Archos 101 G9 : la tablette au juste prix

0

Une tablette Android 3.2 qui est équipée d’un écran 10 pouces et d’un processeur puissant vendue 300 euros : trop beau pour être vrai ? C’est pourtant ce que propose Archos avec la 101 G9. Reste à voir si les promesses sont tenues.

a101g9_5.jpg

L’Archos 101 G9 n’est pas la première tablette du constructeur, loin de là. Le constructeur français avait même devancé l’iPad en sortant sa première tablette Android en 2009. Bien entendu, l’arrivée de la tablette d’Apple et le succès qui a suivi ont changé la donne. Chacun y va de son modèle, le plus souvent sans grande originalité d’ailleurs. Archos a n’a pas suivi le même chemin en ne cherchant pas à concurrencer l’iPad sur son terrain mais en se concentrant sur l’entrée de gamme. Une tactique qui s’est révélée pour le moment payante au vu des échecs qu’on subit certains autres constructeurs dans ce domaine. Archos est donc le numéro deux des tablettes en France et réussit même à gagner de l’argent. La 101 G9 est une tablette de 10 pouces proposée à un prix plancher (300 euros) mais offrant sur le papier des performances tout à fait correctes. Reste à voir si le pari est tenu, ce qui sera peut être difficile puisque Archos a revu la puissance de ses produits à la baisse.

Design : Pas encore ça

a101g9_2.jpg

Soyons honnête, Archos n’a jamais été renommé pour son esthétique exceptionnelle. On se souvient par exemple de leurs baladeurs à disque dur du début des années 2000, innovants mais au design pour le moins discutable. Petit prix oblige, on trouve donc une construction tout plastique assez massive et peu séduisante. Plus que l’absence de noblesse compréhensible des matériaux à ce niveau de prix, c’est le design daté qui choque. La finition est dans le même ton, assez mauvaise. Il y a du jeu entre les différentes parties. Connecteurs et boutons ne sont pas toujours très bien ajustés. Des points d’autant plus difficiles à pardonner que la concurrence à fait d’énormes progrès ces derniers mois. La prise en main est correcte, surtout en mode paysage étant donnée la largeur de l’engin. La connectique est très standard pour une tablette Android : micro-USB, mini-HDMI ainsi qu’un lecteur de cartes micro-SD.

a101g9_4.jpg

Il y a aussi des points très positifs, cela dit, comme la béquille permettant de faire tenir la tablette debout sans accessoire. On vous conseille de ne pas forcer dessus, le plastique ne paraissant pas très résistant. Autre point intéressant sur le papier : le port USB permettant d’ajouter un modem 3G. Si l’idée était bonne, la réalisation l’est nettement moins. On est obligé de laisser la clef dépasser pour avoir une bonne réception.

Mais où sont mes 1,5 GHz ?

processeur.jpgC’est la question que nous nous sommes posée à l’ouverture de la boite. En effet, la tablette avait été annoncée comme utilisant un processeur Texas Instruments double cœur cadencé à 1,5 GHz. Archos a visiblement rencontré des problèmes puisque dans un premier temps on ne trouvera que des modèles à 1 GHz accompagnés de 512 Mo de mémoire vive. Une déclinaison « Turbo » à 1,2 GHz devrait faire son apparition bientôt et on ne verra la couleur des 1,5 GHz qu’à l’horizon 2012 … Autant dire que la situation est plus que confuse et on se demande comment les acheteurs vont bien pouvoir s’y retrouver. Pour la mémoire, trois choix sont possibles aussi : 8 Go pour la version de base, 16 Go pour la Turbo ou encore un disque dur classique de 250 Go.

Un écran décevant

a101g9_1.jpg

Pour proposer une tablette à ce prix, pas de miracle, il faut bien tailler dans les dépenses quelque part. Pour l’Archos 101 G9, c’est l’écran qui a malheureusement le plus souffert. Si l’utilisation d’une dalle MVA offre des angles de vision corrects, mais moins ouverts que la concurrence plus onéreuse, la luminosité et le contraste sont faibles, sans parler de couleurs complètement fausses. Ajoutez à cela une dalle extrêmement brillante et vous obtenez une lisibilité plutôt mauvaise tant les reflets sont visibles. On notera également que la trame tactile est parfois visible, en particulier sur les couleurs sombres, cela peut surprendre même si ça s’avère assez peu gênant. La précision tactile est d’ailleurs très correcte, nous n’avons remarqué aucun problème à ce niveau durant nos tests.

Pour l’autonomie nous avons tenu environ 6 heures en utilisation mixte de la tablette Archos 101 G9. A noter que la veille n’est pas très bien gérée et est bien plus énergivore que sur d’autres modèles. On espère que ce défaut pourra être réglé par une mise à jour.a101g9_3.jpg

Contrairement aux modèles Samsung ou Sony, l’Archos 101 G9 n’apporte pas de grosses modifications à Android. On retrouve donc le système dans sa version 3.2 tel quel. Le tout est relativement fluide et se comporte assez bien. On remarque toutefois des petits problèmes de connexion WiFi ou encore des ralentissements lorsque trop d’applications sont ouvertes. Cela est probablement dû à un manque de mémoire vive, la tablette n’en embarquant que 512 Mo là où une large majorité de tablettes Honeycomb sont dotées d’un Go. Nous avons aussi constaté quelques plantages de ci de là mais suffisamment rares pour ne pas être trop ennuyeux. En revanche, le processeur bridé à 1 GHz ne semble pas pénalisant car en ce qui le concerne, il ne génère pas de ralentissements notoires. A l’exception notable du lecteur vidéo, les applications préinstallées sont tout à fait oubliables.

