[ par François Arias
Asus Taichi : Double Face
Si tous les PC Windows 8 que nous avons testés ces derniers mois ne sont pas convaincants, on ne peut reprocher aux fabricants leur manque d'originalité. A côté des tablettes/dock et des laptops tactiles « classiques » réussis mais conservateurs, quelques concepts nous ont agréablement surpris. Fidèle à ses habitudes de produits originaux (et plus ou moins délirants), le constructeur taiwanais propose l’Asus Taichi, un hybride résolument haut de gamme.
8.5
Ecrans
Joli et bien fini
Original et pratique à utiliser
Autonomie
Relativement fragile
 Prix en boutique (hors frais de port)
ASUS TAICHI 31 CX018H - 13DOT3 Core i7 I7-3537U 2 GHz 4 Go RAM 256 Go SSD PriceMinister 1873.95 €
ASUS TAICHI 31 CX018H - 13DOT3 Core i7 I7-3537U 2 GHz 4 Go RAM 256 Go SSD PriceMinister Occasion 1873.80 €
ASUS TAICHI 31 CX020H - 13DOT3 Core i5 I5-3337U 1DOT8 GHz 4 Go RAM 256 Go SSD PriceMinister Occasion 1288.10 €
ASUS TAICHI 31 CX022H - 13DOT3 Core i5 I5-3337U 1DOT8 GHz 4 Go RAM 128 Go SSD PriceMinister Occasion 1300.00 €
Vikuiti Filtre De Confidentialité De 3m Pour Asus Taichi 21 Ultrabook Touch (Außenseite) PriceMinister Occasion 72.90 €
Voir tous les prix !


Asus Taichi : I believe in Harvey Dent



Asus_Taichi-01.jpg


Asus est l'un des constructeurs produisant les meilleurs Ultrabooks du moment. Cette expérience est bien entendu exploitée pour l’Asus Taichi. Le bas de la machine ressemble ainsi très fortement aux Zenbooks de la marque : un bloc d'aluminium brossé extrêmement bien travaillé. A noter que cette fois Asus a choisi d'anodiser le tout dans une teinte grise foncée. C'est joli et ça change agréablement du très classique gris alu. La finition est parfaite, largement du niveau d'un Apple ou d'un Samsung. Les interrupteurs d’allumage et de verrouillage d'écran ayant étés placés sur la tranche pour une utilisation plus pratique en mode tablette, on perd un peu de connectique. Cette dernière est toutefois loin d'être ridicule, on trouve en effet deux ports USB 3.0 et deux sorties vidéo (HDMI et VGA) qui nécessitent des adaptateurs, heureusement fournis. L'absence de lecteur de cartes est cependant ennuyeuse. Le clavier est classique et de bonne facture, si les touches sont un peu petites, elles offrent un toucher agréable. Le touchpad est grand par rapport aux mensurations générales du portable et on ne remarque aucun problème particulier quant à sa précision ou la reconnaissance des « gestures ».

Asus_Taichi-05.jpg


Deux beaux écrans



Contrairement à ce que la taille du Taichi pourrait laisser penser, les écrans embarqués ne mesurent pas 13 pouces mais 11,6 pouces. Les bords sont donc inhabituellement épais, mais l'écran reste remarquablement fin compte tenu du fait que deux dalles sont intégrées ! Seule la dalle extérieure est tactile, celle de l'intérieur se contentant d'un traitement semi-brillant. Un choix qui a des avantages (une meilleure lisibilité) mais aussi des inconvénients. On a en effet toujours le réflexe d'aller essayer de toucher l'écran interne non tactile. Les dalles en elles-mêmes sont tout simplement superbes, elles affichent une résolution Full-HD, de larges angles de vision ainsi qu'un excellent contraste. Seule leur luminosité laisse à désirer. Sans être mauvaise, elle est assez moyenne et cela se paye en termes de lisibilité, en particulier pour l'écran externe qui souffre de forts reflets à cause de la couche tactile. Reste un problème important : celui de la fragilité des écrans. L'ensemble est à notre grande surprise étonnamment rigide malgré l'absence de châssis en métal.

