Sennheiser RS 220 : la Hi-Fi en multiroom sur deux oreilles

0

Le Sennheiser RS 220 n’est pas un casque nomade, mais destiné à une utilisation à la maison et il a été conçu comme un produit haut de gamme capable de rivaliser avec les meilleurs casques Hi-Fi du marché.

Sennheiser-IMG_0254.jpg

Le Sennheiser RS 220 est livré avec une grande station d’accueil qui sert à la fois de socle de recharge, d’antenne de transmission et de point de ralliement pour toutes les sources. À l’arrière de cette base, on ne trouve pas moins de six entrées stéréos : deux analogiques sur prises Cinch (RCA) ainsi que quatre numériques sur prises coaxiales (RCA) et optiques (TosLink). Une entrée USB supplémentaire pour le raccordement à un ordinateur aurait été bienvenue, mais l’équipement est déjà très complet d’autant que beaucoup de PC peuvent se raccorder à partir de leur sortie audionumérique optique.

Sennheiser-IMG_0259.jpg

La base d’accueil du RS 220 permet donc de le ranger de façon élégante le casque, mais aussi et surtout de le relier directement à de nombreuses sources : téléviseur, lecteur CD, console de jeu, webradio, tuner, lecteur de musique en réseau… le réglage du volume sonore et la sélection de la source pouvant se faire depuis les boutons placés sur les oreillettes du casque.

Sennheiser-IMG_0270.jpg

Sennheiser-IMG_0269.jpg

Une transmission sans fil de très haute qualité

Dans le domaine des casques numériques sans fil, Sennheiser a toujours été un pionnier. Le premier modèle de l’histoire à transmission PCM infrarouge remonte à 1993 et c’était un Sennheiser. Il fut rapidement suivi, en 1995, par un modèle à transmission par onde radio ne nécessitant plus une vue dégagée entre le casque et sa base. En 2008, Sennheiser fut également le premier à adopter la technologie de transmission sans perte, ni compression Kleer Audio.

Mais avec le RS 220, Sennheiser a voulu aller encore plus loin, il a mis au point une technologie de transmission numérique par onde radio à 2,4 GHz, de type DSSS (Direct Sequence Spread Spectrum). Elle offre une résolution de 16 bits/48 kHz, elle est quasi insensible aux parasites, offre un temps de latence presque nul (c’est important pour qu’il n’y ait pas de décalage entre le son et l’image quand on regarde la télé), et augmente la portée jusqu’à 100 mètres en champ ouvert (30 mètres en intérieur).

Sennheiser-IMG_0271.jpg

La réalisation du RS 220 bénéficie d’un haut niveau d’expertise et de beaucoup de savoir-faire. Cela se voit immédiatement. Bien que très massif et embarquant des circuits électroniques ainsi que leurs batteries, le casque reste d’un poids raisonnable (moins de 340 g à pleine charge), car construit en plastiques très légers. La finition est, comme toujours chez Sennheiser, extrêmement soignée (même si le plastique, cela fait un peu moins classe que le métal et les matériaux nobles de certains casques audiophiles filaires). L’ergonomie est parfaite. Le maintien est suffisamment ferme pour que le casque ne bouge pas, même lorsque l’on danse. Le confort est lui aussi sans faille. Les capitons de l’arceau ainsi que les coussinets recouverts de velours des oreillettes sont bien rembourrés.

Sennheiser-IMG_0275.jpg

Seul petit défaut (qui n’en est pas forcément un pour un casque se destinant à une utilisation domestique) : le Sennheiser RS 220 est un casque à charges ouvertes et par conséquent n’isole presque pas des bruits extérieurs.

Sennheiser-IMG_0290.jpg

Sennheiser RS 220 : l’audio High-End sans fil

Les transducteurs d’environ 40 mm qui équipent le Sennheiser RS 220 font beaucoup penser à ceux des HD 700 et HD 800, les modèles Hi-Fi ultra haut de gamme de la marque. À l’écoute, ils réalisent des prouesses et apportent des performances très largement supérieures à celles de tous les autres casques sans fil que nous avons testé. Pendant nos essais, nous avons bien trouvé quelques petites choses redire : la transmission est d’une portée un peu plus restreinte qu’annoncée (en intérieur, elle ne passe pas toujours 3 murs en plâtre et béton) et le réglage de volume pourrait avoir des paliers plus progressifs.

Sennheiser-IMG_0277.jpgSennheiser-IMG_0281.jpgSennheiser-IMG_0284.jpg

En dehors, de ces minuscules critiques nous avons été totalement conquis par le RS 220. Sa restitution sonore est digne d’excellents casques Hi-Fi haut de gamme qui, malgré leur fil à la patte, sont même parfois plus chers que le RS 220. Elle affiche une réponse en fréquence très étendue, parfaitement linéaire, d’une propreté impeccable. Les timbres sont d’une exquise définition, des tréfonds du grave jusqu’aux extrêmes aigus en passant par un médium d’une superbe luminosité. La dynamique, la sensation de puissance sont du meilleur niveau. Le Sennheiser RS 220 est aussi convainquant à très bas qu’à très fort volume sonore. Que ce soit sur un Live de Coldplay, un R.A.P. de Killer Mike, des guitares électriques déchaînées de Ty Segall Band, un Magnificat de Bach ou une petite musique de nuit de Mozart… il donne envie d’écouter encore et toujours plus de musique.

Bravo et merci à Sennheiser pour cette nouvelle réussite. Le RS 220 vient rejoindre le HD 598 parmi les meilleurs casques Hi-Fi du marché.

Sennheiser-IMG_0285.jpg

Caractéristiques :
– Type : casque ouvert, circum-auriculaire avec liaison numérique sans fil DSSS à 2,4 GHz
– Transducteurs : électrodynamiques de 40 mm
– Impédance : 150 Ω
– Réponse en fréquence : 16 Hz à 22 kHz
– Poids : 329 g
– Accessoires fournis : base d’accueil et de recharge, 2x batteries type LR03, câble numérique coaxiale, câble stéréo analogique RCA, adaptateur mini-jack/RCA, alimentation avec prises internationales
– Prix : 400 €

Retrouvez tous les tests de casques audio dans nos pages.

Noter cet article

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here