a101g9_6.jpgOn l’attendait d’ailleurs au tournant ce lecteur vidéo, Archos ayant une tradition de large compatibilité en lecture. Le constructeur promet d’ailleurs que les tablettes G9 sont capables de tout lire. Le contrat est rempli ou presque. En effet, Archos nous a ressorti une autre tradition que l’on aurait bien voulu voir disparaître : celle des DLC. Plus précisément, vous devrez débourser 15 euros pour obtenir un « plug-in cinéma » pour décoder entre autres le format audio AC3. Ce dernier est très utilisé ce qui rend l’achat quasi indispensable si vous comptez regarder fréquemment de la vidéo.

Ce « petit » problème mis à part, le travail effectué par Archos est tout bonnement excellent. C’est simple, nous n’avons pas trouvé de fichiers qui résistent à la tablette. Même les sous-titres, dont la prise en charge est souvent hasardeuse, sont parfaitement gérés. Contrairement au Tegra 2, le processeur Texas Instruments gère parfaitement le h.264 «high profile» et on n’a pas besoin de passer par la case ré-encodage. La lecture de vidéos Flash ne pose aucun problème non plus, le 1080p de Youtube étant lu de manière fluide. La tablette peut même être utilisée comme lecteur de salon en utilisant la prise HDMI. Une application permet même de contrôler la lecture à distance depuis son téléphone. La vidéo profite aussi particulièrement du pied intégré, mais on pourra difficilement se passer d’un casque tant le son des haut-parleurs est faible et mauvais.

Nous passerons très rapidement sur les capacités photo de la tablette. Le seul capteur intégré étant le 0,3 Mpixels frontal, la qualité est exécrable. Pour autant ce n’est pas vraiment gênant pour nous, une tablette, a fortiori une 10 pouces, n’étant pas du tout pratique pour prendre des photos.

Archos 101 G9 : du pour et du contre

a101g9_gps.jpgC’est le sentiment qui nous domine à l’issue de ce test. Lors de son annonce, la tablette Archos 101 G9 nous avait réellement intrigués et nous apparaissait comme une alternative crédible aux tablettes Android déjà disponibles telle que la Samsung Galaxy Tab. Matériellement, le bilan est assez négatif, la qualité de fabrication est décevante et l’écran fait vraiment pâle figure par rapport à la concurrence. La multitude de versions annoncées est également handicapante. On se demande ce qui pourrait pousser les gens à acheter cette tablette alors que des versions plus puissantes sont déjà annoncées. La partie logicielle souffre également de défauts multiples (problèmes de WiFi, veille…). Heureusement Archos semble vouloir corriger les choses puisque deux mises à jour ont déjà été proposées depuis le début du mois. C’est bien mais on aurait préféré avoir un produit fini dès l’ouverture de la boite. La situation est nettement meilleure dès que l’on aborde le multimédia, Archos ayant réalisé le meilleur lecteur disponible actuellement sur Android. On est par contre un peu énervé par la politique de plug-in payant qui n’a selon nous vraiment pas lieu d’être.

a101g9_office.jpgArchos n’arrive donc pas à se débarrasser de son côté bidouilleur et la 101 G9 n’est pas la tablette grand public abordable que nous attendions. Toutefois pour peu que l’on soit un peu technophile, il sera plus facile de naviguer entre les bugs et autres mises à jour.

Si elle n’est donc pas parfaite, cette tablette se débrouille plutôt bien. Reste que les baisses de prix de ces derniers mois ont en partie gommé son plus gros avantage qu’est le prix. En effet si à 300 euros, la 101 G9 reste la 10 pouces la moins chère du marché, la version Turbo (1,2 GHz, 16 Go) est-elle proposée 350 euros. Un tarif identique ou presque à des tablettes plus anciennes mais beaucoup mieux finies comme l’Iconia A500 d’Acer. Tout performant qu’il soit, le logiciel de lecture vidéo ne suffit pas à combler le fossé qualitatif, d’autant plus que pour l’exploiter pleinement on doit repasser à la caisse.

Caractéristiques :
– Taille d’écran : 10,1 pouces LED
– Résolution : 1280 x 800 pixels
– Processeur : Texas Instrument OMAP 4430 1 GHz double cœur
– Mémoire : 8 Go
– Connectivité : WiFi, prise jack audio 3,5 mm, microphone, haut-parleurs, micro-USB, mini-HDMI, micro-SD
– Caméras : façade (0,3 Mpixels)
– Autonomie : 6 heures
– Dimensions : 276mm x 167.3mm x 12.6mm (flash)
– Poids : 649 grammes

Prix : 300 euros

a101g9_1.jpga101g9_2.jpga101g9_3.jpga101g9_4.jpga101g9_5.jpga101g9_6.jpga101g9_games.jpga101g9_gps.jpga101g9_office.jpgouverture.jpg

Noter cet article

7.5/10

Les Plus

  • Lecture vidéo
  • Android 3.2
  • Prix

Les Moins

  • Finition
  • Ecran
  • Bugs

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here