Shuttle XS35GTV2 : le net-top ultime

0

Equivalent fixe des netbooks, les net-tops n’ont jamais atteint la popularité de leurs camarades mobiles. Ces ordinateurs présentent pourtant de nombreux avantages en étant très compacts et en consommant peu. Ce Shuttle XS35GTV2 en est un peu une version ultime qui sera parfaite pour un usage home cinéma ou de bureau pour celui qui cherche la compacité extrême.

Shuttle_XS35GTV2_1.jpg

Portant le doux nom de Shuttle XS35GTV2, le PC testé aujourd’hui sort de l’ordinaire. Connue pour ses barebones petits, puissants mais généralement assez chers, la marque applique ici une recette similaire avec des prétentions techniques revues à la baisse. On se retrouve donc avec une machine nue à laquelle il faudra ajouter disque dur et mémoire vive.

Tout petit

Shuttle_XS35GTV2_3.jpg

Avec les ordinateurs portables et autres tout-en-uns, on a beau savoir qu’un PC peut être compact, on ne peut pas s’empêcher d’être surpris par la petite taille de ce boîtier. Les mensurations laissent rêveurs : 25 x 16 cm pour un peu moins de 4 cm d’épaisseur. La coque en plastique noire est entièrement ajourée pour optimiser la dissipation thermique. En effet, le boîtier ne comporte aucun ventilateur ce qui réduit les sources de bruits potentielles au lecteur Blu-ray et au disque dur. On verra plus loin si ce choix n’est pas trop handicapant, en particulier pour ce qui est de l’évacuation de la chaleur. Le boîtier dispose de filtres anti-poussières sous les parties ajourées mais ce n’est pas une raison pour oublier de passer l’aspirateur de temps à autres !

Shuttle_XS35GTV2_4.jpg

Le design est assez simple mais sobre et plutôt réussi. C’est presque dommage de devoir le fixer au dos de l’écran grâce à l’attache VESA. La connectique est regroupée sur le panneau arrière et il y a du monde : 4 ports USB, les sorties HDMI et VGA ainsi que des traditionnelles prises RJ-45 et micro/casque. Le tout est complété sur la face avant par une prise USB et un lecteur de cartes SD. Même si la norme n’est pas encore très utilisée, l’absence d’USB 3.0 risque de se faire ressentir à l’avenir. Aucun clavier/souris n’est livré avec la machine et il faudra donc ajouter quelques dizaines d’euros pour contrôler votre nouveau PC. Plus gênante selon nous, l’absence de télécommande aurait pu rendre bien plus aisée l’utilisation home cinéma.

Shuttle_XS35GTV2_2.jpg

Encore de l’Ion

Nvidia_Ion.jpgFaute de nouveautés chez Intel, on retrouve ici un couple éprouvé : un Atom 525 épaulé par une puce graphique Ion 2 de chez Nvidia. Doté de deux cœurs et cadencé à 1,8 GHz, cet Atom n’est pas une bête de course mais suffit pour l’essentiel des activités bureautiques. Il est nettement moins doué pour le multimédia, mais heureusement on peut compter sur le chipset Ion 2 pour cela. Pas toute récente non plus, cette puce est capable d’accélérer de nombreuses activités, en particulier la lecture vidéo et le Flash. S’il nous paraissait un peu risqué, le choix de ne pas intégrer de ventilateur est une réussite au final. Même après plusieurs benchmarks intenses, la machine n’a connu aucun plantage intempestif. Par contre, il conviendra de faire attention au positionnement de la plateforme. Il vaut mieux utiliser les supports fournis plutôt que de poser le boîtier à plat ce qui limite la ventilation naturelle.

Même si le couple Atom/Ion a fait ses preuves, on ne peut s’empêcher de penser que cette petite machine aurait été mieux lotie avec les APU d’AMD. Sous le nom de code Brazos, ces puces fusionnant processeur et carte graphique offrent plusieurs avantages dont une consommation légèrement inférieure, moins de chaleur et surtout des performances supérieures ce qui compte malgré tout même si ce type de plateforme fera encore rigoler les gamers pendant plusieurs décennies.

