[ par Benoît Dupont
LG 60PZ850 Pentouch : le plasma immense et tactile à prix contenu
Sitôt annoncé à l’IFA, aussitôt testé sur Ere Numérique. Cet écran plasma 3D de 60 pouces dispose d’une interface tactile utilisable à l’aide d’un stylet numérique fourni. Il est également 3D et ne coûte que 2 000 euros, ce qui en fait un produit unique dans cette taille.
8
Interface tactile
Rendu en 2 comme en 3D
Gigantisme abordable
Nécessite un PC
3D un peu sombre
Films et jeux à regarder dans l’obscurité
 Prix en boutique (hors frais de port)
* NEUF* GÉNÉRIQUE LG 3D TV Télécommande de remplacement pour 50PZ850T * 60PZ850T PriceMinister 17.70 €
Voir tous les prix !


LG 60PZ850 Pentouch : la TV autrement



02_PZ850.jpg


Le LG Pentouch 60PZ850 est un écran plasma 60 pouces pas comme les autres. Livré avec deux stylets numériques, il est plus proche d’un tableau blanc dynamique que de l’idée que l’on se fait actuellement d’un plasma home cinéma. A l’essai, c’est drôle et ça fonctionne bien mais est-ce suffisant pour combler l’utilisateur dans tous les usages plus classiques d’un écran plat de salon ? A 2 000 euros, l’affaire est déjà bien tentante.

tablo1.jpg


Design et finition



03_PZ850.jpg


On sent que LG a dérivé cet écran de sa gamme d’écrans dynamiques professionnels et la finition est à l’avenant. Le pied en métal est d’une stabilité redoutable, la coque se barde d’aluminium massif et la plaque de verre durcie qui couvre la surface de l’écran semble indestructible. Clairement, c’est un écran que vous n’aurez pas honte d’installer au beau milieu de votre salon.

LG_TouchePen_2.jpg

LG_TouchePen_1.jpg


Les stylets ont du style également, c’est le cas de le dire. Ils sont légers, peut-être un peu long mais leur prise en main est bonne, même pour les tout petits.

Ergonomie



Le système de menu est hérité de la gamme précédente du constructeur. De ce point de vue, l’écran n’a absolument rien à voir avec le LG 55LW980s. Pour autant, l’interface est plutôt agréable à utiliser. Mais attention, elle n’est pas utilisable avec les stylets. Les réglages se font à la télécommande très classique. Pour simplifier la vie de l’utilisateur, l’écran dispose de pré-réglages THX plutôt recommandable. Nous y reviendrons plus loin.

Equipement



La connectique nous ramène une bonne année en arrière. L’écran n’est pas connecté. On trouve bien sûr toute la batterie de connecteurs classiques, dont quatre prises HDMI. A ce prix, on n’a droit qu’à une paire de lunettes actives. Alors que le constructeur fait l’apologie de la 3D à lunettes polarisées depuis l’introduction sur le modèle LG 47LW650S, ce plasma exploite la technologie qui n’est pourtant pas le fort du constructeur coréen comme en témoigne le test du 55LX9500. L’écran n’est pas non-plus connecté. Ce n’est certes pas essentiel mais ça fait un peu « so 2009 » pour un écran de luxe.

L’interface tactile



Pour ne rien vous cacher, on a galéré pour faire fonctionner le tout. Contrairement à ce que laisse penser les démonstrations que l’on trouve ça et là, il faut bien un PC pour profiter des stylets. Il faut pour cela connecter l’écran au PC via la connectique de votre choix. Nous avons choisi le HDMI, qui affiche un bureau Windows de 60 pouces en 1920 x 1080. Ensuite, il faut brancher une clé USB qui communique directement avec les stylets, installer un driver particulier et rebooter.

Pour éviter tout problème de compatibilité logicielle, nous sommes partis d’une installation propre de Windows 7 en 32 bits sur un PC récent. Normalement, une fois que vous avez fait tout ça, rien ne fonctionne. Il faut appairer les stylets au dongle en approchant le styler dudit dongle et en pressant sur le seul et unique bouton que l’on trouve sur le crayon. Vous pouvez appairer deux stylets, pas plus.

angry_birds.jpg


Une fois que vous avez fait tout ça, normalement, ça ne marche toujours pas… Il faut activer la fonction « PenTouch » de la télé et lancer le module de contrôle pour interface tactile sous Windows si vous voulez profiter de vos stylos. Et miracle, ça fonctionne enfin. On retrouve les commandes classiques telle qu’on les connaît sur les PC tout-en-un comme le HP TouchSmart 600-1220fr par exemple.

Alors naturellement, puisque le tactile, ça ne sert quasiment qu’à cela, nous avons joué à Angry Bird.

angry_birds_2.jpg


C’est assez bluffant. L’interface est d’une fluidité parfaite et les stylos répondent bien. Le bouton « home » sur le dessus est reconnu comme un clic droit. Jouer à Angry Bird sur une tablette de 60 pouces, c’est le luxe absolu… What else ?

Il existe d’autres applications fournies par LG… sauf qu’elles ne nous ont pas été fournies dans le carton. Je ne vous mentais pas, on a bien galéré. Parmi ces applis, signalons un navigateur Internet sur lequel il est possible de commenter, une application de dessin, Sketchbook, une version augmentée d’Office et un calendrier « familial ». Un calendrier interactif de 60 pouces, ça fait tout de même plus Sarif Industries que Petite maison dans la prairie et nous avons de sérieux doute quant à l’intérêt réel de cette dernière application à la maison. Faute de mieux, nous nous sommes rabattus sur Paint :

dessin.jpg


Ce que l’on peut dire, c’est que la précision du stylet est suffisante. La glisse de la pointe du stylo (en plastique chromé durci) sur le verre est plus agréable qu’il n’y paraît mais il faut passer outre les premières appréhensions. Il faut dire que frotter un objet contendant sur une dalle de téléviseur n’est pas vraiment dans l’ordre naturel des choses. En revanche, la résolution de la dalle est bien trop faible à notre goût. Il aurait bien fallu du 4k pour avoir un peu plus de finesse dans le trait. Là, ça reste grossier. Pour les enfants, ça devrait aller. Notons que les débuts de François ci-dessus n’étaient pas très prometteurs. Mais avec un peu de pratique et de patience, on obtient un résultat plus qu’honorable. :-)

dessin_2.jpg


Bon, il certifie que c’est le Guernica de Picasso, mais j’ai comme un gros doute… Comme quoi on aurait tort d’abandonner l’enseignement des arts plastiques en école de journalisme…

Consommation



La consommation du LG Pentouch 60PZ850 est relativement faible pour un monstre de cette taille. Evidemment, elle varie avec le contenu, et on peut assister à des pointes effrayantes à plus de 400 W sur l’instrument de mesure. Mais globalement, il faut dire que la luminosité de l’appareil, même à plein régime, reste relativement faible. C’est tout à fait logique puisque l’on s’attend à ce que l’utilisateur passe son temps tout près de l’écran avec son stylet. Le revers de la médaille, c’est qu’il faut se placer systématiquement dans le noir pour bien profiter de l’image.

tablo2.jpg
8/10

LG 60PZ850 Pentouch : une touche de THX >
L'avis des lecteurs
Nom ou pseudo
Email (ne sera pas affiché)
Commentaire
Balises HTML désactivées, hyperliens formatés automatiquement
Indiquez le résultat de l'opération (ci-dessous)

Poster le commentaire
 COMPARATEUR DE PRIX 
Trouvez le meilleur prix
OK