[ par François Arias
Microsoft Surface 2 : Nouvel essai
La Microsoft Surface 2 est la seconde tablette ARM du géant de Redmond. Après une première version peu convaincante, Microsoft ne se décourage pas et retente le coup.
6.5
Beau design et finition parfaite
Pied intégré
Claviers
Bon écran
Puissante
Windows RT
Le peu d’application limite l’utilité
Lourde et encombrante
Chère avec le clavier
 Prix en boutique (hors frais de port)
MICROSOFT Tablette Surface 2 64 Go Carrefour 461.77 €
Tablette Microsoft Surface 2 10 64 Go - Tablette tactile Fnac.com 419.90 €
Tablette Microsoft Surface 2 10 64 Go + Type Cover Noir - Tablette tactile Fnac.com 569.90 €
Tablette MICROSOFT Surface 2 32Go PriceMinister 489.00 €
Tablette Microsoft Surface 2 10 64 Go + Type Cover Violet - Tablette tactile Fnac.com 569.90 €
Tablette MICROSOFT Surface Pro 2 256Go Boulanger 1049.00 €
Microsoft Surface Pro 2 - 10.6 - Core i5 - Windows 8.1 Pro - 8 Go RAM - 256 Go SSD - eBook Fnac.com Marketplace 1599.71 €
Microsoft L2 Basic Optical Mouse Noire - Souris optique filaire MICROSOFT Marketplace by La Redoute 19.44 €
Voir tous les prix !


Microsoft Surface 2 : finition au top



Surface2-01.jpg


La Surface RT originale a été un échec cuisant, avec un très grand nombre de tablettes restées sur les bras de Microsoft. Bien que relativement réussie d’un point de vue matériel, la tablette faisait pale figure à côté de la concurrence. Surtout Windows RT, la version ARM du système d’exploitation souffrait d’un manque d’optimisation et d’une absence d’offre logicielle très handicapante. Reste à voir si un au aura suffi à Microsoft pour rattraper le coup.

Un modèle de design industriel



Surface2-02.jpg


Extérieurement vous auriez bien du mal à distinguer cette Surface 2 de sa grande sœur. Ce n’est d’ailleurs pas plus mal, le design industriel étant probablement l’une des grandes réussites de la Surface. Les dimensions de la tablette ne changent quasiment pas, tout au plus perd ont un tout petit peu en épaisseur. Reste que la réussite esthétique et l’excellente qualité de fabrication ne font pas tout. Entre son format 16/9 et un poids élevé (676 grammes, près de 200 grammes de plus que l’iPad Air) la Surface n’est pas un modèle d’ergonomie en particulier lorsque l’on veut la tenir longtemps en main.

Surface2-09.jpg


En position « fixe » sur un bureau ou des cuisses, le trépied améliore la situation. L’ajout d’un second angle d’ouverture (40° en plus des 26° existants) améliore d’ailleurs fortement la visibilité de l’écran. Reste qu’une tablette plus à l’aise sur une table que dans les mains est un produit qui a un problème fondamental, d’autant plus qu’un simple laptop reste quand même plus convainquant en utilisation « fixe ».


Les claviers



Les Surface conservent deux types de claviers, la Touch Cover tactile et la Type Cover physique qui est un peu plus épaisse. Si l’extérieur du premier ne bouge pas l’intérieur a été revu, avec notamment une multiplication des points de détection. Résultat la précision est bien meilleure que sur le modèle de première génération. Les deux modèles gagnent aussi un rétro-éclairage des plus pratiques. Reste un problème majeur : le clavier est un accessoire indispensable et il n’est pas fourni par défaut… Il faudra donc ajouter un peu plus de 100 € pour profiter pleinement de la Surface. Des deux claviers nous vous recommandons fortement le Type Cover, certes plus encombrant mais au toucher infiniment plus confortable, en particulier si vous comptez taper beaucoup de texte.

