[ Prise en main ] Black Shark 2 : le smartphone gaming idéal pour jouer à PUBG ?

0

Le Black Shark 2 a fait son entrée sur le marché français et à cette occasion, nous avons pris en main ce nouveau smartphone gaming plein de promesses.

[ Prise en main ] Black Shark 2 : le smartphone gaming idéal pour jouer à PUBG ?
Le Black Shark 2
Présenté en Chine à la mi-mars, le Black Shark 2 a récemment été lancé en France à partir de 549 euros avec une très belle fiche technique et un équipement en conséquence. Pour les amateurs de jeux mobile, ce smartphone a de quoi séduire sur le papier mais que vaut-il une fois dans les mains ? Voici nos premières impressions.

Black Shark 2 : un design toujours aussi original

Tout comme la première génération de Black Shark, ce nouveau modèle mise sur un look original avec un châssis conçu en métal et en verre. Bon, le smartphone reste quand même lourd puisqu’il affiche 205 grammes sur la balance mais il se manie facilement après une petite période d’adaptation. À noter que le logo à l’arrière et une partie des tranches peuvent s’illuminer.

Si Black Shark est très proche de Xiaomi, la firme veut conserver son ADN. Pas de slider, ni d’encoche sur le Black Shark 2 donc, qui préfère accueillir sur son front et son menton des haut-parleurs stéréo. On part ici sur un écran AMOLED et Full HD+ de 6.39 pouces au ratio 19,5:9. Pendant notre prise en main, cette dalle s’est montrée convaincante sur de nombreux points. À première vue, elle ne semble pas forcer sur les couleurs et sa luminosité a l’air amplement suffisante pour en profiter à l’extérieur. L’atout de cette surface d’affichage serait sa latence, la moins élevée du marché d’après la marque (43.5 ms). Si vous cherchez le lecteur d’empreintes digitales, sachez qu’il se trouve sous l’écran.

Le Black Shark 2 abrite un port USB-C mais fait l’impasse sur le port jack. De même, pas de port microSD sur ce smartphone. Par contre, il est possible d’insérer deux cartes SIM.

De la puissance !

Si vous connaissez le Black Shark et le Black Shark Helo, vous ne serez pas surpris d’apprendre que le Black Shark 2 embarque l’un des meilleurs processeurs du marché : le Qualcomm Snapdragon 855. Il est proposé avec 8 Go de RAM et 128 Go de mémoire interne ou 12 Go de mémoire vive et 256 Go de stockage. Pour faire tourner PUBG et bien d’autres titres gourmands, c’est le nec plus ultra. Sur ce smartphone, vous pourrez lancer le mode Shark Space pour nettoyer votre mémoire vive et bloquer les notifications ainsi que les applications en arrière-plan. Vous aurez également la possibilité de booster les performances du Black Shark 2 avec le mode Ludicrous. Un système de refroidissement liquide est de la partie pour garantir une expérience prolongée. Afin de rendre celle-ci encore plus immersive, Black Shark propose deux manettes qui transforment son smartphone en Nintendo Switch (juste visuellement).

Voir aussi >> Avec son Xiaomi Mi 9, la marque se moque du Huawei P30 sur Twitter

Transformation en Nintendo Switch enclenchée !

Vous pouvez connecter deux manettes au Black Shark 2 pour en faire une espèce de Nintendo Switch. Certes, ça rajoute plus de grammes mais le résultat est là ! PUBG fait partie des jeux compatibles mais la majorité des titres du Play Store ne le sont pas. Heureusement, Black Shark a pensé à offrir la possibilité au gamer de mapper une zone de l’écran avec une touche. Petit bémol, le pavé tactile sur la manette de droite n’est pas intuitif. On aurait préféré voir à la place un autre joystick. Si vous ne trouvez pas l’écran de ce smartphone assez grand, vous pourrez toujours passer par le DisplayPort pour le connecter en HDMI à un téléviseur.

Quel prix pour le Black Shark 2 ?

Dans sa version 8 + 128 Go, le Black Shark 2 vous revient à 549 euros. Pour 12 Go de RAM et 256 Go de mémoire interne, il faut débourser 649 euros. Les manettes sont vendues à part et coûtent 89 euros.

N’hésitez pas à réagir sur cette prise en main !

[ Prise en main ] Black Shark 2 : le smartphone gaming idéal pour jouer à PUBG ?
3 (60%) 5 votes

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here