Canon 1200D : Un « entrée de gamme » très convaincant !

0

Trois ans après le 1100D, Canon remplace enfin son entrée de gamme par un très attendu 1200D. Exit l’appareil photo plastique très « bas de gamme » et le capteur de 12 Millions de pixels, le 1200D se pose désormais comme une véritable alternative pour ceux qui souhaitent s’initier à la photographie par la grande porte « des reflex ». Une montée en gamme sur le papier qui se vérifie sur le terrain ? Réponse dans notre test !

EOS_1200D-01.jpg

Le Canon 1200D arbore désormais une finition en hausse et un revêtement moins plastique que son prédécesseur. Au toucher la sensation de tenir un appareil photo de la gamme supérieure est flagrante et à côté de son homologue concurrent le Nikon D3300 il apparaît mieux construit. Un retournement de situation qui ne déplaira pas aux aficionados de la marque d’autant plus que ce 1200D s’équipe aussi d’un écran de 3 pouces de 460 000 points. Cela peut paraître peu faible face aux standards haut de gamme pourvus d’une définition dépassant le million de points mais pour un appareil que l’on utilisera principalement l’œil collé au viseur cela est assez pour débuter, d’autant plus que la couverture de 95% du champ de visée est suffisante.

EOS_1200D-02.jpg

Si l’ergonomie évolue peu, les boutons de commande regroupés au dos à droite de l’écran facilitent la prise en main, la touche Q active un menu rapide bien pensé et surtout l’ensemble respire l’efficacité. Gros regret cependant car on se surprend à vouloir faire défiler les photos du bout du doigt en vain : l’écran n’est pas tactile. Un positionnement de gamme que nous ne comprenons pas puisque le 1200D est destiné à séduire une clientèle jeune et forcément utilisatrice de smartphone, dommage donc.

tablo1.jpg

Canon 1200D : qualité d’image et réactivité au rendez-vous

Avec son autofocus doté de seulement 9 collimateurs dont un seul en croix, le 1200D ne s’adresse clairement pas à un public expert, cependant il reste véloce dans la plupart des conditions de prise de vue. En effet, il ne lui faut pas plus d’un quart de seconde pour accrocher sa cible en plein jour et une demi-seconde en ambiance sombre. La rafale reste quant à elle timide avec la possibilité d’enchaîner seulement 3 images à la seconde mais sur une infinité de Jpeg. En Raw la cadence descend à 2 images par seconde sur 6 vues seulement. Si le 1200D s’en sort très bien en mode « reflex » il traîne méchamment la patte lorsque le miroir est relevé pour passer en Live View, comptez alors près de 3 secondes pour réaliser une image : à n’utiliser que sur scène fixe donc.

EOS_1200D-03.jpg

Au-delà des chiffres c’est la qualité d’image qui fait un bond en avant avec un capteur CMOS qui passe de 12 Millions de pixels à 18 Millions de pixels comme sur les 100D et 700D. Le processeur reste malheureusement le Digic 4 (alors que la marque est déjà passée à la cinquième itération) mais l’ensemble reste très propre jusqu’à 1600 ISO. A partir de 3200 ISO le moutonnement est bien visible avec une coloration des pixels aberrants dans les zones sombres mais le niveau de détails reste élevé. Évidement à 6400 ISO le tableau s’assombrit mais on garde tout de même un bon niveau de qualité d’image globalement. C’est lorsque l’on pousse le 1200D dans ses derniers retranchement que l’on se rend compte que l’APS-C conserve largement l’avantage sur les capteurs 4/3 des hybrides. Évitez en revanche les 12800 ISO trop destructeurs pour les fins détails. Il n’y a finalement que le zoom 18-135 mm f/3.5-5.6 IS STM qui reste honorable sans plus. Mou à la pleine ouverture il reprend du gallon en fermant le diaphragme. L’ensemble forme cependant un kit honnête pour le débutant.

IMG_1180.jpg

IMG_1184.jpg

IMG_1187.jpg

IMG_1189.jpg

IMG_1195.jpg

IMG_1206.jpg

IMG_1219.jpg

IMG_1211.jpg

IMG_1224.jpg

IMG_1230.jpg

IMG_1236.jpg

Canon 1200D : Un bilan positif

Avec le 1200D, Canon inaugure une application intéressante disponible sous iOS et Android appelée Coach EOS qui a pour but d’accompagner le débutant dans son processus de découverte de l’appareil, des exemples illustrées d’images ou de vidéos permettent de comprendre l’intérêt de tel ou tel réglage et des exercices sont proposés pour s’entraîner… On regrette encore plus que le 1200D ne soit pas pourvu du Wi-Fi pour connecter le boîtier aux réseaux sociaux ou à son smartphone ce qui aurait permis de faire une passerelle avec cette intéressante application. Pour finir un mot sur la vidéo : elle passe au Full HD 1080p à 30 images par seconde. C’est bien mais rien d’extraordinaire d’autant que nous vous conseillons vivement de désactiver l’autofocus, complètement anémique dans ce mode.

EOS_1200D-04.jpg

En tout état de cause Canon fait monter en gamme son 1200D et propose enfin un reflex digne de ce nom pour les débutants. Simple d’utilisation (surtout grâce à l’application Coach EOS) et dopé d’une finition de bon aloi c’est surtout pour sa très bonne qualité d’image que vous l’achèterez. Aujourd’hui nous considérons le 1200D comme la meilleure entrée de gamme reflex du marché.

tablo2.jpg

Canon 1200D : Un « entrée de gamme » très convaincant !
Noter cet article

Pas de commentaires

Laisser un commentaire