Le site des « Survivants » qui se servait de l’image de Simone Veil pour véhiculer des pensées anti-IVG a été fermé

0

Simone Veil : Site du collectif anti-IVG "Les Survivants"Le collectif « Les Survivants » a vu son site simoneveil.com, nommé « Forever Simone Veil », rendu indisponible par l’hébergeur.

Ce groupe, connu pour mener une véritable guerre contre l’IVG (interruption volontaire de grossesse), avait lancé ce site le 5 juillet dernier, juste après la fin de l’hommage national à Simone Veil aux Invalides. L’ancienne ministre de la Santé avait réussi à obtenir la dépénalisation de l’avortement et l’encadrement de l’IVG. « Les Survivants », quant à eux, ont mené plusieurs opérations anti-IVG et ont décidé d’instrumentaliser l’image de Simone Veil pour faire passer plus facilement leur propagande anti-IVG. Le site a eu une existence éphémère puisqu’il a été fermé le 6 juillet.

L’instrumentalisation de l’image de Simone Veil par « Les Survivants » n’aura pas duré longtemps

Sur la page d’accueil de simoneveil.com était écrit le texte suivant : « Découvrez la vérité sur Simone Veil, celle d’une femme trahie dans ses intentions puisque sa loi n’existe plus tant elle a été modifiée et parce que la légalisation de l’avortement n’a pas amélioré la santé des femmes bien au contraire ». Emile Duport, leader de ce groupe, a déclaré dans un entretien accordé à L’Express que « Les Survivants » ont « profité de sa mort [celle de Simone Veil] pour faire réfléchir sur l’IVG ».

Si le site a vraiment été lancé le 5 juillet, il a été « créé il y a environ six mois » comme l’explique Emile Duport. Il ajoute que l’objectif était de « préempter toutes les requêtes Google » et précise que ce site n’est pas « pro-vie », il opère un « travail de pédagogie ».

Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, s’est indignée au micro de RTL contre « la bassesse de certains qui sont capables effectivement de retourner à leur avantage son nom ».

Après son interruption, ce site de propagande anti-IVG est revenu à la vie avant d’être à nouveau fermé.

Que pensez-vous de cette affaire ? Dites-le nous dans les commentaires !

Pas de commentaires

Laisser un commentaire