Vivitek Qumi Q5 : la projection tout en couleur

1

Le Qumi de Vivitek revient dans une version améliorée à laquelle il est possible d’ajouter un dongle Wi-Fi et une batterie externe. Plus lumineux, il propose désormais une prise HDMI standard et perd son lecteur de cartes SD. A priori donc fort complet, reste à savoir si ses performances feront oublier son prix plutôt élitiste.

Les lecteurs réguliers de nos articles auront certainement une impression de déjà vu en voyant les photos de ce nouveau modèle. En effet la coque du Vivitek Qumi Q5 ressemble à s’y méprendre à celle de son prédécesseur, les mêmes bords arrondis, les grilles d’aération à l’avant et un ensemble de touches sensitives pour naviguer dans les menus. Pourtant il existe bel et bien quelques nouveautés intéressantes sous cette coque proposée au choix en blanc, noire, jaune, bleu ou rouge.

Qumi_Q5-01.jpg

Tout d’abord le bloc optique est désormais en verre, ce qui devrait sérieusement améliorer la précision de l’image diffusée. Ensuite le Qumi 5 propose des spécifications techniques supérieures comme une luminosité de 500 Lumens et un taux de contraste de 10 000 :1. La technologie employée reste la même à savoir une matrice DLP 720 P de Texas Instrument et une LED à la durée de vie substantielle de 30 000 heures. Enfin, on apprécie de trouver désormais une batterie supplémentaire qui vient se plaquer sous le vidéoprojecteur ainsi qu’un dongle USB pour se connecter à Internet en Wi-Fi ou bien partager des fichiers depuis un ordinateur portable ou un iPad.

Qumi_Q5-05.jpg

Le Qumi Q5 est toujours fourni avec une housse de transport et une télécommande plate, mais aussi de nombreux câbles car il est possible de connecter une source en HDMI (lecteur Blu-ray, console de jeu), un ordinateur en VGA ou encore une source vidéo en RCA. Le port USB sert aussi à connecter un disque dur externe pour lire des fichiers audio/vidéo, des documents (Word, Excel ou Power Point et pdf), bien qu’une mémoire interne de 4 Go laissera assez d’espace pour mettre quelques photos ou des films selon vos besoins.

Qumi_Q5-08.jpg

Pour le rendre totalement opérationnel et nomade, il faudra aussi débourser environ 42 euros de plus pour obtenir le dongle Wi-Fi et 120 euros de plus pour la batterie externe. Cela amène l’ensemble à plus de 800 euros, une somme conséquente encore jamais vu dans cette gamme de produits.

Prise en main

Vivitek a apporté un soin particulier à l’élaboration du packaging du Qumi Q5. Avec ses airs de produits Apple, on a immédiatement l’impression que le produit est de qualité. Le bundle d’accessoire est complet, ce qui permet d’utiliser sans restriction et immédiatement son nouvel achat. Il faudra toutefois, pour les personnes qui acquerront la batterie externe, réaliser la première charge et installer physiquement cette dernière sous le vidéoprojecteur. L’assemblage est un jeu d’enfant et ne nuit en rien à l’esthétique finale du produit. On pourra bien évidemment se passer de cette batterie en utilisant l’alimentation fournie, elle aussi très design. On regrettera une fois de plus la taille restreinte de la housse de transport dans laquelle on ne pourra que mettre le Qumi Q5 et sa télécommande. Même la batterie ne passe pas, un comble pour un produit nomade.

Qumi_Q5-02.jpg

Avec ses nombreuses connectiques le Qumi Q5 pourra répondre à la plupart des usages domestiques et professionnels. Pour notre part, nous allons jouer à la console, regarder des films, regarde des photos, ou encore tenter de connecter à Internet via le navigateur intégré. Puis pour la partie bureautique regarder de quelle manière est géré l’affichage d’un bureau Windows ou bien si tous les formats de fichiers sont bien pris en compte.

Vivitek Qumi Q5 : sans fil à la patte

Dongle-WiFi.jpg

Comme nous sommes curieux, nous commencerons par le fameux dongle Wi-Fi. Il se connecte au port USB situé à l’arrière du Vivitek Qumi Q5, qui lui même se met sous tension via un bouton on/off placé sur le flanc gauche. Pour sa part la batterie a aussi un bouton on/off et des LED pour afficher le niveau de charge. Comme souvent malheureusement, le guide de prise en main est totalement inutile, il faudra passer par le CD fourni pour les utilisateurs débutants. Pour les autres il suffira de passer par le menu affiché sur l’écran d’accueil du Qumi et choisir la fonction Wi-Fi après une recherche automatique. Le dongle trouvera votre box et demandera le code si vous en avez un. Il devient alors très simple de surfer sur Internet, mais l’absence de clavier pénalise grandement l’expérience. Il faudra une à une entrer les lettres du site recherché sur un clavier virtuel, le tout en jonglant avec les touches de la télécommande. Pas très pratique mais cela fonctionne.

