Le FBI a accédé à l’iPhone sans Apple

0
iphone-1067983_1920

Toute l’affaire pourrait être résumée par : « Tout ça pour ça« . Le FBI abandonne la plainte ils ont eu accès à l’iPhone de San Bernardino sans l’aide d’Apple.

C’est donc une histoire où tout le monde gagne. Le FBI a annoncé avoir réussi à accéder aux données de l’iPhone de l’auteur de la tuerie de San Bernardino sans l’aide d’Apple. Le FBI a avait demandé à Apple de développé des outils pour contourner les protections d’iOS, ce qu’Apple a toujours refusé de faire. Le FBI était alors passé par la case justice pour forcer Apple à réaliser ces outils.

Faille

Mais le jour du procès, le FBI avait annoncé avoir trouvé une société lui promettant l’accès aux données de l’iPhone incriminé. La procédure avait donc été mise en suspens le temps de réaliser les tests d’accès sans qu’ils ne compromettent les données. Il a été ensuite révélé que la société tierce était la société israélienne Cellebrite, spécialiste dans ce domaine.

Et le résultat est tombé ce matin avec l’annonce du FBI indiquant l’accès aux données et donc la fin de la procédure.

Donc le FBI a eu les données de l’iPhone, Apple n’a pas cédé aux injonctions du FBI et de la justice, mais…

Mais, parce que si la société Cellebrite a eu accès aux données de l’iPhone pour le FBI, c’est qu’il y a une faille dans le système Apple, matériel et/ou logiciel. Heureusement, cette faille n’a pas l’air facile à exploiter puisque le FBI n’a pas pu le faire seul. Apple a tout de même fait savoir qu’ils aimeraient connaître la méthode utilisée pour combler la faille.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire