Tablette, Netbook, Notebook : que choisir ?

1

Le choix d’un ordinateur est un acte important qui doit être mûrement réfléchi car il va vous accompagner au quotidien et vous passerez du temps dessus. La bonne manière de faire est donc tout d’abord de cerner ses besoins, de les mettre en face de ses envies et de décider en fonction du type d’ordinateur et de son équipement. Ce n’est qu’après avoir déterminé tout cela qu’il faut partir à la chasse au meilleur prix. Ère Numérique va vous aider dans ce choix.

La rentrée est une période pendant laquelle on achète traditionnellement un ordinateur. À l’origine, il s’agissait bien évidemment d’équiper le lycéen ou l’étudiant mais comme les constructeurs et les magasins en ont fait une période de promotion, l’achat IT de la rentrée s’est généralisé. En revanche, cela se fait aussi en général dans un souci d’efficacité et de travail, l’investissement loisir et plaisir étant plutôt réservé à la période des fêtes. Nous sommes donc tous plus ou moins victimes d’un marketing insidieux qui n’a d’autre réalité que de nous faire dépenser à un moment choisi par la distribution. Un ordinateur est fait pour durer plusieurs années et il en faut un quand le précédent est devenu obsolète ou ne fonctionne plus, peu importe s’il s’agisse du mois de septembre ou d’avril. En revanche, le consommateur avisé pourra se servir de cette période promotionnelle pour réaliser une bonne affaire. Pour autant, il ne faut pas dévier de ce que l’on a décidé.

tablo1.jpg

Une tablette ? Pourquoi pas !

La question peut effectivement se poser dans certains cas. Une tablette ne remplace pas un ordinateur, c’est la première chose à intégrer. Répondre aux mails, écrire avec un traitement de texte, gérer son contenu multimédia, surfer de longues heures : si la tablette sait le faire à l’occasion, elle n’est pas conçue pour cela. L’achat d’une tablette n’est envisageable que si vous possédez déjà un ordinateur. Cela peut être l’ordinateur familial fixe ou portable, voire celui de son travail. Sur ce terminal principal, on fera tout ce qui nécessite un grand écran, une souris et un clavier. De même, la tablette n’est à envisager que pour certains usages. Si en dehors de la maison, vous avez besoin de rendre des notes longues, d’écrire, de gérer du contenu audio et vidéo, de regarder des films, de répondre à vos mails régulièrement, la tablette ne sera pas le bon choix.

Apple_iPad-2_3.jpg

Dans tous les autres cas de figure, vous pouvez envisager une tablette en complément d’un ordinateur disponible là où vous êtes le plus souvent. Car la tablette a de nombreux avantages, son nomadisme en tête. Plus légère et moins encombrante qu’un ordinateur, elle s’utilise aussi bien en déplacement que partout dans la maison. Sa principale force est d’être disponible en permanence et immédiatement, alors qu’un ordinateur est plus encombrant et met près d’une minute pour être utilisable. Les tâches de la tablette seront en revanche essentiellement consultatives. C’est l’outil idéal pour regarder une vidéo sur le pouce, lire un livre ou un magazine, surfer quelques instants sur le Web, consulter ses mails, jouer pour faire passer un temps d’attente, regarder des photos ou les montrer. Leur marché applicatif ouvre aussi des perspectives souvent inattendues en achetant directement un logiciel pour une somme modique. Ainsi la tablette se transforme en coloriage pour les enfants, en télécommande pour la TV ou encore en guide de voyage interactif et la liste est infinie !

Quelle tablette choisir ?

Tablette.jpg

Tout comme pour l’ordinateur, se pose la question de la taille d’écran : sept ou 10 pouces ? À moins d’avoir une raison particulière pour exiger un encombrement le plus réduit, 10 pouces représentent toujours la meilleure solution. C’est en fait la taille idéale pour tous les usages consultatifs de la tablette. Privilégiez le format sept pouces si vous avez un besoin vraiment nomade avec une utilisation fréquente en déplacement et donc aussi l’obligation de l’avoir toujours sur vous même quand un sac à dos ou une sacoche ne sont pas de la partie. Ensuite, il y a le choix entre un iPad d’Apple et une tablette sous Android 3.0 (oubliez les versions antérieures non adaptées). Quoi qu’on en dise, iOS conserve de l’avance en termes d’ergonomie et surtout de marché applicatif avec plus de jeux et de logiciels optimisés pour la tablette et pour le processeur puissant de l’iPad 2. Par ailleurs, l’iPad est très fin et léger, tout comme sa finition est exceptionnelle. Bien entendu, il a aussi des défauts comme notamment l’obligation plus ou moins incontournable de passer par iTunes pour tout échange de contenu.

Choisir une tablette sous Android n’a pas d’inconvénient pour le matériel. Les processeurs double coeur (Nvidia, Texas Instrument, Samsung) sont tout aussi puissants. La finition est également bonne et les écrans sont généralement du même niveau aussi. Autre avantage sous Android, la présence fréquente d’une sortie HDMI, d’une prise USB et d’un lecteur de cartes mémoire. De plus, pour échanger, pas besoin d’un logiciel comme iTunes, on procède par simple glisser/déposer depuis un ordinateur. Si vous cherchez une tablette qui peut se transformer en netbook au besoin, Asus propose l’Eeepad Transformer.

Asus_eee-Pad-Transformer_1.jpg
Asus_eee-Pad-Transformer_8.jpg
Asus_eee-Pad-Transformer_15.jpgNetbook_MSI_3.jpg

Si la tablette ne vous convient pas car vous voulez disposer d’un véritable clavier en permanence et que la compatibilité avec le monde Windows vous semble nécessaire, le netbook s’envisage, d’autant qu’il est moins cher. Mais c’est un achat à effectuer en connaissance de cause. Là encore, le netbook n’est pas indiqué pour en faire l’ordinateur principal du foyer car son écran est tout de même assez petit, tout comme sa puissance est généralement limitée alors que le clavier n’est pas au format 100 %. Il sera en revanche idéal pour vous suivre partout car le poids reste très contenu, de l’ordre de 1,2 kilo généralement. D’autant que côté performances, les choses ont bien évolué aussi.

Netbook_MSI_1.jpg

Surtout, n’économisez pas au mauvais endroit car dès 300 euros, vous avez des netbooks dotés de la plate-forme AMD Brazos que nous vous recommandons vivement. Le processeur double coeur assez performant intègre un circuit graphique loin d’être ridicule. Un netbook équipé de la sorte est capable d’exécuter dans de bonnes conditions toutes les tâches du quotidien telles la bureautique, le surf, la lecture vidéo même HD et la retouche photo légère. Même le jeu est possible tant que le titre n’est pas trop gourmand. De plus, ce processeur ne consomme pas beaucoup, ce qui porte l’autonomie à plus de six heures le plus souvent. Pour la taille, ce sera du 10 ou du 11,6 pouces, privilégiez cette dernière diagonale car le confort visuel est tout de même meilleur.

Netbook_MSI_2.jpg

Netbook ou tablette ?

Vous avez déjà un ordinateur principal et vous cherchez à en acquérir un second pour vous en servir partout. Pour autant, vous ne voulez pas vous ruiner. Alors faut-il opter pour un netbook ou une tablette ? Tout dépend de l’usage. S’il vous faut régulièrement écrire, répondre à des mails et échanger des fichiers avec d’autres, préférez un netbook. Si au contraire, vous voulez avant tout surfer un peu sur le canapé ou en déplacement, jouer, lire, vous divertir, alors ce sera une tablette. Sachez aussi qu’il existe des ponts pour rapprocher l’un de l’autre. Ainsi, la tablette peut se doter d’un clavier sans fil et le netbook peut servir à jouer, pour peu qu’il dispose d’un peu de puissance graphique.

tablo2.jpg

La qualité d’écran

Asus_N53SN_2.jpg

On néglige très souvent cet aspect lors du choix et c’est une grave erreur car le principal échange se fait par l’image et donc par l’écran. Déjà si possible, un écran mat sera toujours à privilégier. Il sera plus lisible en extérieur et reflétera moins les autres sources de lumière en intérieur, même si malheureusement il tend à disparaître. Ensuite, l’équilibre et la justesse des couleurs sont deux autres facteurs importants. Les écrans de tablette et d’ordinateur portable ont une fâcheuse tendance à tirer vers le bleu ce qui est très gênant, notamment pour les photos. En magasin, c’est simple. Emportez une photo que vous connaissez bien sur une clef USB et exigez qu’un vendeur vous la mette à l’écran. Le contraste doit aussi être suffisant pour un usage nomade, notamment en extérieur (un autre point à vérifier). Enfin, les angles de vision doivent être suffisants pour l’usage que vous voulez en faire, par exemple pour regarder une vidéo à deux.Acer_Timeline_X_AS3830T_3.jpg

L’ultraportable est le premier appareil capable de faire office d’ordinateur principal. Pour autant, il reste très nomade et peut s’emporter partout sans restriction que ce soit dans un sac, une sacoche ou un sac à dos. La taille sera généralement de 13,3 pouces, l’autre option étant le 14 pouces qui s’accompagne le plus souvent d’un lecteur optique. Honnêtement aujourd’hui, il est possible de s’en passer à moins d’avoir un stock de DVD que vous voulez regarder en déplacement. La différence de taille étant minime mais le surpoids assez conséquent, nous aurons tendance à vous conseiller un 13,3 pouces. Cette diagonale procure déjà un bon confort visuel pour les tâches routinières et pour les vidéos. N’oubliez pas qu’il est possible d’y connecter un moniteur pour l’usage à domicile et aujourd’hui un 24 pouces se trouve à moins de 200 euros. Ajoutez-y une souris et le confort sera supérieur à un notebook 17 pouces.

Acer_Timeline_X_AS3830T_4.jpg

En déplacement et notamment à l’hôtel, la sortie HDMI permet de se raccorder à un téléviseur plat, par exemple pour regarder une vidéo. Le poids d’un 13,3 pouces se situe généralement entre 1,6 et 1,9 kg, ce qui reste acceptable pour un usage très nomade. De même, l’autonomie avoisine normalement les sept heures réelles. Et pour les performances en dehors du jeu, l’ultraportable n’a plus rien à envier aux modèles plus grands. Le processeur devra être un Intel Core i, la version i3 suffisant largement s’il s‘agit d’un modèle à consommation standard. Pour les modèles basse consommation, il faudra un Core i5 à peu près équivalent en performances pures. Équipé ainsi, toutes les activités s’exécuteront parfaitement avec une bonne réactivité, même pour la retouche photo et la lecture vidéo Full-HD. Et pour autant, les prix ne s’envolent pas puisqu’un tel modèle se trouve dès 600 euros, comme par exemple l’Acer Timeline X 3830T.

Acer_Timeline_X_AS3830T_1.jpg

15 pouces, l’ordinateur « normand »

Toshiba_R850_6.jpg

15 pouces, c’est la diagonale passe-partout, le meilleur compromis entre mobilité et confort. Après une période de déclinaisons dans tous les sens avec notamment des 16 pouces, on en est revenu à un consensus autour du 15,6 pouces en 16/9. La résolution standard est le 1366 x 768, mais le haut de gamme tend à aller vers le Full-HD. Cela a évidemment pour avantage une plus grande finesse de l’affichage, notamment pour les photos et les vidéos mais aussi l’inconvénient d’icônes et généralement d’éléments de l’interface plus petits et donc moins lisibles, surtout pour ceux qui ont du mal à voir de près. Toujours est-il que le confort d’un 15 pouces est réel et qu’il se suffit à lui-même pour tous les usages, du surf à la vidéo. Si les dimensions sont logiquement déjà généreuses, tous les 15 pouces ne sont pas logés à la même enseigne. Ils peuvent être plus ou moins fins, plus ou moins légers (de 2,5 à 3,2 kg) et plus ou moins autonomes (deux à 10 heures) sans que la performance n’en soit affectée. Il vous appartient d’évaluer vos usages car c’est un point systématiquement négligé à l’achat, alors qu’à l’usage le manque de nomadisme se fait bien sentir.

Toshiba_R850_4.jpg

En fait c’est assez simple. Si vous emportez votre portable hors de votre logement régulièrement, soit plus d’une fois par mois, privilégiez toujours la finesse, la légèreté et l’autonomie. Pour les performances, c’est assez simple aussi, n’achetez qu’un notebook équipé d’un processeur Core i de seconde génération. Le Core i3 suffit à toutes les tâches courantes bureautiques et multimédia jusqu’à la retouche photo. Un Core i 5 fera gagner en réactivité générale et sera plus adapté pour la retouche photo lourde et le montage vidéo ainsi que le jeu. Enfin, un Core i 7 sera parfait pour tout en toutes circonstances mais pour la bureautique et le multimédia, il ne vous apportera rien comparé au Core i5. La présence d’une carte graphique dédiée n’a d’intérêt que pour le jeu et il faudra choisir le niveau de gamme en fonction de vos exigences en matière ludique. Dernier point auquel il faut prêter attention, un disque dur qui tourne plus vite, typiquement à 7 200 tours/min, fera gagner en réactivité sur toutes les applications.

