[ par François Arias
Apple iMac 27" 2012 : Toujours plus fin
Apple renouvelle sa ligne iMac. Au menu : nouveau design, nouvel écran et toujours plus de puissance. De quoi continuer à dominer la hiérarchie des tout-en-uns ?
9
Superbe écran
Design
Puissant
Pas le lecteur optique
Prix du Fusion Drive
Prix dans l'absolu
 Prix en boutique (hors frais de port)
Apple iMac 27 ME088F/A APPLE Marketplace by La Redoute 1765.49 €
Vitre glass pour Apple Imac 27 Aluminum PriceMinister 125.00 €
Ordinateur APPLE IMAC 27'' i5 3.2GHZ 8Go 1To Boulanger 1699.00 €
Ordinateur APPLE IMAC 27'' i5 3.4GHZ 8Go 1To G Boulanger 1899.00 €
APPLE IMAC 27 CORE I5 3 2 8GB 1TB PriceMinister 2121.94 €
Voir tous les prix !


Apple iMac 27" 2012 : cure d’amaigrissement



iMac_27_pouces-02.jpg


Malgré une certaine désaffection en faveur des notebooks puis des tablettes, l'iMac reste une machine mythique du constructeur à la pomme tant elle a servi de maître-étalon pour le segment des tout-en-uns. Côté évolution technique, la version monolithe d'aluminium avait été relativement délaissée depuis un certain temps. Voilà en effet plus d'un an que ses composants n’ont pas été mis à jour tandis que le design en lui-même date de 2009, soit une demi-éternité dans notre petit monde high-tech. Le dernier Mac « fixe » (on va être gentils et ne pas évoquer le Mac Pro, qui moisit dans un coin du catalogue d'Apple depuis trop longtemps) fait donc peau neuve. Reste toutefois à voir comment il se comporte face à son équivalent PC galvanisé par la sortie de Windows 8.

Une finesse belle mais accessoire



iMac_27_pouces-03.jpg


Le principal changement de ce nouvel iMac est à trouver dans son design, qui a subi une sérieuse cure d’amaigrissement. Vu de face il est difficile pour ne pas dire impossible de le distinguer de son prédécesseur. On retrouve le même rectangle d'aluminium surmonté d'une vitre aux bords noirs. Il faut changer de point de vue pour comprendre les évolutions esthétiques. Première constatation : les bords son fins, très fins même, avec seulement 5mm d'épaisseur. C'est impressionnant. Mais pas de miracle, l'appareil gagne rapidement en épaisseur en son centre, histoire de caser quand même un peu d’électronique, là-dedans.

iMac_27_pouces-06.jpg


Cette nouvelle finesse entraine quelques changements techniques : d'une part le lecteur de cartes mémoire passe au dos de l'engin, une position assez peu pratique, tandis que le lecteur optique passe tout simplement à la trappe. Une décision que l'on attendait, Apple n'ayant pas fait mystère de sa volonté de se débarrasser des bonnes vieilles galettes numériques. Un choix attendu donc mais qui pourrait être plus ennuyeux que prévu sur un ordinateur de bureau, que l'on aurait voulu plus polyvalent qu'un Macbook Air. Sans surprise la finition est parfaite, on ne remarque pas la moindre pièce mal ajustée et les matériaux sont nobles. Vous en aurez pour votre argent. Le bundle ne change pas : on retrouve le clavier Bluetooth et la Magic Mouse.

Un écran qui lamine la concurrence



iMac_27_pouces-05.jpg


Jusqu'à il y a peu l'iMac était le seul tout-en-un proposant une dalle WQHD. Cela aura pris du temps, mais d'autres constructeurs comme Dell, s'y mettent enfin. Apple ne s'est toutefois pas reposé sur ses lauriers et a trouvé le moyen de proposer une meilleure qualité d'affichage en appliquant à son ordinateur une des recettes qui ont fait le succès des Smartphones : le laminage. Derrière ce nom barbare ce cache en fait un concept simple : coller la dalle directement sur la vitre plutôt que de laisser un vide de quelques millimètres. Le résultat est plus que probant : d'une part les reflets sont nettement moins visibles (même si toujours présents) et d'autre part on a l'impression que l'image « ressort » plus de l'écran. Sans être révolutionnaire ce changement est donc plus qu'appréciable. La performance est d'autant plus impressionnante que la dalle en elle-même est la même que sur le modèle précédent. On a donc droit à une haute résolution (2560 x 1440 pixels), des angles de vision très larges et des couleurs bien calibrées. Seul le temps de réponse n'est pas idéal, mais c'est un problème partagé par tous les 27 pouces de ce type et le jeu n'est pas le principal usage de cet iMac. Si l'image s’améliore encore d’un cran, on ne peut pas en dire autant du son, qui pâtit logiquement de la réduction de l'espace disponible. Les médiums et les aigus sont bons et le son est clair, mais les basses sont désespérément absentes. On est en présence de haut-parleurs corrects pour ce type d’engin mais l'iMac 2012 fait clairement moins bien que son prédécesseur. Dommage.