Battery_Dock.jpg

De la même manière on se connecte sans fil facilement à un iPad ou à un ordinateur portable, très pratique pour les personnes faisant des présentations. Le menu d’accueil très graphique permet ainsi de choisir le type d’applications que l’on souhaite activer, on pourra alors visionner des pdf sans pb, des photos, des vidéos en MPEG-4, H.264, DivX et WMV, et même écouter des MP3. On a visionné toutes sortes de documents et tout passe sans problème, attention toutefois au tableau Excel qui peuvent être difficiles à lire.

ouverture-2.jpgLa touche Menu de la télécommande permet bien sûr d’accéder au menu de réglages du Vivitek Qumi Q5. De ce côté il n’invente rien, il reprend tout ce qu’il faut pour une utilisation grand public. En fonction de l’usage, on choisira l’un des modes colorimétriques préréglés comme TV, film, jeux vidéo, présentation ou encore lumineux. On pourra y associer un gamma type graphique, N&B, PC, Mac ou vidéo pour encore améliorer le rendu. Tous ces préréglages en usines donnent satisfaction et répondent aux critères d’exigences en la matière. A savoir que le mode film diminue grandement la luminosité, fait la part belle au contraste et aux couleurs chaudes. Le mode présentation est lui plus froid et aussi bien plus lumineux. Deux modes utilisateurs sont disponibles pour réaliser des réglages personnelles, presque inutiles mais toutefois intéressant pour ceux qui souhaitent une image à leur goût. Bien d’autres réglages sont aussi disponibles, tout est ainsi fait pour ne pas laisser l’utilisateur sans ressource.

Qumi_Q5-07.jpg

Attention aux conditions de projection

Deux facteurs sont à prendre en compte lors de l’usage du Qumi Q5. La première concerne l’optique, ne possédant pas de zoom, sauf un anecdotique numérique, plus le vidéoprojecteur sera éloigné de la surface de projection plus l’image sera grande. Avec un ratio de 1.55, on obtient rapidement de grandes images. La seconde chose concerne les conditions d’éclairage de la pièce. Dans le noir pas de problème, la luminosité délivrée par la LED est suffisante pour tenir 1,20/1,30 mètres. Le contraste sera alors de bon niveau permettant de regarder des films en 720P dans de bonnes conditions. Les couleurs sont fidèles, les vidéos fluides, il faudra cependant ne pas forcer le 1080P à la source car de nombreux artefacts apparaissent à l’écran.

Qumi_Q5-04.jpg

S’il fait jour dehors, sans être en plein soleil, le mode TV par exemple s’en sort avec les honneurs, il faudra toutefois diminuer la base de projection est descendre près des 1 mètre. On jouera ainsi à la console, les séries TV passeront sans problème, et les professionnels n’auront aucun mal à visualiser leurs documents. Si le soleil est de la partie, c’est simple : passez votre chemin. Cette limite n’étant malheureusement pas isoler au cas du Vivitek, mais touche tous les vidéoprojecteurs nomades du marché. Finalement l’ensemble tient plutôt la route et place certainement le Qumi Q5 dans les meilleurs modèles testés. On retiendra cependant deux petits bémols, l’un à propos du haut-parleur totalement abscond et l’autre touche la mise au point, dont la molette est on ne peut plus dure à bouger et qui de toutes façons ne parvient plus à jouer son rôle dès que l’on approche les 3 mètres de recul. Ce n’est pas bien grave étant donné que la puissance lumineuse de la lampe est limitée.

Vivitek Qumi Q5 : mon côté pro

Le Qumi Q5 proposé par Vivitek dans une nouvelle version améliorée et « accessoirisable », rendra bien des services que vous soyez un professionnel nomade, un joueur ou un vacancier en manque de séries TV. Dans des conditions de faible éclairage, l’image projetée est d’un très bon niveau à condition de se limiter à un bon mètre vingt de base. S’il fait trop clair dans la pièce, le contraste prend un sérieux coup de grisou, à moins de projeter une image de petite base (1 mètre maximum). En action seul le son du petit haut-parleur est vraiment insuffisant et nasillard, ne couvrant pas le bruit du ventilateur, qui s’oubliera vite avec un système sonore externe. Enfin l’autonomie de la batterie est correcte (2h20) sans toutefois permettre d’oublier totalement le bloc d’alimentation. Seul le prix du pack complet sera un réel frein pour certains car tout le monde ne récupère pas la TVA.

Qumi_Q5-06.jpg

Caractéristiques :
– Technologie : DLP LED
– Contraste : 10 000 :1
– Luminosité : 500 Lumens
– Résolution : 1280 x 800
– Connectiques : 1 x HDMI, 1 x VGA , 1 x composite vidéo, 1 x audio L/R Jack, 1 x USB, 1 x port – universel I/O
– Dimensions : 160 x 102,4 x 32,3 mm
– Poids : 0,490 kg

Prix : 649 euros

Retrouvez tous les tests de vidéoprojecteurs dans nos pages.

1 commentaire

  1. On a bien compris que les geeks avaient une dent contre l’orthographe, mais s’ils se relisaient, juste une fois avant de mettre en ligne, leurs « articles » feraient peut-être un peu moins mal aux yeux.

Laisser un commentaire