[ par Benoît Dupont
Samsung WB150F : l’appareil photo Wi-Fi Facebook
Le Samsung WB150F est un petit appareil photo compact bourré d’innovations. Si la capture d’image reste relativement classique avec un capteur 14M pixels de taille modeste, l’appareil sort du lot grâce à sa connectique Wi-Fi et l’intégration des réseaux sociaux. Le Samsung WB150F serait-il une forme 2.0 de la photographie ?
7.5
Design
Prix
Connectique Wi-Fi
Tirage trop doux
Montée en ISO limitée
Pas tactile
 Prix en boutique (hors frais de port)
Golebo Crystal protection d'écran pour Samsung WB150F PriceMinister 5.45 €
Golebo Crystal protection d'écran pour Samsung WB150F PriceMinister Occasion 5.45 €
Golebo Semi-Matt protection d'écran pour Samsung WB150F PriceMinister 6.45 €
Golebo Semi-Matt protection d'écran pour Samsung WB150F PriceMinister Occasion 6.45 €
ABC Products® Batterie / pile Chargeur Pour Samsung Digimax WB150F / WB150 Appareil Photo PriceMinister 9.95 €
Voir tous les prix !


Samsung WB150F : le plein de fonctionnalité



Samsung_WB150F_1.jpg


Le Samsung WB150F offre des fonctions inédites dans l’encombrement d’un compact. Avec son téléobjectif 18x, il est à ranger dans la catégorie des super-zooms. Et pourtant, une fois replié, son épaisseur est d’à peine 24mm. Il tient bien dans la poche et on peut l’emmener facilement partout. Et surtout, c’est un appareil qui répond aux nouvelles aspirations des amateurs de photographie. Il met en effet l’accent sur l’immédiateté du partage des images et autres vidéos, en intégrant une connectique Wi-Fi et l’accès aux réseaux sociaux tels que Facebook, autant de fonctions qui sont normalement l’apanage de votre Smartphone !

tablo.jpg


Un capteur à l’ancienne



Le CCD n’a pas dit son dernier mot visiblement. C’est un modèle 1/2,3’’ que nous retrouvons ici. Sa petite taille explique son facteur de conversion absolument démentiel, qui ne laisse présager rien de bon quant à la performance lors de la montée en ISO. Du reste, le constructeur semble être conscient des limitations de l’appareil puisqu’il n’annonce qu’une sensibilité maximale de 3200 ISO. Si c’est largement suffisant sur le papier, on verra dans la pratique que c’est tout de même un peu limite.

Samsung_WB150F_boitier_2.jpg


Petit et compact



Le boîtier est une construction mixte. Le gros de l’appareil est en plastique, mais une plaque métallique noire anodisée est vissée sur la face avant. On retrouve ici une ligne qui n’est pas sans rappeler l’excellent Samsung NX200, mais dans une forme plus ramassée, avec beaucoup moins de grip. Le poids de l’appareil étant relativement contenu, on ne ressent finalement pas trop de difficultés à la préhension. Face utilisateur, on trouve un bon écran de 3 pouces, dont la densité n’est pas extraordinaire avec 460 kpoints. En revanche, il s’avère particulièrement lumineux. Faute de viseur, il faudra s’en contenter de toute façon.

Samsung_WB150F_boitier.jpg


Les commandes mécaniques ne sont pas légion. Il n’y a pas de molette au dos de l’appareil. Il faut donc tout faire à la croix de direction. En outre la rotonde de sélection de fonction accessible avec le pouce droit est relativement dure à manipuler. En revanche, le bouton vidéo est bien situé, aucun risque de le confondre avec le déclencheur, contrairement au Nikon 1 J1 par exemple.

Une connectivité plus que parfaite



L’appareil est donc livré par défaut avec une connectique Wi-Fi. L’appareil ne dit pas si c’est une version N, mais dans l’ensemble les envois de photos sont relativement rapides. Le Wifi ouvre des possibilités incroyables à ce petit appareil. Il est tout d’abord possible d’envoyer un courrier électronique avec différents clichés ou vidéos en pièces jointes. C’est on ne peut plus simple. On saisit l’adresse du destinataire. Il n’est même pas nécessaire de saisir l’adresse de l’expéditeur et c’est parti !

Samsung_WB150F_mail.jpg


En revanche, pour une fois, on regrette que l’écran ne soit pas tactile. En effet, la saisie à la croix directionnelle est tout sauf pratique et c’est d’autant plus fâcheux pour une publication sur les réseaux sociaux où un petit commentaire est souvent le bienvenu pour accompagner une photo. Du reste, dans l’onglet « Réseau sociaux », on trouve Picassa et Youtube, évidemment… encore qu’il n’est pas certain que l’on puisse qualifier les deux plateformes de sociales, mais soit. On trouve aussi Facebook et Photobucket. Et c’est tout ! Si vous êtes plutôt du genre à twitter ou si vous avez un compte Google+, vous pouvez oublier :

Samsung_WB150F_social.jpg


La partie Facebook fonctionne assez bien, du reste. On choisit la ou les photos à ajouter à sa page et on envoie le tout via le Wi-Fi, une fois son identifiant et son mot de passe saisi. Ça fonctionne vraiment bien. En revanche, pour la vidéo, il faut absolument y penser avant. Si vous voulez poster une vidéo enregistrée en 720p, l’appareil ne prendra pas en charge le redimensionnement pour Facebook. Il faut donc que vous shootiez en basse résolution pour ensuite pouvoir poster une vidéo.

Samsung_WB150F_surfacebook_.jpg


Samsung WB150F : plus loin que la publication



Le Samsung WB150F exploite le Wi-Fi au maximum de ses possibilités. Certes, l’envoi et la publication de photos et de vidéos sont autant de fonctions intéressantes. Mais le sans-fil permet aussi d’interagir avec divers objets connectés usuels. Ainsi, si vous avez un téléviseur Samsung comme le Samsung 46UED8000 doté de la fonction Allshare, vous pourrez visualiser vos clichés directement. Une application iPhone et Android permet également de transformer votre Smartphone en télécommande pour appareil photo numérique ! Hélas, Samsung semble privilégier sa propre gamme, en recommandant des Smartphones comme le Galaxy S2 par exemple. Et de fait, l’application Remote Viewfinder a refusé de s’installer sur notre Sony Arc S, dommage. Sachez enfin que le Samsung WB150F vous permettra de sauvegarder vos photos directement sur Skydrive, le service Cloud de Microsoft.
7.5/10

Samsung WB150F : un capteur à revoir >
L'avis des lecteurs
Nom ou pseudo
Email (ne sera pas affiché)
Commentaire
Balises HTML désactivées, hyperliens formatés automatiquement
Indiquez le résultat de l'opération (ci-dessous)

Poster le commentaire