Asus_Taichi-06.jpg


En revanche le verre risque de se rayer rapidement dans un sac. Heureusement, Asus fournit une housse pour limiter les dégâts et on ne peut que vous conseiller de l'utiliser le plus possible. Pour ceux qui ont l’habitude de poser des objets sur leur laptop, il va aussi falloir changer ! Les haut-parleurs sont trop légers dans les aigus et les graves mais se comportent correctement dans les médiums. Ajoutez à cela une absence de distorsion à volume élevé et vous obtenez un résultat acceptable au vu de la taille de cet ordinateur.

Un certain sens de la flexibilité



Asus_Taichi-08.jpg


Un peu comme le Yoga de Lenovo, le Taichi propose un large choix d'utilisations potentielles. Si le mode « laptop » et le mode « tablette » sont les plus évidents, la présence de deux écrans ouvre de nouvelles possibilités. Une simple pression sur une touche du clavier fait apparaître un menu permettant de jongler entre les modes d'affichages des deux écrans. On peut ainsi cloner l'affichage (utile pour faire une présentation ou partager un film dans le train) mais aussi les utiliser comme deux écrans différents. On peut ainsi passer un film sur l'écran extérieur tout en continuant à travailler sur l'écran principal. Si elle reste possible, une utilisation active « à deux » se révèle au final assez peu pratique : la charnière n'est pas assez rigide pour éviter que l'écran ne bouge lorsqu'il est utilisé en mode tactile. Inutile de dire que c’est assez désagréable pour l'utilisateur posté derrière son clavier. Dans l'ensemble l'ergonomie de la tablette est plutôt bonne du fait du poids très raisonnable : 1,25 Kg. On a vu des ultrabooks 13 pouces pesés nettement plus. La taille rend tout de même une utilisation nomade compliquée, mieux vaudra être au fond de son canapé.

Manque d'endurance



Asus_Taichi-02.jpg


La configuration embarquée est on ne peut plus classique pour un ultrabook actuel : un processeur Intel Core i5-3317U, 4 Go de mémoire vive et un SSD de 128 Go. Les performances sont en tous points conformes aux attentes, c'est à dire excellentes pour ce type de machine. En revanche, le constat est nettement moins bon pour ce qui est de l'autonomie. Avec un seul écran allumé nous n'avons tenu qu'un peu plus de 4 heures en lecture vidéo, un chiffre qui a chuté à peine 2h30 lorsque que les deux écrans étaient allumés. C'est peu, trop peu, pour un ultrabook digne de ce nom (sans même parler d'une tablette) et c'est probablement là le plus gros point faible du Taichi ...

Asus Taichi : un vrai challenger



Asus a le secret pour non seulement proposer des concepts originaux mais surtout de les réaliser. Le Taichi est l'un de ces concepts et nous devons bien avouer qu'a notre grande surprise il ne se débrouille pas si mal. La finition est sans faille, les deux écrans de bonne qualité et les performances sont satisfaisantes. Seule l'autonomie déçoit, mais cela était à attendre. Reste que malgré une ergonomie et différents types d'usages convaincants le Taichi, n'apporte pas grand-chose de plus qu'un hybride classique réussi comme le Yoga de Lenovo ou le Dell XPS 12, tout en étant plus fragile. Ceci dit même si il n'est pas notre premier choix, son prix étonnamment raisonnable en fait une alternative crédible, à vous de voir si les modes d'utilisation un peu particuliers sont a même de vous apporter quelques chose.

Asus_Taichi-07.jpg


Caractéristiques :
- Processeur : Intel Core i5-3317U 1,7 GHz
- Mémoire : 4 Go
- Écran : 2 x 11,6 pouces (1920 x 1080) (dont un tactile)
- Puce graphique : Intel HD4000
- Disque dur : 128 Go de SSD
- Connexions : 2x USB 3.0, HDMI, VGA
- Dimensions : 307 x 205 x 20 mm
- Poids : 1,25 kg

Prix : 1200 €

Retrouvez tous les tests d’ordinateurs / ordinateurs portables dans nos pages.
8.5/10

L'avis des lecteurs
Nom ou pseudo
Email (ne sera pas affiché)
Commentaire
Balises HTML désactivées, hyperliens formatés automatiquement
Indiquez le résultat de l'opération (ci-dessous)

Poster le commentaire