Panasonic Lumix DMC-GF3 : l’hybride vraiment compact

1

Après une première génération d’hybrides handicapés par des manques divers et variés, les constructeurs proposent des solutions plus abouties et réellement attractives. C’est le cas du Panasonic GF3, hybride au format compact qui se rapproche beaucoup de l’idéal d’un appareil simple et peu encombrant mais soit capables de prendre des photos de qualité dans toutes les situations.

Panasonic_DMC_GF3_1.jpg

Equipé de l’objectif 2,5/14 mm (équivalent 28 mm), le GF3 n’est pas plus gros que certains compacts même si ses dimensions et son poids restent supérieurs à celles d’un modèle moyen. Un bel exploit de la part de Panasonic puisque le capteur est quand même beaucoup plus grand ! Naturellement, les choses sont tout de même moins idylliques dès que l’on veut utiliser des focales supérieures et naturellement un zoom.

14042_3.jpg

Toutefois Panasonic a annoncé la disponibilité d’un zoom standard 14-42 (28-84 mm en équivalent) repliable et donc extrêmement compact au repos (27 mm), le Lumix G X H-PS14042, qui devrait être disponible sous peu. Cette série X se caractérise aussi par une optique plus haut de gamme. Ainsi équipé, le GF3 se rapproche sensiblement de l’appareil de poche idéal, à la fois léger, peu encombrant, discret et performant.

Tactile mais pas seulement

Panasonic_DMC_GF3_7.jpg

Suivant l’air du temps, le GF3 utilise un écran tactile. Sur un appareil de taille réduite cela permet de conserver à la fois une grande taille d’écran et une bonne ergonomie. Les commandes à l’arrière sont en nombre réduit mais leur conception rend l’emploi de l’appareil agréable et efficace. Du moins pour une pratique amateur où on ne recherche pas une rapidité extrême et des réglages pointus. Compte tenu de la grande compacité de l’appareil, les choix de Panasonic nous ont paru très judicieux. On peut toujours rêver de commandes plus nombreuses mais ce serait un autre appareil. En revanche, Sony a montré sur ses derniers NEX qu’on pouvait concilier écran inclinable et compacité et nous aurions bien aimé trouver un tel écran sur le GF3. Pour certains angles de prise de vue mais aussi pour la photo discrète, c’est un aout certain. Sur le GF3, on retrouve aussi la visée en pointant du doigt sur l’écran tactile avec une mise au point automatique sur le sujet choisi. L’écran est de bonne qualité sinon mais pas extraordinairement défini non plus.

Panasonic_DMC_GF3_6.jpg

Caractéristiques principales :
– Type : hybride format compact
– Capteur : Live MOS 12 Mpixels
– Résolution maximale : 4000 x 3000
– Vidéo : 1920 x 1080, 25 i/s, AVCHD, MJPEG, sonore
– Objectif : Micro 4/3
– Coefficient de conversion : 2
– Ecran : 3 pouces, 460 000 pixels
– Mise au point : AF multizone, sélectif, MF
– Mesure de la lumière : M, P, S
– Modes de prise de vue : Auto, M, A, S, P, scènes
– Obturateur : 30 s – 1/4000
– Prise de vue en rafale : 3,8 i/s
– Sensibilités ISO : 160 – 6400
– Balance des blancs : auto, 7 modes réglables + manuel
– Flash (NG 160 ISO) : 6,3
– Formats de fichier : JPEG, RAW, JPEG + RAW
– Support mémoire : SD/SDHC/SDXC
– Interface : USB 2.0 High Speed
– Ecran (pouces, pixels) : 3″, 460000, tactile
– Sortie vidéo : composite + HDMI
– Alimentation : Li-Ion 7,2 V/940 mAh
– Dimensions (mm) : 107,7 x 67,1 x 32,5
– Poids complet, sans optique (g) : 264

Des choix raisonnables

Pour ce modèle, Panasonic en est resté à une résolution raisonnable avec douze mégapixels. C’est tout à fait suffisant pour la plupart des usages possibles d’un appareil de ce type et constitue un très bon compromis entre des exigences et des contraintes antagonistes. La diffraction sera moins à redouter, le bruit montera un peu moins rapidement et, conséquence non négligeable, les fichiers des photos auront une taille un peu plus réduite avec une plus grande facilité de manipulation pour ceux qui retouchent leurs photos sur ordinateur.

Panasonic_DMC_GF3_4.jpg

Point à souligner, la mise en œuvre de l’appareil et l’autofocus sont très rapides. Du moins avec des focales raisonnables. Un tel modèle n’est pas vraiment fait pour utiliser un téléobjectif très puissant. De même, la cadence en rafale est celle d’un bon appareil grand public (un peu moins de 4 images/seconde) ce qui nous semble correct mais n’est pas ce qu’il y a de plus rapide. On pourra aussi trouver le flash intégré quelque peu anémique mais il faut avoir conscience que ce type d’appareil est un compromis et qu’on ne peut tout en exiger !Panasonic_DMC_GF3_3.jpg

Très logiquement, les commandes ressemblent beaucoup à celles d’un compact, conséquence de la forme et des dimensions de l’appareil. En association avec l’écran tactile, elles permettent une utilisation efficace dans la plupart des situations. Rien à redire donc compte tenu des choix de départ. L’utilisation peut être très simple, avec le choix de nombreux modes automatiques mais il est aussi possible de contrôler tous les paramètres souhaités. Chacun devrait donc trouver satisfaction.

Les photos obtenues montrent une résolution réelle élevée avec une bonne impression de netteté, le traitement des JPEG étant assez musclé. Naturellement, on peut régler tout cela et aussi photographier en RAW pour un traitement personnalisé. Le 2,8/14 mm avec lequel ont été effectués nos tests s’est révélé très bon dès la pleine ouverture avec un résultat optimal en fermant un peu le diaphragme.

P1000287.JPG

P1000289.JPG

P1000292.JPG

La montée en sensibilité ISO s’effectue sans dégradation vraiment gênante jusqu’à 1600 ISO, ensuite la perte devient sensible et il faudra juger si elle est acceptable en fonction de l’usage prévu, le 6400 ISO étant à réserver aux cas désespérés.

P1000294.JPG

P1000295.JPG

P1000296.JPG

P1000298.JPG

P1000299.JPG

Panasonic GF3 : un bon compromis

Panasonic_DMC_GF3_2.jpg

Tout à fait convainquant par son rapport prestations/encombrement, le Panasonic GF3 ne pourra que séduire les photographes à la recherche d’un appareil discret mais performant. Disponible pour un tarif attractif puisque du même ordre que celui de certains compacts haut de gamme, le GF3 mérite vraiment l’attention. Pour obtenir une compacité extrême sans renoncer au zoom, il faudra attendre un peu pour l’équiper du 14-42 motorisé de la série X.

Prix : 500 euros (avec zoom standard 3.5-5.6/14-42)

Panasonic Lumix DMC-GF3 : l’hybride vraiment compact
1 (20%) 1 vote

9/10

Les Plus

  • Faible encombrement
  • Prix attractif
  • Qualité d’image

Les Moins

  • Pas de stabilisation intégrée

1 commentaire

  1. Bonjour
    Pour réaliser de la photo animalière et sportive . j’ai récemment acheté un téléobjectif 500 mm compatible boitier Panasonic LUMIX DMC-GF3 . Mais lorsque je le fixe sur l’appareil il ne le reconnais pas Pourquoi ?
    Merci de me répondre rapidement au cas ou il me faudrait me le faire reprendre.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here