Un montage sans problème

Shuttle_XS35GTV2_9.jpg

Le Shuttle XS35GTV2 est particulièrement atypique dans le sens où il est livré nu, sans disque dur ni mémoire vive. Si le montage s’avère plus compliqué que celui d’une machine clef en main, on apprécie tout de même la flexibilité que cela procure. On doit donc ajouter une barrette de mémoire vive. Comptez environ 25 € pour 4 Go. Un disque dur de 2,5 pouces est également à prévoir. Notre machine de test était livrée avec un SSD ce qui offre bien évidement d’excellentes performances mais fait grimper le prix pour une capacité de stockage finalement assez faible.

Shuttle_XS35GTV2_13.jpg
Shuttle_XS35GTV2_14.jpg

Pour la santé de votre portefeuille, nous vous conseillons donc de reporter votre choix sur un simple disque dur 7200 tours pour une bonne réactivité. Les prix pratiqués aujourd’hui sont des plus raisonnables, avec environ 50 € les 500 Go. Dernier point notable, il est possible de choisir entre un lecteur optique ou un second disque dur. Comptez 25 € pour un graveur DVD ou 100 € pour un lecteur Blu-ray. Personnellement, nous avons plutôt tendance à penser que l’espace apporté par un second disque dur est plus utile mais cela dépendra évidemment de l’usage. Au final, l’installation est extrêmement simple et ne prend qu’une quinzaine de minutes. Même un débutant s’en tirera vu que l’essentiel du travail consiste à serrer une vingtaine de vis.

Shuttle_XS35GTV2_5.jpg

Deux types de fixation sont proposés, le premier est un pied permettant d’utiliser le Shuttle XS35GTV2 à la verticale, un peu comme une Wii, tandis que le second utilise une fixation VESA standard. Il s’agit en fait des quatre boulons prévus au dos de la plupart des téléviseurs et moniteurs informatiques dans le but de les accrocher au mur. En quelques secondes il est donc possible de se faire un petit ordinateur tout-en-un à bas prix. Attention toutefois, certains moniteurs ultraplats comme le LG E2381VR ne supportent pas ce type d’ajout. Et d’une manière générale, méfiez-vous car la plupart des moniteurs disposant d’un réglage en hauteur raccordant le pied à la dalle via l’attache VESA. Impossible d’y fixer le barebone Shuttle donc…

Shuttle_XS35GTV2_8.jpgNotre Shuttle XS35GTV2 de test étant livré avec un SSD, les résultats des tests sont assez peu représentatifs de ce que l’on peut attendre d’une machine moins onéreuse. Tout aussi performant qu’il soit, un SSD n’a selon nous pas vraiment lieu d’être dans ce type de machine.

La bureautique

Shuttle_XS35GTV2_6.jpgPas besoin d’une puissance démesurée pour surfer sur le Web ou faire du traitement de texte. Comme on l’a déjà vu avec les netbooks, une petite configuration suffit amplement pour ce type d’usage. Certaines habitudes Web gourmandes en ressources traditionnellement pénibles pour les processeurs Atom sont cette fois pris en charge par l’Ion 2. Pour peu que l’on se donne la peine d’avoir une version à jour de Flash ou d’utiliser Chrome, tout est pris en charge automatiquement. Il est ainsi possible de lire des vidéos 1080p sans voir son processeur se suicider instantanément. La réactivité générale est tout à fait correcte pour peu que l’on s’oblige à fermer les logiciels que l’on n’utilise plus au lieu de tout laisser tourner en tâche de fond. Si on le fixe à l’arrière d’un écran (au hasard un Iiyama E2273HDS), on peut ainsi obtenir un pc de bureau compact et design. Par contre si vous comptez faire du montage vidéo, même basse définition, ou de la retouche photo, l’Atom reste un vrai goulot d’étranglement et vous serez bien mieux servis par un ordinateur classique ou un tout-en-un.

