Free n’est plus neutre

0

freebox-adblock.jpgHier, votre Freebox s’est mise à jour. Si ce n’est pas le cas, redémarrez-la. Une des nouveautés a déjà commencé à faire couler pas mal d’encre.

Le trublion des FAI a en effet décidé, en accord avec lui-même, de bloquer les publicités sur Internet. Sans réellement prévenir. Par défaut.

Dans un premier temps, en temps qu’utilisateur bouffant 40.000 messages publicitaires par jour, on peut apprécier. Mais en réfléchissant ne serait-ce que deux secondes, on déchante. Et ça fait même un peu peur.

Tout d’abord, ici comme ailleurs, vous êtes soumis à des messages publicitaires. On ne peut pas dire qu’ils soient très invasifs, loin de là. Il ne s’agit pas de pop-ups particulièrement gonflants mais d’une légère occupation de la page qui permet de faire vivre le site. Mais évitons de jouer les éternels râleurs pour se pencher vraiment sur le fond du problème. En activant cet ad-block, Free ne nous demande même pas si on est pour ou contre la publicité… C’est vrai qu’en voyant une pub MMA, j’ai envie de me mettre le doigt dans l’œil et de tourner jusqu’à toucher l’omoplate, quand on écoute de la musique on trouve très désagréable de tomber sur une page à la publicité sonore mais c’est loin d’être le cas partout.

Ensuite… De quoi Free se mêle-t-il ? Depuis le début du net, il existe une règle d’or qui a failli être bien amochée au moment des débats Hadopi : la neutralité du net. Pour faire court, un FAI, la structure qui met en place les tuyaux qui nous permet de nous connecter, n’a pas à regarder ce qu’il y a dedans, un peu comme un facteur qui n’a pas à lire le courrier. Si Free commence à dire que la pub c’est le mal, ce n’est plus neutre. De la même façon qu’il n’a pas à dire s’il est correct de véhiculer des pages d’un site d’info ou les données d’une image porno.

Bon, alors, attention, il est pour le moment assez difficile de dire si Free n’a pas jeté un pavé dans la mare pour voir si ça éclaboussait beaucoup. Parce que pour le moment, on n’a pas vu… un seul blocage ! Même sur des sites à la navigation très pénible, à fort taux de pénétration de pop-ups, si vous voyez ce que je veux dire, rien n’a été bloqué. C’est un peu comme si la mise-à-jour avait permis d’ajouter cette ligne de gestion de la publicité sans que ça ne fasse quoi que ce soit concrètement.

Pourvu que ça dure.

Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here