compliquée lorsque Conforama s’est dit tout autant intéressé par Darty.

Quoi qu’il en soit, les boutiques LDLC devraient fleurir un peu partout en France dans les prochaines années et cela ne fera pas de mal de voir un peu de concurrence dans ce domaine.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire