[ Jeudi 21 décembre 2006 ] par Benoît Dupont
TV LCD 32 pouces : l’heure du choix
|
 Prix en boutique (hors frais de port)
Telecommande d'origine SONY pour téléviseur Projector KDL-32V2000 - Visiodirect PriceMinister 22.00 €
SONY Télécommande de remplacement pour LCD TV MODELS KDL-32V2000 * KDL-40V2000 *KDL-46V2000 PriceMinister 22.20 €
Sony KDL32R430BBAEP Téléviseur R430 avec DVB-T 81 cm / 32 Sony 349.00 €
TV LED Sony KDL32R430 Darty.com 299.00 €
Sony KDL-50W805 NumeriqueAvenue.com 899.00 €


Sony KDL32V2000





Au travers des différents téléviseurs Sony que nous avons pu tester jusqu’ici, nous avons toujours fustigé le constructeur pour un défaut récurrent de ses téléviseurs et moniteurs informatiques : leur extrême latence. Et à chaque fois, nous avons pu enregistrer une latence de l’ordre de 50 ms, largement visible à l’œil nu. Mais il y a peu, Sony a changé son fusil d’épaule et le Sony KDL32V2000 offre enfin une latence décente. Et lorsqu’on sait ce dont le constructeur est capable pour le reste, on peut se faire une petite idée du potentiel de ce téléviseur. Mais comme si cela ne suffisait pas, Sony enfonce le clou et nous promet entre autre, une technologie cold-cathode wide-gamut censée augmenter la richesse des couleurs, ainsi qu’un processeur de traitement d’image de dernière génération, le BRAVIA Engine. Tout cela est bien gentil mais si le résultat à l’écran n’est pas à la hauteur, il va être difficile pour Sony de justifier un prix de vente de près de 1990 euros…



Design

Naturellement, ce téléviseur Sony justifie son tarif par un design d’exception, question d’habitude chez le constructeur japonais. Le téléviseur est entièrement noir et argent. Les plastiques sont d’excellente qualité. La fine barre courant sous la dalle intègre les haut-parleurs. L’assemblage est irréprochable. Dans l’ensemble, le téléviseur présente un look classique et sobre, la classe selon Sony.


Finition

Ergonomie

L’ergonomie témoigne de l’expérience du constructeur en matière de téléviseurs. Le système de menu reste inchangé par rapport aux versions précédentes. Tant mieux, il était déjà très convaincant. Seule la télécommande a un peu perdu de sa superbe. Si la forme reste identique, les matériaux de constructions sont curieusement moins nobles. Une des explications pourrait être que la télécommande est commune à tous les téléviseurs de la marque, de l’entrée au haut de gamme. Alors forcément sur un téléviseur à 2000 euros, elle fait un peu tâche. Elle reste malgré tout très pratique mais semble un peu plus fragile qu’avant.

Equipement

L’équipement est honnête mais vu le prix de l’appareil, on aurait aimé une double entrée HDMI tout de même.


Ergonomie



< Toshiba 32WLT68 : pour quelques Hertz de plusSony KDL32V2000 : fusion à froid >