En utilisation home cinéma

XBMC_1.jpgMême si les dernières box sont pour la plupart capables de lire sans le moindre problème des vidéos HD et si les lecteurs multimédia ont vu leur prix baisser, un PC constitue malgré tout le lecteur vidéo ultime. Son évolutivité et sa puissance lui permettent en général de lire n’importe quel type de contenu sans le moindre problème. C’est pourquoi avec sa conception sans ventilateur, sa puce Ion 2 et son lecteur Blu-ray, le XS35GTV2 est particulièrement intéressant. Ajoutez lui un bon logiciel Media Center comme XBMC ou Boxee et vous serez comblés. Nous avons essayé de nombreux types de vidéos (MKV, AVI, MP4…) sans le moindre souci, ni ralentissement. Même la lecture de Blu-ray via le logiciel fourni se fait sans encombre, l’occupation du processeur ne dépassant pas les 25%. Comme on l’a dit plus haut, l’absence de télécommande se fait vraiment ressentir et il faudra donc utiliser un clavier adapté pour contrôler sa machine tranquillement depuis le fond de son canapé. Dernier point important, la fixation VESA étant prévue pour les moniteurs il est impossible d’utiliser le support sans adaptateur sur un téléviseur. Comptez une vingtaine d’euros. Mais de toute façon ,nous déconseillons cette configuration pour des raisons d’accessibilité. Il est en effet difficile de brancher des périphériques ou tout simplement d’introduire un DVD dans le lecteur lorsque la machine est derrière un téléviseur.

Shuttle XS35GTV2 : le net-top au top

Shuttle_XS35GTV2_1.jpgCe n’est pas le premier net-top que nous voyons mais c’est clairement l’un des plus réussis et des plus originaux. Alors que nombre de machines de ce type souffrent d’une finition douteuse, aucun problème de cet ordre n’est à déplorer sur le Shuttle XS35GTV2. Néanmoins, tout n’est pas parfait. On aurait par exemple aimé avoir une connectique un peu plus riche. Un port USB 3.0 ou même de l’e-SATA aurait par exemple été appréciable. Le choix de la plate-forme, Intel + Ion, nous laisse aussi perplexe au vu des avantages qu’offre Brazos chez AMD. Malgré tout, les performances sont très correctes pour peu que l’on se limite à la bureautique ou la lecture vidéo. Reste la question du prix. Aux 230 € du boîtier, il faudra ajouter au moins 100 euros pour une machine complète (disque dur, graveur DVD et mémoire vive) et équilibrée sans compter le prix de l’OS et d’un kit clavier/souris. En ajoutant un écran 24 pouces correct, on peut donc s’en sortir pour 600 euros, soit l’équivalent d’un tout-en-un d’entrée de gamme doté d’un écran bien plus petit. Un choix au final assez intéressant pour une utilisation bureautique. Pour le home cinéma, nous sommes par contre un peu moins convaincus. Les performances sont tout à fait correctes mais l’absence de télécommande est handicapante.

Caractéristiques
– Processeur : Intel Atom D525 à 1,8 GHz
– Mémoire : nue (4 Go sur le modèle de test)
– Puce graphique : Nvidia Ion 2
– Disque dur : nu (SSD 128 Go sur le modèle de test)
– Lecteur/Graveur : nu (lecteur Blu-ray sur le modèle de test)
– Dimensions 252 x 162 x 38 mm
– Consommation : 209W en utilisation
– Connectique : 5 USB 2.0, Ethernet, sortie Audio 3.5mm, Entrée Microphone 3.5mm, sortie VGA, HDMI 1.3, lecteur de carte 4 en 1, WiFi

Mesures
– PCMark : 3444
– 3DMark : Incohérent

Prix : 230 € (machine testée 600 €)

Noter cet article

Pas de commentaires

Laisser un commentaire