Test grandeur nature pour l’Ocean Clean-Up

0
cleanup7

Boyan Slat, étudiant néerlandais, avait étonné le monde à seulement 19 ans avec son projet Ocean Clean-Up. Celui-ce promet de nettoyer les océans des éléments en plastiques qui les polluent. Le test en grandeur réelle va démarrer.

Le projet Ocean Clean-Up de Boyan Slat va donc être mis à l’épreuve pour la première fois en Mer du Nord, au large des côtes néerlandaises, au courant du printemps.

cleanup6Pour rappel, si le principe est simple, la mise en oeuvre est plus complexe. Le système Ocean Clean-Up repose sur un filet en forme de « V » qui utilise les courants marins naturels pour « récolter » les déchets plastiques flottants à la surface ou en faible profondeur, pour les canaliser à la pointe du « V ». À cet endroit, un collecteur récupère les déchets et les stocke en attendant d’être ramassé pour être recyclé.

Longue attente

Le premier test sera réalisé avec un filet de 100 mètres de long à 23 kilomètres des côtes et il devrait être suivi par un autre test au large des côtes japonaises de l’île de Tsushima avec, cette fois, un filet de 2 000 mètres.

Mais avant ce premier test, la route a été longue pour ce projet initié par un jeune de 19 ans dont l’étude de faisabilité a été réalisée par une équipe d’une centaine de scientifiques intéressés par le projet. Et en juin 2014, le rapport concluait que le projet était viable et réalisable, et qu’il était même capable de nettoyer la moitié des déchets de l’Océan Pacifique en 10 ans.

Avec ce rapport à l’appui, une campagne de crowd funding a pu être menée en septembre 2015 et qui a réuni, après 100 jours, la somme de 2 154 282 millions de dollars, nettement plus qu’espéré. Le projet a pu alors réellement démarrer avec la création de la fondation The Ocean CleanUp.

Voici une vidéo qui retrace rapidement les étapes du projet :

Pas de commentaires

Laisser un commentaire