Il en a sous le capot



iMac_27_pouces-04.jpg


Traditionnellement Apple est le seul constructeur à proposer des tout-en-uns puissants et « équilibrés », notamment pour ce qui est de la carte graphique, trop souvent oubliée. Notre modèle de test était la configuration haut de gamme sans options : un Core i5 Quad-Core cadencé à 3.2 GHz, une GeForce GTX 675M, 8 Go de mémoire vive et un disque dur de 1 To. Sans surprises les performances sont très bonnes dans tous les domaines et même le jeu ! Il est ainsi possible de jouer en résolution native sur nombre de titres. Nous avons ainsi essayé Endless Space, Portal 2 ou encore Diablo 3 : tout fonctionne parfaitement. Il faut parfois couper un peu dans les options graphiques, mais c'est plus que satisfaisant. A noter que pour les plus gourmands il est possible de passer à une GTX 680M moyennant 150 euros. Les possibilités de mise à jour matérielle sont toujours aussi limitées, le seul composant facilement accessible étant la mémoire vive via une trappe au dos de l'engin.

iMac_27_pouces-07.jpg


Avec ce nouvel iMac, Apple introduit le concept de « Fusion Drive ». Il s'agit en fait de coupler un SSD et un disque dur classique au sein d'un seul disque virtuel, les données les plus utilisées étant déplacées dynamiquement sur le SSD. Notre modèle de test se contentait d'un simple disque dur, mais nous avons pu essayer le système en utilisant un Hackintosh (un PC « classique » sur lequel est installé OS X). Le résultat est très satisfaisant : on a tous les avantages du SSD sans devoir gérer l'espace souvent réduit. Nous vous aurions donc conseillé cette option… si seulement Apple ne s'était pas vautré au moment de la tarification. Faire payer 250 euros un simple SSD de 128 Go, c'est un peu se moquer du monde quand on sait qu'un SSD haut de gamme se trouve à 120 euros dans le commerce … Pas moyen non plus d'ajouter un SSD soi-même. Si vous arrivez à atteindre l'emplacement (pour les curieux, les fous furieux d’iFixit ont démonté l'engin), vous verrez que le connecteur est absent si l'option n'a pas été retenue à la commande…

Apple iMac 27" 2012 : Être le meilleur suffit-il ?



C'est la question que l'on se pose après plus d'un mois d'utilisation de cet iMac. Apple nous livre ce qui est de loin le meilleur tout-en-un du moment, quelque soit l'OS. L'iMac 2012 a quelques petits défauts comme un lecteur de cartes mal placé ou un manque de basses dans les haut-parleurs, mais il domine la concurrence de la tête et des épaules. Reste que, comme toujours, cette qualité se paie au prix fort : un peu moins de 1900 euros pour le 27 pouces de base, une addition qui monte vite, très vite si l'on veut un Fusion Drive ou une carte graphique un peu plus performante. L'iMac 27 pouce est donc une réussite, mais si vous n'avez pas le budget requis (on ne vous en voudra pas) sachez que des alternatives comme le Dell One 27 existent.

Caractéristiques :
- Système d’exploitation : OS X 10.8 Mountain Lion
- Écran : 27 pouces, IPS, 2560x1440
- Processeur : Intel Core i5 Quad core 3.2 GHz
- Carte graphique : Nvidia GeForce GTX 675M
- Mémoire vive : 8 Go
- Stockage : 1 To (interne), lecteur SD

Prix : 1880 €

Retrouvez tous les tests d’ordinateurs / ordinateurs portables dans nos pages.
9/10

L'avis des lecteurs
Nom ou pseudo
Email (ne sera pas affiché)
Commentaire
Balises HTML désactivées, hyperliens formatés automatiquement
Indiquez le résultat de l'opération (ci-dessous)

Poster le commentaire