Cyber-attaque mondiale : la Corée du Nord aurait quelque chose à voir avec l’attaque informatique

0
logiciel-malicieux-rancon

Depuis le week-end dernier, soit vendredi plus précisément, une cyber-attaque mondiale sans précédent a fait de nombreuses victimes dans plusieurs pays. On compte plus 200.000 victimes dans à peu près 150 pays du globe. Qui donc était derrière cette énorme cyber-attaque mondiale ? Une théorie éminente en ce moment soupçonne la Corée du Nord d’être impliquée dans cette menace. 

Parmi les victimes, de grands noms surgissent. Notamment Renault en France par exemple, des hôpitaux britanniques ou encore d’autres grands groupes. Heureusement, des mesures ont été rapidement mises en place afin de lutter efficacement contre cette cyber-attaque. Le seul mystère qui restait entier, c’était de savoir qui se cachait derrière tout ça. Certains indices accusent le groupe de pirates Lazarus en tant qu’auteur de ce drame informatique.

Le groupe Lazarus serait-il responsable de l’attaque informatique mondiale

Vous n’avez peut-être pas entendu parler du groupe Lazarus, mais vous pouvez être au courant de ses méfaits. Le hack dévastateur sur Sony Pictures en 2014 et un autre sur une banque du Bangladesh en 2016 ont été attribués au groupe très sophistiqué.

Il semblerait que le Groupe Lazarus a travaillé en Chine, mais au nom des Nord-Coréens. Les experts auraient trouvé un lien avec le groupe Lazarus à cette dernière attaque après une découverte par le chercheur en sécurité de Google nommé Neel Mehta. Il a trouvé des similitudes entre le code trouvé dans WannaCry et le logiciel de piratage utilisé par le groupe Lazarus. Et d’autres outils qui auraient été également créés par le Groupe Lazarus dans le passé. C’est un simple élément de preuve, mais il y a d’autres indices à considérer.

Ce lundi, beaucoup craignaient d’avoir à faire à un cyber-chaos mondial. Il faut dire qu’elle a causé pas mal de dégâts en peu de temps. La fermeture de l’usine Renault de Douai en France. L’entreprise FedEx aux Etats-Unis. Où encore les hôpitaux britanniques qui ont été touchés par l’incident, ce qui a même causé l’annulation ou le report de certaines opérations médicales. D’autres outils de piratage de hackers nord-coréens auraient été trouvés. Donc pour le moment, tous les indices pointent sur la Corée du Nord. Toutefois, il faudra attendra encore le résultat des prochaines recherches avant d’avoir le fin mot de cette histoire.

Qu’avez-vous pensé de cette cyber-attaque ? Dites-le nous en commentaire.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire