« The wall is coming » : le nouveau tweet de Trump inspiré de Game of Thrones

0

Donald Trump, le president des États-Unis, s’est encore inspiré de la série de HBO « Game of Thrones » pour promouvoir son projet de construction de mur.

« The wall is coming » : le nouveau tweet de Trump inspiré de Game of Thrones
Donald Trump commence à prendre l’habitude de tweeter avec des phrases inspirées de GoT

Apparemment, Donald Trump est un vrai fan de « Game of Thrones ». Du moins, c’est ce que l’on peut déduire de ses tweets souvent inspirés des phrases cultes utilisées dans la série de HBO. Déjà en novembre dernier, le président des États-Unis a posté un tweet du même genre. Il écrivait « Sanctions are coming » (les sanctions arrivent), en faisant référence à la reprise des sanctions contre Téhéran. Un tweet qui lui a déjà valu des critiques de la part des internautes et même des acteurs de GoT. Récemment, il a remis le coup en évoquant cette fois-ci la construction du mur entre le Mexique et les États-Unis, l’une de ses promesses présidentielles.

Trump s’inspire encore une fois de Game of Thrones

Donald Trump a notamment tweeté « The wall is coming » (le mur arrive), avec une affiche qui le met en vedette. Dans l’ensemble, l’affiche est plutôt sympa. Mais apparemment, elle n’était pas du goût de tout le monde. En effet, son post a fait sensation sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes ont affiché leur mécontentement dans les commentaires. D’autres se sont en revanche moqué du mur du président en commentant : « Si vous avez regardé un épisode de Game of Thrones, vous savez que les murs ne fonctionnent pas ». Pour le moment, aucune réaction émanant de HBO ni des acteurs de la saga n’a été remarquée. Mais cela ne devrait pas tarder à venir.

Que pensez-vous du tweet de Donald Trump ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires.

« The wall is coming » : le nouveau tweet de Trump inspiré de Game of Thrones
4.8 (95%) 4 votes

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here