Test Acer Aspire Switch 11V SW5-173-62J8 , Un portable hybride peu autonome

0

Aspire-Switch-11V

Lancée il y a près de deux ans, la série Switch d’Acer avait relancé le concept du netbook en adoptant le format hybride (tablette associée à un clavier détachable) pour s’accorder aux nouveaux usages de Windows 8. Si ce type d’ordinateur hybride était peu puissant (processeur Intel Atom), il était particulièrement adapté à un usage nomade et surtout était peu onéreux. Avec le Switch 11V, le constructeur propose un équipement plus ambitieux tel qu’un processeur Intel Core m, un écran Full HD, plus de mémoire et de stockage. Mais à 800 €, l’Acer Switch 11V a-t-il toujours sa place sur un marché où les Ultrabook sont de plus en plus abordables ?

Au déballage

Approche « haut de gamme » oblige, le Switch 11V a fait l’objet d’un peu plus d’attentions que ses cousins plus abordables. Cela se traduit, notamment, par une utilisation prépondérante de métal brossé. Un effort, cependant, gâché par l’utilisation d’un plastique texturé au rendu assez toc sur le haut de la tablette. Cette mauvaise impression est d’ailleurs renforcée par la présence de ce même plastique sur le dos du clavier. Néanmoins, le Switch 11V reste une machine solide, mais son esthétique ne plaira pas à tout le monde. Comme la plupart des hybrides où le clavier sert aussi de base à la tablette, le verrouillage entre les deux parties est magnétique. C’est simple et efficace. Avec 1,45 kg sur la balance (760 grammes pour la tablette seule), le Switch 11V se place dans la moyenne du secteur. La tablette est plutôt imposante avec ses 29,4 cm de diagonale, ce qui implique une utilisation limitée pour éviter la fatigue. Au vu de l’espace disponible sur la tablette, la connectique se limite à un port micro-USB, une sortie micro-HDMI, un lecteur de cartes micro SD et une prise casque. Le clavier, quant à lui, intègre un unique port USB 3.0. C’est bien peu pour un hybride de 11 pouces.

Une fois allumé

Le clavier est une des grosses déceptions de ce Switch 11V. Bien qu’assez grand et au format chicklet, il a un toucher mou assez désagréable. Le touchpad fait un peu mieux avec une grande surface et une bonne précision. Rien à redire non plus sur l’écran tactile qui est réactif et précis.

Ce qu’il donne à l’écran

L’un des points forts de cet hybride est son écran de 11,6 pouces Full HD. Tactile, la dalle est de très bonne facture. Le contraste est élevé et les couleurs bien réglées. La luminosité peine parfois à contrer les forts reflets de la vitre tactile, mais dans l’ensemble c’est assez bon. Technologie IPS oblige, les angles de vision sont très larges et si la dalle utilisée n’est pas la plus impressionnante du marché, mais elle reste satisfaisante. En revanche, le capteur photo de 2 Mpixels présent au dos est franchement médiocre. Les photos manquent de détails même dans des conditions idéales et sont tout simplement inutilisables.

Et sous le capot

Acer Aspire Switch 11V SW5-173-62J8

Le principal changement par rapport au reste de la gamme Switch, se situe du côté du processeur. On passe en effet d’un Intel Atom à un Intel Core M-5Y10c double cœur avec technologie HyperThreading qui simule quatre cœurs. Cela implique un gain de performance de l’ordre de 25 pourcent. En outre, le circuit graphique intégré au Core m est plus musclé avec un gain de l’ordre de 20 pourcent. Cerise sur le gâteau, la quantité de mémoire vive passe de 2 (Switch 11) à 4 Go. Si ces évolutions ne font pas du Switch 11V une machine de guerre, le gain en confort d’utilisation bureautique reste indéniable. La combinaison du processeur plus puissant et de la mémoire vive supplémentaire aide particulièrement pour le multitâche. Le stockage est assuré par un SSD de 128 Go. Ce qui est une bonne chose pour un démarrage quasi-instantané et une excellente réactivité générale. Il est par ailleurs possible d’augmenter le stockage via une carte micro-SD (32 Go maximum). A noter qu’une variante de cette machine équipée d’un disque dur supplémentaire de 500 Go dans le dock/clavier est aussi prévue.

