[ par François Arias
Sony Vaio VPC-Z21 : ultra-portable sous stéroïdes
Un ultra-portable fin, léger et puissant. Non, nous ne sommes pas en train de parler d’un ultrabook mais du dernier Vaio Z de Sony. Cette série mythique revient avec un nouveau design et surtout un dock pour le transformer en ordinateur de salon. Le prix est toujours aussi inaccessible au commun des mortels et il va falloir le justifier car désormais pour la moitié, l’ultrabook fait aussi bien sur de nombreux points.
8
Nomadisme extrême
Performance sans compromis
Concept modulaire
Ecran exceptionnel
Vraiment trop cher
Dock pas assez performant graphiquement
 Prix en boutique (hors frais de port)
Chargeur Ordinateur Portable Sony Vaio Vpc-Y21sfx/R - Vaio Vpc-Z112gx - Vaio Vpc-Z112gx/S - Vaio Vpc-Z114gx PriceMinister 28.48 €
Batterie pour SONY VAIO VPC-EB1Z1E - 4800mAh 10.8V Li-ion PriceMinister 52.90 €
Chargeur Ordinateur Portable Sony Vaio Vpc-Y21sfx/R - Vaio Vpc-Z112gx Alimentation Adaptateur Pc PriceMinister 29.39 €
Batterie Ordinateur Portable Sony Vaio Vpc-Ea1z1e/B - Vaio Vpc-Ea2 - Vaio Vpc-Ea200c - Vaio Vpc-Ea21 PriceMinister 64.00 €
Sony VAIO VPC-Z Chargeur subtel 19.20 €
Voir tous les prix !


Sony Vaio VPC-Z21 : aluminium et carbone



03.jpg


La série Z existe depuis déjà quelques années et avait atteint une certaine popularité en proposant des machines puissantes et compactes pour leur époque. Malgré leurs qualités, ces notebook avaient été dépassés par le Macbook Air d'Apple en termes de portabilité. La version 2011 étrenne un tout nouveau design plus à même d'aller lutter contre les ultra-portables concurrents et notamment les ultrabooks. Mais c’est surtout le Power Media Dock qui permet au Vaio Z de sortir du lot car il intègre une carte graphique performante et un graveur Blu-ray. Extérieurement, ce Vaio VPC-Z21 rappelle plus la série X sortie en 2009. Sony abandonne en effet les charnières rondes proéminentes en faveur d'un design plus classique. La conception générale est assez inhabituelle.

08.jpg


Une fois ouvert, l'écran sert de pieds et surélève légèrement la machine. Si c'est agréable d'un point de vue ergonomique, cela ne rend que plus flagrant le manque de rigidité. La moitié supérieure à tendance à s’enfoncer si l'on exerce une pression un peu forte. Cela ne remet pas en cause la solidité mais n’inspire guère confiance. Ce défaut est toutefois partagé par de nombreux ultraportables. Seuls les modèles taillés dans de l'aluminium épais, comme le Macbook Air ou le Asus, échappent à ce problème. Avec seulement 19 mm d'épaisseur et 1,2 Kg sur la balance, on est en face d'un des notebooks les plus nomades du moment. Pour cela, le châssis est un mélange de fibre de carbone et d’aluminium. Il est d’ailleurs parfaitement assemblé. Même si certains pourront trouver son design un tantinet daté, Le Vaio Z est à la pointe de la miniaturisation.

Confort et ergonomie



10.jpg


Une fois l'écran ouvert, on retrouve un clavier rétro-éclairé complet et extrêmement confortable déjà utilisé sur d’autres modèles de la marque. Au-dessus, on trouve trois boutons tactiles (Assistance, Web, Vaio) à l'utilité un peu douteuse. En revanche, un seul interrupteur coupe toutes les communications sans fil ce qui est vraiment pratique. Le touchpad est précis mais nous avons déjà vu mieux. En cause une taille un peu étriquée et des boutons dont la position centrale est assez déroutante.

09.jpg


La connectique est on ne peut plus complète pour une ultra-portable avec le VGA, le HDMI, du RJ-45, deux USB dont un 3.0, ainsi qu'une sortie casque. Et tout ça sans compter la connectique apportée par la station externe. Cette dernière est connectée via un port Thunderbolt ingénieusement implanté dans une prise USB.

Un écran parfait



12.jpg


La dalle embarquée est d'une taille peu commune de 13,1 pouces et adopte une haute résolution (1600 x 900) parfaite tant pour un usage bureautique que multimédia. Certaines versions de ce Vaio Z peuvent même monter jusqu'au 1080p mais l’intérêt d'une telle résolution est selon nous limité, au point d'en être presque handicapant vu le pitch. La qualité d'image est tout simplement excellente avec des couleurs superbes, un bon contraste et de larges angles de vision. On regrette en revanche le choix d’une dalle semi-brillante qui limite la visibilité en extérieur. Ce n’est toutefois pas un miroir, le traitement anti reflet est efficace.
8/10

Sony Vaio VPC-Z21 : pas de compromis >
L'avis des lecteurs
Nom ou pseudo
Email (ne sera pas affiché)
Commentaire
Balises HTML désactivées, hyperliens formatés automatiquement
Indiquez le résultat de l'opération (ci-dessous)

Poster le commentaire