Surface2-04.jpg


Des entrailles revues



L’écran a droit à une belle mise à jour avec le passage au Full HD (il était temps). Si on n’est pas tout à fait au niveau d’une Nexus 10 ou encore d’un iPad en termes de densité, le gain de qualité est notable. On est d’ailleurs plutôt satisfaits que Microsoft ne soit pas allé trop loin, en effet Windows a toujours de gros problèmes pour exploiter les affichages à haute densité de pixels. Du point de vue couleurs, angles de vision et luminosité la dalle est exemplaire. A noter que les capteurs photo avant et arrière font un bond en qualité et sont donc nettement plus exploitables.

Surface2-03.jpg


En interne on passe à une puce Tegra 4 accompagnée de 2 Go de mémoire vive. Un changement bénéfique puisque le système est enfin fluide, un qualificatif que l’on ne pouvait appliquer à Windows RT l’an passé… L’autonomie, quant à elle, est correcte avec 8 heures d’utilisation mixte sur une charge, mais on est loin des 10 heures que propose par exemple un iPad. Reste que la puissance du Tegra 4 n’a pas beaucoup d’occasions de s’exprimer en l’absence d’application vraiment gourmandes… A noter que le système est toujours aussi volumineux, prenant plus de la moitié des 32 Go de stockage de base. Mieux vaudra donc choisir le modèle 64 Go ou acheter une carte micro-SD.

Microsoft Surface 2 : la blague Windows RT



Surface2-10.jpg


Si Windows RT fonctionne enfin de manière fluide (encore heureux certains diront) l’offre logicielle est toujours aussi ridicule. Il y clairement du mieux par rapport à l'an passé, il est désormais rare de trouver des catégories totalement vides. Reste que le choix est trop réduit, on trouve par exemple Twitter et Facebook mais des géants comme Instagram ou Tumblr sont toujours absents. La partie jeu vidéo reste malheureusement trop peu fournie, en dehors des derniers Angry Birds et d’un Halo : Spartan Assault vraiment pas terrible on ne trouve pas grand chose. La grande convergence applicative entre Windows, la Xbox et Windows Phone n’a malheureusement pas eu lieu.

Pour faire simple, en dehors du navigateur et de la suite Office (toujours offerte) vous n’aurez pas grand-chose à faire. Un handicap selon nous impardonnable en 2013, plus d’un an après l’arrivée du système. Surtout que la concurrence sur iOS et Android fait beaucoup mieux, tant en quantité qu’en qualité.

Surface2-08.jpg


Malgré de gros progrès d’un point de vue technique, la Surface 2 est tout aussi inutile que sa grande sœur au jour le jour. Pour le prix d’une Surface 2 et son clavier on a un iPad Air bien plus convainquant sur tous les points… Pour les amoureux d’Office il existe même des hybrides Windows 8 x86 bien plus intéressants. Il serait temps que Microsoft se décide de débrancher Windows RT ou faire nettement plus d’efforts pour attirer des développeurs…



Caractéristiques :
- Taille d’écran : 10,6 pouces LED 1 920 x 1 080 pixels
- Processeur : Nvidia Tegra 4
- Mémoire : 32/64 Go
- Connectivité : WiFi, prise audio jack 3,5 mm, lecteur micro-SD, sortie vidéo, micro-SD et USB Host
- Autres : gyroscope, accéléromètre, capteur de luminosité ambiante, microphone, haut-parleurs
- OS : Windows 8.1 RT
- Autonomie : 10 heures
- Dimensions : 274,5 x 173 x 8,89
- Poids : 676 grammes

Prix : 439 € (32 Go), 539 € (64 Go)
6.5/10

L'avis des lecteurs
Nom ou pseudo
Email (ne sera pas affiché)
Commentaire
Balises HTML désactivées, hyperliens formatés automatiquement
Indiquez le résultat de l'opération (ci-dessous)

Poster le commentaire