[ Mardi 3 juin 2008 ] par Benoît Dupont
Téléviseurs LCD 32 pouces : tous les Full-HD au banc d’essai
|
 Prix en boutique (hors frais de port)
TV LCD Neovo TX-W32 32 PriceMinister 1310.59 €
tx-w32 touch screen monitor Marketplace by La Redoute 1353.72 €
MELICONI - ER 200 - SUPPORT MURAL POUR TV LCD - 26-32 - POUR TV SONY SAMSUNG TOSHIBA LG PHILIPS PriceMinister 27.00 €
Kimex 012-1023 - Support mural fixe PLASMA LCD LED 32 - 60 pouces PriceMinister 36.90 €


TV LCD 32 pouces : HD-ready ou Full-HD



Il y a quelques temps, nous vous présentions le seul téléviseur Full-HD du marché en 32 pouces, un Sharp. Aujourd’hui, les cinq écrans de ce comparatif intègrent une dalle 1080p. Sharp a été le premier à dégainer mais depuis Sony, Toshiba, Panasonic et Samsung l’ont rejoint dans cette démarche. Désormais, la résolution Full-HD nécessaire pour tirer le plein potentiel des films en haute définition n’est plus réservée à une élite disposant du recul nécessaire pour installer un 42 pouces. Pour autant, il ne faut pas se jeter sur ces écrans sans avoir pris connaissance des inconvénients inhérents à ce type de dalle. En effet lors de nos tests, nous avons rencontré des problèmes similaires sur tous les Full-HD 32 pouces. L’impact sur la qualité d’image est plus ou moins marqué selon le modèle, mais globalement certains traits caractéristiques semblent se dégager, et le fait qu’il existe à l’heure actuelle un ou peut-être deux fournisseurs de dalles 32 pouces Full-HD au monde n’aide en rien. En premier lieu, nous avons constaté sur la plupart des appareils un certain manque de richesse des rouges. C’est un peu plus marqué chez Sharp mais Sony, Samsung et Toshiba présentent les mêmes défauts sur ce point. De ce fait, on a des tons rouges un peu moins vifs lorsqu’ils sont proches de la saturation. Les téléviseurs présentent également tous plus ou moins la même réactivité. Dans l’absolu, ces valeurs sont correctes et très comparables à celle des écrans HD-ready dans la même diagonale. Mais à y regarder de plus près, nous avons constaté que les modèles Full-HD étaient nettement moins à l’aise avec les objets clairs sur fond sombre. C’est essentiellement dû à un temps de descente moins bon que sur les dalles HD-Ready sans que nous ayons une explication satisfaisante à ce phénomène pour l’instant. Et de ce fait dans les jeux, ces dalles sont encore un peu en retrait par rapport aux écrans HD-Ready.

Tous Full-HD, tous pareil


La vieille légende urbaine selon laquelle toutes les dalles viennent d’une seule et même usine en Chine risque de refaire surface à la lecture de ce comparatif. De fait, il est facile pour un vendeur d’arguer que les téléviseurs sont tous pareils puisqu’ils ont tous la même dalle. C’est l’argument que vous trouverez chez le vendeur n’ayant pas trop envie de se casser la tête. Un bon vendeur, et ils sont rares, vous parlera plus certainement de l’électronique intégrée comme élément de différenciation. En effet, les constructeurs se différencient sur ces écrans par le traitement d’image intégré dans leurs appareils, et les distinctions sont parfois franches. Par exemple, certains privilégient la netteté au détriment d’un rendu cinéma. D’autres privilégient un rendu très dynamique quitte à sacrifier un peu de fidélité chromatique. Bref, il existe des différences de taille entre les modèles. Alors ne vous faites plus avoir. D’ailleurs, l’argument Full-HD se discute aussi. Certes, le format de dalle est tourné vers l’avenir et visionner un film en haute définition sur un tel écran apporte un vrai plus en termes d’expérience visuelle, du moins si on s’approche suffisamment. Pour les DVD, hélas, c’est nettement moins bon. Les images sont assez floues car la mise à l’échelle est délicate. Bref pour l’heure, le 32 pouces Full-HD n’est pas l’arme absolue et selon vos priorités, choisir un écran HD-Ready n’est pas une erreur si vous savez bien le choisir… quoiqu’en dise votre revendeur local.




Sony KDL32W4000 >