Comment il sonne

Les haut-parleurs sont mal placés. En effet, les mains les recouvrent entièrement en mode tablette. La qualité du son est mauvaise, avec des aigus criards et des basses absentes. Comme très souvent, votre seul recours pour un son correct sera l’utilisation d’un casque.

L’autonomie

Acer Aspire Switch 11V SW5-173-62J8

Si l’utilisation d’un Core M est bénéfique pour les performances, on ne peut pas en dire autant pour l’autonomie. Bien plus gourmand que l’Atom, ce nouveau processeur fait que l’on peine à dépasser les 5h40 en utilisation courante (bureautique, Internet). On reste bien loin des 8 à 9 heures des meilleurs netbooks.

Modularité

Certaines versions du Switch 11V étant équipées d’un disque dur dans le clavier, nous avons démonté ce dernier pour vérifier s’il était possible d’ajouter ledit disque soi-même. Si l’emplacement est bien présent, aucun connecteur n’est disponible. Impossible donc de modifier le Switch 11V après son achat.

Notre avis

Acer Aspire Switch 11V SW5-173-62J8

En cherchant à proposer un netbook « de luxe », Acer a dû faire des compromis. Le principal est le design. Le Switch 11V est certes solide mais pas franchement réussi d’un point de vue esthétique. Le choix du plastique strié n’est pas des plus heureux. Un autre point ennuyeux est le passage au Core M. Bien que bénéfique en termes de performances pures, ce nouveau processeur est nettement plus gourmand que l’Atom. Résultat ? L’autonomie est en baisse avec 5h40 d’utilisation. Un score franchement mauvais pour la catégorie et d’autant plus handicapant pour un produit sensé être nomade ! Ceci dit, tout n’est pas sombre. L’écran est de bonne qualité et malgré son côté énergivore, le Core M assure un excellent confort d’utilisation. Reste un positionnement inconfortable. Coincé entre des netbooks à prix cassé comme l’Acer Switch 10 (300 €) et des Ultrabooks de plus en plus abordables comme l’Asus UX305 (700 €), le Switch 11V affiche selon nous trop de compromis pour être véritablement intéressant. Reste la question du prix. Initialement proposé à 800 €, ce Switch 11V se trouve déjà en promotion à 550 € sur Amazon. Une chute de prix aussi rapide qu’étonnante qui, si elle se pérennise ferait du Switch 11V une affaire intéressante malgré ses défauts.

Les concurrents

Asus Transformer Book T300 : 670 €

HP Pavilion X2 10 : 330 €

Lenovo Yoga 300-11 : 480 €

Caractéristiques

– Type : ordinateur hybride (tablette + clavier)

– Ecran 11,6 pouces (29,4 cm) tactile, IPS, 1 920 x 1 080 pixels, 16:9, brillant

– Processeur : Intel Core M-5Y10c, 2 cœurs avec HyperThreading à 800 MHz (2 GHz en mode turbo)

– Mémoire vive : 4 Go DDR3L

– Circuit graphique : intégré, Intel HD Graphics 5300

– Stockage : SSD 128 Go M.2

– Connectique : USB 3.0, micro-USB 2.0, micro-HDMI, casque, lecteur cartes micro-SD, Wifi ac, Bluetooth 4.0

– Autonomie : 5h40

– Système : Windows 8.1 Famille (mise à jour gratuite vers Windows10)

– Dimensions : 30,2 x 20,9 x 2,2 cm

– Poids : 1,450 kg (avec clavier), 763 grammes (tablette)

Note

– Qualité de fabrication : 6/10

– Fonctionnalités : 7/10

– Performances : 6/10

– Ergonomie : 6/10

– Rapport qualité/prix : 6/10 ou 7/10 (si vendu à 550 €)

Note finale 6,2/10 ou 6,4/10

Le prix : 800 € (prix public).  En promotion à 550 €

Pas de commentaires

Laisser un commentaire