Toshiba_R850_9.jpg

Quelle autonomie ?

Acer_Iconia.jpg

L’autonomie est presque toujours négligée lors de l’achat alors qu’en usage nomade, c’est peut-être la caractéristique la plus importante. Il n’y a rien de plus agaçant que d’être à court d’énergie loin d’une prise de courant. Et ne croyez pas qu’il faille aller au milieu de la jungle pour cela… Surfer avec une tablette dans le canapé peut être interrompu par manque de batterie et la prise ainsi que le chargeur ne sont sans doute pas à côté, sans parler de la gêne avec un fil à la patte. Attention aussi aux données du constructeur. Il faut en général soustraire 25 % au chiffre annoncé.

tablo4.jpg

Quels poids ?

Qu’il soit plus ou moins grand, vous finirez toujours par emporter votre ordinateur portable, d’où son nom. Et c’est au plus tard à ce moment-là que vous regretterez de ne pas avoir opté pour un modèle moins lourd… C’est évidemment d’autant plus vrai que vous emportez votre ordinateur souvent.

tablo5.jpgAsus_N53SN_2.jpg

En France, la tendance est aux grands ordinateurs portables de 17 pouces et plus car finalement il s’agit le plus souvent de remplacer un ordinateur de bureau et on suppose que l’on ne le déplacera pas beaucoup. Pourtant, nous pensons que c’est généralement – hors cas particulier – une très mauvaise idée. Un notebook de 17 pouces est intransportable ou presque, que ce soit en déplacement ou même à l’intérieur du domicile. Surfer avec un 17 pouces sur les genoux est un exercice à réserver à ceux qui veulent se muscler les cuisses… Si c’est pour utiliser le portable toujours au même endroit, achetez un tout-en-un qui dispose d’un écran de 23 pouces ou plus. Il est même comparativement un peu moins cher, ce qui vous laissera suffisamment d’argent pour acquérir un netbook ou une tablette. Ou alors, achetez un 13,3 ou un 15,6 pouces et accompagnez-le d’un moniteur 24 pouces, le prix sera là encore quasiment le même et vous aurez un poste résidentiel confortable doublé d’une solution nomade.

Iiyama_E2473HDS.jpg

Autre motivation possible, la qualité sonore supérieure d’un 17 pouces. Qu’à cela ne tienne, dotez votre 15 pouces d’enceintes multimédia. Il y a cependant certains cas particuliers où un 17 pouces est néanmoins adapté, notamment si l’activité principale requiert un grand écran et exige que l’on s’en serve à plusieurs endroits. Cela peut être le cas de la retouche photo, du montage vidéo ou encore du jeu vidéo. En sachant qu’il faudra être motorisé lors des déplacements, c’est une solution. Et dans ce cas, il est évident que seul le haut de gamme en Core i 7 (et pour le jeu avec une carte graphique musclée) n’a d’intérêt. Même en cherchant bien, difficile de voir un avantage à acquérir un 17 pouces entrée de gamme, on sera toujours mieux servi par un 15 pouces que l’on pourra accompagner d’un moniteur.

L’importance du clavier

Netbook_MSI_3.jpg

Si on préfère un ordinateur portable à une tablette, c’est pour pouvoir écrire convenablement. Et dans cette optique, il faut que le clavier soit ergonomique (ce qui n’est pas toujours le cas). Déjà, il faut privilégier les modèles chicklet qui tendent à se généraliser. Cela veut dire que les touches rentrent directement dans le châssis. Non seulement le confort est meilleur, mais cela évite aussi de salir l’intérieur. Par ailleurs, il faut que les touches soient de taille standard, y compris celles qui ne sont pas des lettres mais dont on se sert souvent. Une touche Entrée placée ailleurs que d’habitude ou qui n’a pas la même forme peut s’avérer être un gêne considérable sans que l’on n’arrive jamais à s’y habituer vraiment. Le touchpad a également son importance et il doit être agréable à manipuler, mais sinon on pourra toujours ajouter une souris.

