Accueil Informatique Toshiba Portégé Z830 : Ultrabook, ultra-sexy, ultra-léger, ultra-complet

Toshiba Portégé Z830 : Ultrabook, ultra-sexy, ultra-léger, ultra-complet

    0
    Toshiba place la barre très haut avec cet ultrabook encore plus ultra. D’une finesse incroyable et avec un poids qui dépasse à peine le kilo, il n’en demeure pas moins performant et ergonomique. L’écran est mat, le clavier est confortable et la connectivité est complète avec notamment de l’USB 3.0. Mais ce qui plait dès le premier coup d’œil, c’est sa finition avec un châssis en alliage de magnésium très sobre et du meilleur effet.

    Toshiba_Z830_6.jpg

    Quelques semaines après un premier Ultrabook signé Acer, ce Portégé Z830 est donc le second Ultrabook que nous avons reçu. Petit rappel du concept. Imaginés par Intel, ces notebooks sont une réaction du fondeur à plusieurs phénomènes. D’une part, l’explosion des tablettes a changé les attentes des consommateurs. Outre un format et un poids toujours plus réduits, c’est leur disponibilité immédiate qui a séduit. D’autre part, il fallait marquer une rupture avec les notebooks actuels plus utilitaires que séduisants. Intel s’est logiquement inspiré de la recette du MacBook Air pour concevoir l’Ultrabook. Un choix d’autant plus logique qu’Intel avait collaboré étroitement avec Apple pour la conception de ce modèle.

    Toshiba_Z830_10.jpg

    Pour être siglé Ultrabook, un ordinateur portable devra donc répondre à trois critères principaux : être fin (moins de 18 mm pour les 13 pouces), être disponible sans délais (moins de 7 secondes pour la sortie de veille) et afficher une autonomie d’au moins cinq heures. Bien entendu, ces modèles s’architecturent autour des derniers processeurs basse consommation d‘Intel. Si vous souhaitez en savoir d’avantage sur les Ultrabooks en général, nous vous conseillons de lire notre test de l’Aspire S3.

    Ultra tout

    Toshiba_Z830_7.jpg

    Si le design ne marque pas de rupture, il faut reconnaître que ce Toshiba fait envie. Réalisé en alliage de magnésium avec une structure en nid d’abeille, le châssis est non seulement très léger et solide mais également très agréable à regarder. Au toucher, c’est tout aussi plaisant d’ailleurs. On est face à un objet magnifique et devant lequel on ne peut que s’extasier. La finesse est vraiment extrême avec 15,9 mm d’épaisseur, soit à peine trois millimètres de plus que la majorité des tablettes sous Android. Le poids est tout aussi impressionnant avec 1,1 kilo ce qui est vraiment peu pour un 13,3 pouces. C’est le plus léger actuellement.

    Toshiba_Z830_3.jpg

    Si on devait lui trouver un défaut d’aspect, on citerait les charnières dont la finition miroir jure un peu avec la coque en magnésium. La solidité est pourtant de mise et il est probable que ce Portégé ne craindra pas une manipulation un peu rude. Il n’y a que l’écran qui manque un peu de rigidité, le lot commun des Ultrabooks en raison de l’extrême finesse. Pour autant, cela ne devrait pas poser de problèmes à moins de s’assoir dessus. Toshiba garantit d’ailleurs l’écran un an contre le bris, les maladroits apprécieront ce geste à sa juste valeur. Le choix du métal permet également de dissiper une partie de la chaleur via le châssis. Ceci dit, les processeurs Sandy Bridge embarqués savent rester frais et le petit ventilateur ne se fera que rarement entendre.

    ventilateur.jpg

    Pour info, Intel et Toshiba vous proposent de gagner cet ordinateur par l’intermédiaire d’un jeu concours sur leurs pages Facebook.Toshiba_Z830_4.jpg

    Le gros de la connectique est regroupée à l’arrière de la machine. Un choix que nous approuvons puisqu’il limite les risques d’arrachage des câbles. En plus des traditionnels ports USB (trois dont un en 3.0) et du HDMI, sont présents une prise RJ-45 et une sortie VGA. Si nous sommes conscients que c’est là l’héritage professionnel de ce modèle qui se manifeste, nous ne sommes pas très convaincus par l’utilité de ce dernier connecteur. Même si le fait de les avoir casés dans le pied de la machine est une très bonne idée, il ajoute tout de même un peu d’épaisseur. Plus exotique, le Portégé intègre le Widi, une technologie Intel permettant de transmettre sans fil l’image jusqu’au 1080p. Cela marche très bien mais il faudra équiper son téléviseur d’un boîtier de réception à 100 euros car très peu de modèles sont compatibles nativement.

