Accueil News Pas de backdoor chez Apple

Pas de backdoor chez Apple

    0

    iphone-6-458151_1920

    À la suite de la demande du FBI pour débloquer un iPhone, Tim Cook a affirmé qu’Apple ne développera pas de « backdoor » pour accéder aux données.

    Cetet histoire de backdoor pour iPhone demandé par le FBI fait suite à l’enquête sur la tuerie de San Bernardino du 2 décembre 2015 où Syed Rizwan Farook et Tashfeen Malik, sa femme, ont tués 14 personnes et ont blessés 21 blessés. Durant l’enquête, le FBI met la main sur l’iPhone 5c de Syed Rizwan Farook protégé par un mot de passe.

    Le problème pour le FBI est que la protection par mot de passe est associée au système d’effacement des données après 10 essais de saisie infructueuse du mot de passe. Donc, le FBI est passé par la case « justice » pour obtenir d’Apple les moyens nécessaires afin d’accéder aux données de l’iPhone 5c.

    Réponse de Tim Cook

    tim cook ceo appleEn réponse à cette demande de la justice et du FBI, c’est Tim Cook en personne qui, à travers une lettre, a répondu.

    « Nous avons un grand respect pour les professionnels du FBI, et nous croyons que leurs intentions sont bonnes. Jusqu’à maintenant, nous avons fait tout ce qui est en notre pouvoir et dans le cadre de la loi pour les aider. Mais maintenant le gouvernement américain nous a demandé quelque chose que nous n’avons tout simplement pas, et quelque chose que nous considérons trop dangereux à créer. Ils nous ont demandé de construire un backdoor pour l’iPhone. ».

    En clair, créer un outil pour le FBI, ou toute autre organisation, permettant de contourner les systèmes de sécurité d’iOS créerait tout simplement un backdoor. Ainsi, le mot de passe pour être surpassé par l’utilisation de millions de combinaisons via un ordinateur, une procédure dite « brute force » qui pourrait être utilisé par n’importe qui.

    Il est clair que cette affaire, dont la conclusion n’est pas connue, divise. Le chiffrement des données permet aux utilisateurs d’assurer un meilleur respect de leur vie privée, mais bloque les enquêteurs sur certaines affaires. Quelle que soit la fin de l’histoire, un des deux camps ne sera pas ravi.

    Vous pouvez consulter l’intégralité de la lettre de Tim Cook sur le site d’Apple (en anglais).