Les connexions

Connexions.jpg

Communiquer avec l’environnement autour de vous, c’est la base de l’informatique et du multimédia. Il faut donc veiller à ce que cela puisse se faire le plus simplement possible. Et pour cela, l’ordinateur doit être doté des bonnes connexions. Pour aller sur le Net ou se relier à un réseau, le WiFi N est désormais incontournable. En revanche, une carte Sim et une compatibilité 3G ne se justifient que s’il faut impérativement que vous puissiez vous connecter partout en France. Car à l’étranger, c’est impayable. Comme les hot-spots WiFi sont de plus en plus communs, ce n’est pas une nécessité. Le Bluetooth permet de connecter un système audio sans fil et une souris sans adaptateur. C’est bien mais pas indispensable. Pour les prises USB, il en faut le plus possible, au moins deux. Préférez aussi la présence d’au moins un port USB 3.0. Cette dernière version est bien plus rapide et tend à se généraliser. Un lecteur de cartes mémoire doit également être de la partie. Attention, s’il s’agit de micro-SD, celles de votre appareil photo ne pourront pas être lues directement. Sachez qu’il existe aussi des lecteurs de cartes externes assez petits qui se connectent en USB ou même sur le port Apple. La présence d’une sortie HDMI (ou mini/micro-HDMI) est mandataire car cela permet de se connecter à un téléviseur plat pour profiter d’un affichage plus grand.

La finition

Toshiba_R850_5.jpg

Outre l’aspect esthétique, un ordinateur portable ou une tablette est énormément sollicité et souvent transporté sans ménagement. Or il y a toutes les chances qu’une meilleure finition implique plus de robustesse. Gare à l’ajustement donc. S’il y a du jeu, c’est mauvais signe. De même, une harmonie entre les matières fait preuve d’un certain soin dans la conception. La noblesse même des matières joue évidemment un rôle majeur aussi. Pour autant, tout ce qui brille n’est pas d’or. Un aluminium coloré s’use ainsi souvent bien plus vite que du plastique laqué.

Un tout-en-un doublé

Dernière étape dans notre progression de taille, pourquoi ne pas envisager un tout-en-un ? En dehors de certains cas particuliers, plus personne n’a envie de s’encombrer avec une tour et un moniteur. Cela reste cependant le meilleur choix pour ceux qui ont des besoins extrêmes en termes de performances. Déjà parce qu’il n’y a souvent que ce choix et ensuite parce que la puissance est ainsi un peu plus abordable. Une telle configuration s’envisage là encore pour la retouche photo lourde, pour le montage vidéo et pour le jeu. On accompagnera la tour d’un moniteur 24-27 pouces. En termes de processeurs, ce sera du Intel Core i7 de seconde génération (pour l’instant). Pour les joueurs, on ira vers des cartes graphiques haut de gamme à plus de 150 euros. Le disque dur comportera au minimum 1 To et sera obligatoirement en 7200 tours/min.

Packard_Bell_One-two_2.jpg

Optez pour un PC tour pas cher n’a pas grand intérêt par rapport à un tout-en-un moins encombrant. Il s’agit en fait d’un moniteur auquel on a intégré un PC en utilisant des composants d’ordinateur portable. Les recommandations sont donc exactement les mêmes que pour les ordinateurs portables. On ira de l’AMD Brazos en entrée de gamme jusqu’au Core i7 d’Intel pour le processeur. Généralement, un tout-en-un est livré avec un clavier et une souris. Privilégiez les modèles sans fil et ergonomiques. Pour la diagonale d’écran, on pourra aller du 22 au 27 pouces suivant ses envies, la place dont on dispose et son budget. Si on opte pour un tout-en-un, il sera bon de garder un peu de budget pour l’accompagner d’un netbook ou d’une tablette pour l’usage nomade.

tablo3.jpg

Noter cet article

0/10

Les Plus

  • Très bon écran
  • Qualité générale
  • Design

Les Moins

  • Autonomie
  • Composants dépassés

1 commentaire

  1. Bonjour,
    Merci pour ces informations, pertinentes pour une non initiée comme moi, qui a déjà un PC fixe, un portable et souhaite acheter soit un notebook, soit une tablette avec clavier (généalogie oblige !) pour mes déplacements. Je pense avoir, grâce à ces informations, validé mon premier choix : le notebook.
    Courtoisement
    Christine

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here