[ TEST ] LEGO DC Super-Villains : quand les méchants deviennent gentils

0

Nombreux sont les univers explorés par LEGO dans sa franchise vidéoludique. Cette fois, nous avons pu incarner les grands méchants de DC Comics dans LEGO DC Super-Villains.

[ TEST ] LEGO DC Super-Villains : quand les méchants deviennent gentils
LEGO DC Super-Villains : les méchants ne sont pas ceux que vous croyez !

Sorti le 17 octobre dernier sur Xbox One, Playstation 4, PC et Nintendo Switch, le jeu LEGO DC Super-Villains a été développé par TT Games et édité par WB Games. Nous avons personnellement testé la version Switch. Le titre nous propose de devenir un Super-Villain et de sauver le monde du Syndicate of Justice !

LEGO DC Super-Villains : un scénario solide et toujours aussi drôle

Terre-I, les héros de la Justice League ont disparu. Batman, Superman, Wonderman et leurs collègues ont en réalité été téléportés sur Terre-III. Nos Super-Villains préférés vont avoir de la concurrence puisque des usurpateurs ont fait le chemin inverse. Il s’agit du Syndicate of Justice composé, entre autres, d’Ultraman, de Superwoman et d’Owlman. Ce sont les versions maléfiques des héros de Terre-I que les Super-Villains vont vouloir démasquer afin de rester les vrais méchants de leur Terre.

LEGO DC Super-Villains vous donne la possibilité de créer votre propre Villain qui se sera échappé du pénitencier de Stryker’s Island. Vous pourrez le personnaliser de la tête aux pieds dans un éditeur particulièrement complet.

Une fois ceci fait, vous serez prêt à relever toutes les missions du jeu dans les villes les plus emblématiques de DC Comics comme Gotham, Metropolis ou encore Smallville. Plus de 160 personnages pourront être incarnés et votre Villain créé plus tôt verra ses pouvoirs se multiplier au fil de l’histoire. Chaque niveau est visuellement bien réalisé en règle générale tout comme les Super-Villains que l’on peut contrôler. Il en est de même concernant la bande-son et le doublage.

TT Games propose une nouvelle fois un scénario bien construit et teinté d’humour où nos Super-Villains préférés sont souvent tournés en dérision. L’intrigue se suit avec plaisir de bout en bout et on aime s’attacher à chaque personnage que l’on contrôle. Malheureusement, LEGO DC Super-Villains continue de recycler de très vieilles mécaniques.

Quand est-ce qu’un jeu LEGO nous surprendra à nouveau ?

Qu’on soit clair dès le début, LEGO DC Super-Villains n’invente rien et c’est un peu son plus gros problème. Comme dans tous les jeux de la saga, il faut détruire pour construire et continuer d’avancer, rien de plus, rien de moins. Les énigmes sont trop simples pour que l’on se creuse les méninges. Des aides sont quand même là au cas où mais absolument pas indispensables. Pour terminer un niveau, il n’y a qu’une seule façon de le faire, le jeu ne vous laisse pas tellement le choix de faire autrement. Les différents boss sont aussi très simples à battre, peu importe le personnage utilisé. Ajoutons à tout ça une intelligence artificielle à la ramasse. Ne soyez pas surpris si l’un de vos ennemis décide de sauter dans le vide ! Autre problème, la caméra qui est bien trop capricieuse à certains moments. Parfois, il faut avancer à l’aveugle ! Pratique non ?

Comptez une dizaine d’heures pour finir LEGO DC Super-Villains. Comme dans les autres jeux LEGO, on vous encourage à recommencer chaque niveau en mode libre pour découvrir de nouveaux passages. Il faut avoir l’envie de le faire.

Conclusion

LEGO DC Super-Villains répète une recette qui commence sérieusement à prendre de l’âge. Le nouveau jeu de TT Games s’en sort toutefois grâce à un scénario décalé très prenant et à un level design soigné. N’oublions pas non plus le système de création de personnage très complet.

Retrouvez nos autres tests de jeux vidéo ici !

[ TEST ] LEGO DC Super-Villains : quand les méchants deviennent gentils
4.5 (90%) 2 votes
LEGO DC Super-VIllains : les méchants ne sont pas ceux que vous croyez !

6.5/10

LEGO DC Super-Villains

Les Plus

  • Un scénario bien ficelé
  • Un level design séduisant
  • Les nombreuses options de personnalisation de son personnage

Les Moins

  • Extrêmement répétitif
  • Une intelligence artificielle au QI d’huître
  • Une caméra capricieuse

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here