Google Nexus 9 : une tablette pour Noël ?

0

La Google Nexus 9 est la première tablette née d’une nouvelle génération de produits Nexus. Google change de cap et vise désormais le haut de gamme plutôt que le rapport qualité/prix. Voyons si Google et HTC ont réussi leur pari.

Nexus9-01.jpg

Cette nouvelle génération de Nexus est la fin d’une époque pour Google. Après quelques années ou les Nexus proposaient les meilleurs rapports qualité/prix du marché, le géant de Moutain View a changé de stratégie. Fini les bonnes affaires, les Nexus sont désormais des références haut de gamme avec le prix qui va avec. Une évolution un peu regrettable à notre gout mais qui doit caresser un peu les constructeurs Android dans le sens du poil. On imagine en effet qu’ils n’étaient pas forcément ravis de la guerre des prix que leur imposait Google. Voyons donc ce que HTC nous a pondu avec cette Nexus 9. Le constructeur s’était en effet tenu éloigné des tablettes après un échec retentissant il y a quelques années.

Jolie mais imparfaite

Nexus9-05.jpg

Premier gros changement pour cette tablette Android de référence : le format. Après des années passées à promouvoir le 16/9, Google a finalement admis que le format 4/3, utilisé depuis le début par l’iPad est plus pratique. Un choix que nous supportons pleinement malgré quelques petits défauts comme une lecture vidéo qui est moins pratique sur ce format. Concernant la taille de la tablette elle-même on est un peu surpris par le choix d’un écran de 8,9 pouces. Sans être mauvais, ce format à un peu le cul entre deux chaises : trop gros pour être vraiment nomade (on est obligé d’avoir un sac pour transporter sa tablette) et un peu petit pour une tablette destinée à rester à la maison. Elle reste cependant assez compacte pour être utilisable confortablement d’une seule main. On note cependant que l’iPad Air 2 reste notre référence en termes de finesse et d’ergonomie générale.

Nexus9-04.jpg

Comme toujours avec HTC le design est soigné et les matériaux utilisé de bonne qualité. On se demande toutefois pourquoi la marque a jugé bon d’utiliser un dos en plastique, qui plus est, pas parfaitement ajusté. Même si il est solide et agréable au toucher on attendait un peu mieux d’une tablette haut de gamme. Autre petit défaut, les boutons sont à la fois trop fins et manquent de résistance, ce qui aboutit à une sensation bien plus « cheap » que le reste de la tablette. Dernier reproche (plus pour la forme qu’autre chose) pour ce qui est de la connectique, on a droit à un port micro-USB et c’est tout. Comme toujours avec les Nexus, c’est l’absence de lecteur de cartes qui risque d’être la plus handicapante.

Nexus9-06.jpg

Bonne image et bon son

L’écran de 9 pouces adopte une résolution désormais classique de 2 048 x 1 536 pixels qui est utilisé sur les iPad et nombres de tablettes au format 4/3. La dalle en elle-même utilise la technologie IPS et est d’une manière générale de très bonne facture. Le contraste est très élevé tandis que la luminosité est bonne (même si l’on a vu un peu plus élevé). Les couleurs sont pour une fois très bien réglées tandis que la dalle tactile est très réactive. Bref, l’un des meilleurs écrans du marché, dépassé uniquement selon nous par celui de l’iPad Air 2. Les bonnes impressions continuent au niveau du son. Les hauts parleurs sont placés en façade font un travail très correct, avec un son équilibré que l’on évitera cependant de pousser au maximum. Le son en sortie casque est propre. Pour les trois curieux que ça intéresse, l’appareil photo est médiocre, équivalent à celui d’un smartphone d’entrée de gamme.

Nexus9-03.jpg

Android passe au 64 bits

En interne, la Nexus 9 est un peu plus intéressante. La tablette est en effet dotée de la variante 64 bits du Tegra K1 de Nvidia. Cela en fait l’un des premiers appareils Android doté d’une puce 64 bits. Sur le papier cette variante du K1 est un peu moins impressionnante que celle que nous avions vue jusqu’ici, avec seulement deux cœurs cadencés à 2,3 GHz. En pratique cependant, le K1 64 bits met une belle fessée à la concurrence sur Android avec des performances tout bonnement exceptionnelles. On tempère toutefois un peu ce jugement en pratique à cause des jeux. Bien que toujours parfaitement fluides, ces derniers sont parfois assez moches, la faute à une optimisation imparfaite… Un peu dommage quand on sait que l’un des points forts de Nvidia est habituellement le support des jeux.

Nexus9-02.jpg

Pour ce qui est de la fluidité de l’OS en lui-même c’est en général très bon, même si l’on remarque parfois des ralentissements un peu étranges dont on espère qu’ils seront rapidement corrigés. On reviendra plus en profondeur sur cet OS dans un prochain article mais cette nouvelle version du système d’exploitation de Google est un vrai bonheur à utiliser et va vraiment dans le bon sens. Malheureusement les bonnes impressions globales sont un peu gâchées par une autonomie pas fantastique. On atteint un peu plus de huit heures sur une charge. C’est très moyen, en particulier quand on s’aperçoit que la charge est particulièrement lente puisqu’il nous a fallu plus de 4 heures avec le chargeur fourni…

Google Nexus 9 : une opportunité ratée

Nexus9-07.jpg

Pour être honnête, la Nexus 9 nous a pas mal déçus. La copie rendue par Google et HTC n’est pas catastrophique, loin de là mais le prix élevé de cette tablette fait que l’on ne peut pas ignorer certains défauts comme on avait pu le faire avec certains produits Nexus plus abordables. La finition par exemple aurait mérité d’être un peu plus soignée et surtout l’autonomie est un peu limite. Le K1 embarqué est très puissant mais il n’est pour le moment pas parfaitement exploité, avec des ralentissements certes peu fréquents mais franchement indignes d’une tablette aussi puissante. Tous ces petits défauts mis bout à bout combinés au prix franchement trop élevé font que nous avons du mal à vous recommander cette Nexus 9. C’est une bonne tablette Android mais son rapport qualité/prix n’est pas vraiment au niveau. Si Google veut vraiment jouer dans le haut de gamme il va falloir faire mieux.

Caractéristiques :
– Système d’exploitation : Android 5.0 Lollipop
– Processeur : Tegra K1 64 bits double cœur à 2,3 GHz
– Processeur graphique intégré : Architecture Kepler 192 cœurs
– Mémoire : 16 Go
– Écran : 8,9 pouces IPS 2048 x 1536 pixels
– Dimensions : 228 x 153 x 7,95 mm
– Poids : 425 g
– Connexions : A-GPS, Bluetooth 4.0, WiFi n, micro-USB

Prix : 400 euros

Pas de commentaires

Laisser un commentaire