Et si la cigarette électronique permettait d’arrêter de fumer ?

6
cigarette-electronique-2016

En tuant un fumeur sur deux, le tabac est devenu la première cause de mortalité évitable en France. Le tabagisme actif est notamment responsable de 90% des cancers du poumon et 30% des décès par cancer, selon l’épidémiologiste Catherine Hill. Des chiffres alarmants qui incitent certains fumeurs à diminuer, voire arrêter net ou progressivement leur consommation de tabac. D’après le Baromètre santé 2014, en France, 29% des fumeurs réguliers ont essayé d’arrêter de fumer dans l’année. A chacun sa méthode ensuite. Certains décident d’arrêter d’un coup sans substitut, d’autres s’aideront de patchs et gommes à mâcher à la nicotine, de séances d’hypnose ou d’acupuncture, et parfois de cigarettes électroniques.

La cigarette électronique, nouvelle méthode contre le tabac

Les fumeurs envisagent de plus en plus d’utiliser la e-cigarette comme moyen de sevrage au tabac. D’après le Baromètre santé 2014, en France, parmi les 6% des Français ayant recours à la cigarette électronique, les trois-quarts sont des fumeurs réguliers de tabac et 15% des utilisateurs sont des ex-fumeurs. Si, sur l’ensemble de la population françaises des 15-75 ans, la proportion d’ex-fumeurs qui utilisent la cigarette électronique est relativement faible (0,9%), il n’en demeure pas moins que la cigarette électronique peut être un tremplin pour certains fumeurs pour réduire ou arrêter leur consommation de tabac, et donc réduire les risques pour leur santé. En sachant qu’une personne qui arrête de fumer avant 40 ans prolonge son espérance de vie de neuf années, il serait dommage de ne pas considérer cette méthode qui, au passage, n’est pas si onéreuse d’après les prix les moins chers constatés sur http://vaporem.fr/

La e-cigarette aurait permis à 18 000 Anglais d’arrêter le tabac

Même s’il n’existe à l’heure actuelle aucun essai clinique pour déterminer une possible efficacité de la cigarette électronique dans l’arrêt du tabac, certaines études tendent à montrer les effets bénéfiques de cette méthode pour arrêter de fumer. Une étude anglaise, publiée le 13 septembre dernier dans la revue médicale British Medical Journal (BMJ), explique comment la e-cigarette aurait permis à 18 000 fumeurs Anglais d’arrêter le tabac. « Les tentatives pour arrêter la cigarette ont davantage été couronnées de succès au moment où les cigarettes électroniques sont devenues populaires » explique Ann McNeill, Professeur de dépendance au tabac au King’s College de Londres. Si le chiffre de 18 000 peut paraître mince comme résultat sur les 2,8 millions de « vapoteurs » Anglais, les auteurs de l’étude parlent néanmoins d’un résultat « significatif compte tenu des énormes bénéfices pour la santé de l’arrêt du tabac ».

Et si la cigarette électronique permettait d’arrêter de fumer ?
Noter cet article

6 COMMENTAIRES

  1. Le titre me fait bondir!
    Ce n’est pas une question en réalité, mais un fait!
    Le problème majeur de la cigarette électronique ? Les gens mal orientés qui essayent du matos de très mauvaise qualité! Et qui ne trouvent pas le « graal » dans leur liquide en restant cantonné aux arômes « malb**o » ou « cam*l ».
    Je suis passée à la e-cig en septembre 2012, trois jours après je fumais ma dernière cigarette. J’ai arrêté la cigarette électronique en été 2016.
    Auparavant, deux tentatives infructueuses (champix)

  2. je sais pas d’où sortent les chiffres mais j’émets de sérieux doute.
    dans le cadre de mon activité professionnel je croise pas mal de vapoteu et de fumeur.
    beaucoup de fumeur « stoppent » la cigarette en se ruant sur les vaporettes et 3 mois plus tard …
    on les retrouve a fumer la cigarette (au même rythme qu’il y a 3mois) et la vaporette.

    le principal problème du fumeur (hors dépendance a la nicotine) c’est la répétition du geste : main a la bouche. il est tout a fait logique d’entretenir ce geste quand on arrêt de fumer (ton ironique).

    sans parler de la pause de 15min toutes les 2h soit sur 8h : 1h de glande ;) rémunérées auquel on ajoute les pauses réglementaires utilisé pour prendre le café (pourquoi s’arrêter a une drogue ? :D )

    • On en conclut que vous ne fumez pas, ni ne buvez de café, et regardez ceux qui le font de haut. C’est bien, on est content pour vous, mais du coup pourquoi commenter un sujet qui ne vous concerne pas ? D’autant plus que vos à priori pourraient décourager quelqu’un d’arrêter !

      Bien sûr que la clope électronique ne marche pas à tous les coups. Les patchs c’est 80% de rechute… Pourquoi ne vous entend-on pas dire « j’ai croisé des gens qui ont essayé les patchs et ont recommencé la clope, donc les patchs ne marchent pas » ?
      La réponse est simple, et vous la donnez vous-même : « le principal problème du fumeur (hors dépendance a la nicotine) c’est la répétition du geste ». C’est le geste qui vous dérange, car un non fumeur -moralisateur par dessus le marché- ne peut le comprendre. Deuxième erreur : la nicotine. C’est loin d’être le premier problème du fumeur.

      La première cause de mortalité liée au tabac est les maladies cardio vasculaires, principalement causées par le monoxyde de carbone => il n’y en a pas dans la vape
      La deuxième cause est les cancers causés par les goudrons et le millier de substances chimiques dégagées par la combustion du tabac => pas de combustion dans la vape
      Enfin la troisième cause est les maladies respiratoires (bronchites chroniques, …) causées par les particules fines => a pas non plus.

      La nicotine ? Eh bien il y en a dans la vape, mais elle n’a rien de dangereux pour la santé. De plus, la nicotine seule est beaucoup moins addictive (ça c’est du vécu : j’ai senti l’addiction baisser naturellement en passant à la vape). La nicotine n’est pas la seule substance addictive dans une clope…

      Pour résumer, vous êtes bien mignons avec votre avis mais prenez quand même conscience que le geste est VOTRE principal problème envers les fumeurs. Ce n’est pas le leur. Vous vous faites mousser avec votre hygiène de vie exemplaire mais je doute fortement que vous n’ayez aucune addiction.

  3. En tout cas c’est bien une réalité , la clopinette m’a permis d’arrêter de fumer depuis deux ans . Je n’arrête pas d’en parler à mes amis .

  4. Bonjour,

    Pour ma part cela fait un mois que je vapote et que je n’ai plus toché à une « vrai » cigarette et je n’en ai plus du tout envie.

    Certes, je me doute que la CIGARETTE ELECTRONIQUE n’est pas à 100% saine pour notre corps mais ce qui est certain c’est qu’elle est BEAUCOUP MOINS NOCIVE que la CIGARETTE AU TABAC car il n’y a pas de combustion. Cette combustion engendre une réaction en chaîne de produits EXTREMEMENTS nocifs (environ 4000 dont 40 sont cancérigènes) tels que l’ammoniac, le benzène, l’acide cyanhydrique, le mercure…..

    Une étude anglaise dit que la cigarette électronique est 95% moins nocive que la cigarette au tabac.
    Vrai ou pas, elle est très certainement au moins 50% moins nocive (constituée de produit pharmaceutiques et d’arômes alimentaires) et c’est déjà énorme alors pourquoi s’en priver? Pourquoi ne pas l’encourager au lieu de la montrer du doigt (….le business du tabac?…….)?

Laisser un commentaire