    Toshiba_Z830_1.jpg

    Dernier point original, on trouve également un lecteur d’empreintes digitales qui permet de s’identifier sans mot de passe. Et il fonctionne parfaitement. On ne peut pas en dire autant de la reconnaissance faciale puisque le logiciel reconnaît le visage qu’une fois sur quatre environ. Le clavier est de grande taille et confortable dans l’absolu mais la forme particulière des touches demande un peu d’habitude. Il est également rétro-éclairé ce qui est une très bonne idée car un notebook de cette taille sera amené à être utilisé dans le noir ou dans la pénombre à l’occasion. Point de grand touchpad en verre comme sur certains concurrents mais un modèle de taille plus réduite doté de vraies touches distinctes. C’est un peu moins esthétique mais cela marche toujours aussi bien. On aime beaucoup le petit bouton permettant de désactiver ledit touchpad ce qui est très pratique si vous utilisez une souris.

    Toshiba_Z830_2.jpg
    Toshiba_Z830_5.jpg

    SSD mon amour

    SSD.jpgLes contraintes matérielles d’Intel avec quatre processeurs disponibles et de la mémoire flash obligatoire font qu’il n’existe pas énormément de variantes pour créer une configuration originale. Le Z830 embarque donc un Core i5 2557M doté de deux cœurs, cadencé à 1,7 GHz et épaulé par 4 Go de mémoire vive. Pour le stockage, Toshiba a choisi d’utiliser un SSD d’une capacité de 128 Go. A noter que ce dernier est au format mini-SATA et qu’il est facilement accessible. On peut donc le remplacer, même si pour le moment peu de SSD de ce type sont disponibles pour le grand public. Pas de surprises non plus du côté des performances, le processeur se débrouille bien dans toutes les situations bureautiques et multimédia. La retouche photo se fait également sans problème. On exclura toutefois le jeu vidéo, le HD3000 intégré n’ayant pas la puissance nécessaire pour jouer confortablement. Par contre, il est tout à fait à l’aise avec la vidéo puisqu’il est possible de tout lire sans la moindre saccade jusqu’au Full-HD. Au final, le SSD fait que cet Ultrabook est souvent plus confortable à utiliser qu’un ordinateur plus puissant mais muni d’un disque dur classique. Le démarrage est très rapide en moins de 20 secondes, la sortie de veille est quasi instantanée, les applications et les fichiers même volumineux s’ouvrent en un clin d’œil. Aucun problème à relever au niveau des températures non plus, au pire peut-on sentir la coque se tiédir en dessous du radiateur. Les cuisses en seront reconnaissantes

    L’écran de 13,3 pouces adopte une résolution de 1366 x 768 tout à fait classique pour sa taille. Le fait qu’il soit mat est un très bon point car même avec une lumière directe, il n’y a pas de reflets et la lisibilité reste bonne. Si la luminosité et les angles de vision sont bons aussi, les couleurs sont un peu ternes à notre goût. Rien de bien méchant mais on s’attendait à un peu mieux. L’autonomie est-elle très satisfaisante puisque nous avons tenu 6 heures 30 en lecture vidéo, de quoi envisager huit heures en bureautique.

    Toshiba Portégé Z830 : l’Ultrabook

    Toshiba_Z830_8.jpg

    Ce premier Ultrabook de Toshiba a donc tout pour plaire. Il est très séduisant d’aspect avec sa coque en magnésium et sa finesse extrême. On a envie d’en avoir un. Pour la mobilité, c’est tout aussi bien avec un poids plume et une autonomie record. Pour autant, le confort n’a pas été négligé avec un écran mat et un clavier rétro-éclairé protégé contre les éclaboussures. Même la connectique est pléthorique avec de l’USB 3.0, un lecteur d’empreintes et le Widi. Les performances sont bonnes aussi, le passage à un processeur Core i7 n’aurait pas apporté grand-chose mais aurait alourdi la facture. En revanche, le choix du SSD rend l’utilisation très agréable et au regard de tout cet équipement, le prix n’est pas abusif. On pourra chipoter en se plaignant d’un écran aux couleurs un peu ternes mais sinon il est difficile de lui trouver des défauts. Ce Toshiba Portégé Z830 fera donc le bonheur de tous les nomades qui veulent tout, y compris la séduction.

    Caractéristiques
    – Ecran : 13,3 pouces (1366 x 768)
    – Processeur : Intel Core i5-2557M 1,7 GHz
    – Mémoire : 4 Go
    – Puce graphique : Intel HD3000
    – Disque dur : SSD 128 Go
    – WiFi n Bluetooth 4.0
    – Dimensions : 316 x 227 x 15,9
    – Poids : 1,1 kg

    Mesures
    – Autonomie : 320 min
    – PCMark Vantage : 7987
    – 3DMark : n.c

    Prix : 1 000 euros

    Pour info, Intel et Toshiba vous proposent de gagner cet ordinateur par l’intermédiaire d’un jeu concours sur leurs pages Facebook.