Facebook : comment une société pro Trump a récupéré les données de 50 millions d’utilisateurs ?

0

Pour sa campagne présidentielle en 2016, Donald Trump a pu profiter d’une source de données remarquable. Pour son compte, la société Cambridge Analytica a analysé les profils de plus de 50 millions d’Américains grâce à Facebook, qui se voyaient exposés à des publicités pro Trump.

Facebook : les données de 50 millions d'utilisateurs utilisées pour soutenir la campagne de Donald Trump

L’élection de Donald Trump continue de créer des polémiques. Lorsque cela ne concerne pas les soupçons d’ingérence russe, l’équipe de campagne de l’actuel président américain est directement visée. Dans l’affaire de la collecte des données personnelles de 50 millions d’utilisateurs Facebook, qui ont pu être exploitées pour cibler au mieux des électeurs potentiels grâce à la publicité, de nouvelles révélations font surface. Cambridge Analytica, une société britannique créée en 2013 spécialisée dans la politique américaine, aurait piégée des millions d’Américains pour accéder à leurs données.

Facebook : une récolte de données sous couvert académique

Vendredi dernier, Facebook a annoncé avoir suspendu Strategic Communication Laboratories (SCL), ainsi que sa société d’analyse de données politiques, Cambridge Analytica (CA). Celle-ci est accusée d’avoir violé ses règles en matière de collecte et de conservation de données.  Si cette affaire est déjà connue depuis un certain temps, les récentes enquêtes de The Guardian et le NY Times permettent de préciser comment le SCL et CA ont fait main basse sur ces données.

Nous apprenons ainsi que CA a reçu l’aide d’Aleksandr Kogan, docteur en psychologie à l’université de Cambridge. L’homme a mis au point l’application « This is your digital life », qui se présentait comme « une application de recherche utilisée par les psychologues ». Celle-ci servait en réalité à collecter diverses informations relatives aux 270 000 personnes qui l’ont téléchargée entre 2013 et 2015, en toute légalité puisqu’elle avait été autorisé par Facebook à le faire. Les données ont ensuite été transmises à CA.

Le scandale ne s’arrête pas là : Aleksandr Kogan en aurait profité pour récupérer les données relatives aux amis Facebook des personnes qui avaient téléchargé son application. C’est de cette manière que les données de 50 millions de comptes auraient été récoltées. Pour Facebook, ce trafic de données ne constitue pas réellement une fuite de données, puisque les informations ont été récoltées de manière licite. Il s’agit toutefois bien d’un non-respect de son règlement. Précisons enfin que, selon le NY Times, ces données continueraient d’être exploitées par Cambridge Analytica, qui assure de son côté les avoir effacées.

Facebook : comment une société pro Trump a récupéré les données de 50 millions d’utilisateurs ?
2.5 (50%) 2 votes

Pas de commentaires

Laisser un commentaire