Le Pentagone défie les hackers

0
man-1187171_1280

Dans le cadre d’un projet, le Pentagone défie les hackers à s’attaquer à plusieurs sites gouvernementaux. Le but : tester et améliorer la cybersécurité.

Au début du mois de février 2016, un pirate avait réussi à compromettre le système de sécurité du FBI et a dérobé des données concernant près de 30 000 employés. Cette mésaventure a peut-être donné l’idée au Pentagone de travailler avec les hackers plutôt que de les mettre à l’amende. D’ailleurs, cette idée a été aussi proposée par John McAffee dans l’histoire qui oppose Apple au FBI et à la justice américaine.

Renforcement

Tous les hackers ne pourront pas participer à ce projet et seuls certains seront sélectionnés. Et les « heureux » élus ne seront pas libres d’attaquer les sites de leur choix, mais devront se contenter d’une liste prédéfinie de sites cibles.

Ash Carter, le Secrétaire à la Défense, a déclaré à Reuters que « le but n’est pas de compromettre un quelconque aspect de nos systèmes sensibles, mais de défier notre cybersécurité d’une manière nouvelle et innovante. Je suis confiant que cette initiative innovante renforcera nos défenses numériques et, finalement, améliorera notre sécurité nationale« .

Ce projet n’est pas une première pour le Pentagone, mais c’est la première fois que du personnel extérieur pourra y participer. Cela peut être aussi un moyen pour le Pentagone de détecter des ressources humaines pouvant être recrutées par la suite.

Si vous vouliez tester vos compétences, cela ne sera pas possible, car les hackers voulant participer au projet doivent être obligatoirement américains.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire