Test Beats Solo 2 Wireless : Un casque BlueTooth qui pousse les basses

0

Beast Solo 2 Wireless 01

Cofondée par le rappeur américain Dr Dre, Beats est spécialisée dans l’audio nomade (casques, écouteur intra-auriculaires et enceintes). La société a connu un parcours quelque peu chaotique parsemé de rachats et reventes pour finalement tomber dans l’escarcelle d’Apple, il y a près d’un an et demi. La marque à la pomme a finalement présenté le fruit du rachat en lançant, en juin dernier, son service de streaming de music baptisé Apple Music. Cependant, côté matériel, Beats continue de proposer de nouveaux produits comme le Solo 2 Wireless. Ce casque nomade fonctionne sans-fil pour écouter sa musique depuis n’importe quelle source audio Bluetooth. Il permet également de répondre aux appels via son microphone intégré et promet une écoute limpide et dynamique. Verdict.

Au déballage

Beast Solo 2 Wireless 02

A l’image de ce que la firme à la pomme propose, la casque Beats Solo 2 Wireless profite d’un emballage plutôt classieux tout de blanc vêtu. A l’intérieur, on trouve deux compartiments séparés par des éléments cartonnées qui se retirent via de petites languettes. Le premier compartiment contient la housse de transport dans laquelle se trouve le casque. Le deuxième donne accès aux câbles : l’un USB 2.0 vers micro USB pour la recharge de la batterie et le second, équipé d’une télécommande, destiné à une utilisation filaire. La télécommande intègre aussi un microphone pour la fonction mains libres. Le casque nous a été livré dans sa version dite « argent » mais il en existe deux autres, « Or » et « Gris spatial ». Le design est sobre et reprend les lignes déjà connues des autres modèles de la marque. La finition est de qualité avec un assemblage très propre des différents éléments qui composent le casque. Néanmoins, à ce niveau de prix (300 €, tout de même), on regrette que Beats se soit contenté que de plastique et non d’un matériau plus noble comme l’aluminium, par exemple. Pour le reste, l’intérieur de l’arceau, qui est en contact avec le crâne, profite d’un rembourrage dont la texture rappel le « soft touch ». Les oreillettes sont, quant à elles, constitués de coussinets en tissu à mémoires de forme recouvert de similicuir. L’écouteur droit intègre le bouton de mise sous et hors tension, l’indicateur de charge de la batterie ainsi que le connecteur micro USB 2.0 pour la recharge. L’écouteur gauche, quant à lui, dispose du connecteur jack 3,5 mm pour le raccordement du câble audio et intègre les commandes d’appairage Bluetooth, de réglage de volume, de lecture/pause et de prise d’appel téléphonique. Par ailleurs, en tapotant rapidement sur le bouton central, où se trouve logo Beats, on passe à la piste suivante tandis que trois appuis successifs permettent de revenir à la piste précédente. A noter que la télécommande filaire propose la même gestion. Enfin, le casque est pliable pour faciliter son transport.

Comment il sonne

Beast Solo 2 Wireless 03

Avec Ce casque Supra-aural fermé (posé sur les oreilles), une grande tendance se dégage. Le bas médium et les basses sont largement mis en avant. Les amateurs de techno, d’électro et de remix en tout genre apprécieront tout particulièrement. En revanche, l’équilibre sonore n’est pas atteint à cause d’un haut médium et des aigus qui sont en retrait. Ainsi, l’écoute de musique classique, de jazz et de blues n’est pas parfaite. Sans être dénaturé, on sent que ça manque de clarté et c’est un peu dommage. Toutefois, pour rétablir l’équilibre il faudra jouer sur les paramètres d’égalisation si votre logiciel de lecture intègre ce type de réglages. En mode filaire, le phénomène est identique. La liaison Bluetooth n’est donc pas en cause. Point positif, si le Solo 2 Wireless de dispose d’aucun système de réduction de bruit, ses coussinets isolent parfaitement des bruits extérieurs. Pratique, surtout dans les transports en commun. Quant à la distance par rapport à la source, il ne faudra pas dépasser les 9 à 10 mètres au risque d’avoir des interruptions voire un arrêt de l’écoute. Notez qu’après plusieurs d’écoute, on sent la pression des écouteurs sur les oreilles. Enfin, les communications téléphoniques sont claires et précises.

Raffinements

Beast Solo 2 Wireless 04

Le casque Solo 2 Wireless ne s’appuient sur aucun logiciel ou une quelconque application. Si le besoin de réglages se fait sentir, il faudra compter sur les éventuels outils fournis avec le smartphone ou le baladeur voire télécharger une applis dédiée. Côté autonomie, nous avons pu écouter jusqu’à 11h33 de musique avec un volume régler à 75%, ce qui est un bon résultat.

Notre avis

Que vaut au final, le Solo 2 Wireless ? Après plusieurs jours passés avec, à écouter divers genres de musiques, on n’en conclut que c’est globalement un bon casque. Certes, il met en avant les basses et le bas médium au détriment des aigus et des hauts médiums. De fait, il se destine surtout aux amateurs de techno, électro voire de hip hop. Toutefois, si vous possédez une appli de lecture de musique disposant d’un égaliseur (type « Black Player »), vous pourrez ajuster les réglages de manière à satisfaire tous les genres. Espérons, que Beats tiendra compte de ses quelques remarques pour améliorer le rendu et rendre plus équilibré une prochaine mouture. On apprécie aussi l’isolation exceptionnelle de ce casque supra-aural. Notre petit bémol concerne le choix de la matière plastique au détriment d’un matériau plus noble comme le métal surtout au regard du prix.

Les concurrents

Bose SoundLink II – 280 €

Sony MDR1ABTB – 300 €

Sennheiser MM 500X – 300 €

Caractéristiques

– Type : casque à arceau sans-fil

– Ecouteurs : Supra-aural fermé

– Microphone : intégré

– Transducteurs : 40 mm

– Connectivité : Bluetooth (version non communiquée)

– Réponse en fréquence : NC

– Sensibilité : NC

– Impédance : NC

– Longueur câble : 1,30 m (audio), 1 m (USB)

– Compatibilité : iOS, Android et Windows Phone, Mac, PC

– Poids : 212 g (batterie incluse)

Notes

– Qualité de fabrication : 8/10

– Fonctionnalités : 8/10

– Performances : 8/10

– Ergonomie : 8/10

– Rapport qualité/prix : 7/10

Note finale : 7,8/10

Le prix : 300 €

Pas de commentaires

Laisser un commentaire