Test Logitech Multimedia Speakers Z333 : Un système 2.1 qui manque de coffre

0

Logitech Multimedia Speakers Z333

Avec les enceintes Z333, Logitech propose de restituer le son d’un ordinateur, d’une console, d’un baladeur et même d’un smartphone et d’une tablette et ce, à un prix raisonnable (60 €). Ce kit 2.1, composé de deux satellites et d’un caisson de basse, promet un son puissant (40W) avec des graves profonds et intenses. Les Z333 sont destinées à l’écoute de musique mais aussi à la restitution des ambiances sonores des jeux vidéo. De quoi réveiller vos voisins ? C’est ce que nous allons voir ou plutôt…écouter.

Au déballage

Logitech Multimedia Speakers Z333

A l’ouverture du carton, on remarque que Logitech n’a pas fait les choses à moitié. Les différentes instructions et croquis pour le branchement des diverses sources sont directement indiquées sur deux volets du carton. C’est très pratique et cela évite de chercher dans le manuel, que l’on finit souvent par perdre de toute façon. A l’intérieur de l’emballage, se trouvent les deux satellites, le caisson de basses ainsi qu’un petit boîtier de commandes filaire. Il permet de mettre hors et sous-tension les enceintes et assure le contrôle du volume grâce à son gros bouton semblable à ceux que l’on trouve sur des amplis Hifi. Il est aussi possible d’y connecter un casque via la prise jack 3,5 mm intégrée. Le câble est solidaire du caisson de basses, tout comme les autres (jack 3,5 mm et l’alimentation électrique). Les satellites sont pourvus de leur propre câble (solidaires eux aussi) qui se termine par un connecteur RCA. Le raccordement au caisson s’effectue via les connecteurs idoines représentés par les couleurs noire et bleue. Notez que le caisson dispose aussi de connecteurs RCA droite/gauche (rouge et blanc) pour la connexion d’une source telle qu’un lecteur DVD ou Blu-ray et d’un réglage du volume des graves. Côté design, Logitech reste dans du sobre et classique avec des satellites de taille moyenne (19,2 x 9 x 10,8  cm) et un caisson de basses peu imposant (23,2 x 15,7 x 23,2 cm). Etonnamment, ce dernier est très léger avec 2,5 kg sur la balance…et sonne creux quand on tapote dessus. Cela laisse présager une conception en panneau MDF (fibre de bois compressées) de faible épaisseur. La finition de l’ensemble est soignée avec une peinture noire mate. Chaque élément dispose de patins antidérapants, qui, dans la pratique, ont tendance à glisser… Enfin, notons que la longueur des câbles n’est pas très grande (1,5 m), ce qui implique de placer le caisson et les satellites à proximité les uns des autres.

Comment il sonne

Logitech Multimedia Speakers Z333

Les satellites se composent d’un medium de 7,6 cm et d’un tweeter de 3,2 cm. Ils affichent chacun une puissance de 8W. Le caisson affiche une puissance de 24W. Il intègre un haut-parleur de 13,3 cm associé à un évent (sortie d’air). Il est de type Bass Reflex. Le principe est que les signaux de basse fréquence générés à l’arrière du haut-parleur sont reflétés à l’intérieur du caisson, puis restitués dans la pièce d’écoute à travers l’évent et en phase avec les signaux diffusés par l’avant du haut-parleur. Ce qui permet un meilleur rendu des graves. A l’écoute, les aigus sont présents mais le rendu manque un peu de précision. Les mediums, quant à eux, sont mieux restitués avec une bonne retranscription des instruments et des voix bien mises en avant. En revanche, les graves manquent cruellement de profondeur, de rondeur. Le rendu est plat, et ce, quel que soit le type musique. Même en jouant sur le réglage du volume des basses sur le caisson, ça ne change rien ! C’est assez décevant. Dans les jeux, on retrouve les mêmes sensations, ça manque de punch. Cependant, tout n’est pas noir. La restitution stéréophonique reste correcte et le système est plutôt puissant (40W au total) compte tenu de sa taille.

Les raffinements

Logitech Multimedia Speakers Z333

Logitech ne fournit aucune application pour son kit 2.1. Toutefois, la marque propose en option (40 €) un module audio Bluetooth qui se raccorde aux enceintes, soit via les connecteurs RCA, soit le câble jack 3,5 mm. Cet adaptateur, compatible Bluetooth A2DP, est associé à une application disponible pour les environnements iOS et Android. Elle permet de diffuser de la musique depuis un smartphone ou une tablette.

Notre avis

Les Logitech Z333 tiennent-ils leurs promesses ? Réponse : pas vraiment. Si la conception 2.1 laissait présager une bonne restitution, à l’écoute il en est tout autrement. Les mediums sont, certes, bien présents avec une bonne restitution des voix et des instruments mais les aigus manquent de précisions. La déception vient surtout du rendu des graves. La restitution manque d’ampleur, de profondeur, de rondeur. De fait, que ce soit en musique, dans les jeux et même dans les films, on ne ressent aucune émotion. En outre, la possibilité de régler le volume des basses, sur le caisson, n’y change rien. Pas de quoi réveiller un chat ! On apprécie toutefois, une bonne restitution stéréophonique et la puissance de ce kit 2.1. Mais au final, on reste sur sa faim surtout à ce nouveau de prix.

Les concurrents

Edifier M1380 2.1 – 60 €

Altec Lansing SND313M 2.1 – 60 €

Hercules XPS BassBoost 2.1 – 55 €

Caractéristiques

– Type : kit 2.1

– Puissance : 40W RMS

– Satellites : 2 x 8W (haut-parleur 7,6 cm, tweeter 3,2 cm)

– Caisson de basses : 24W (haut-parleur 13,3 cm, conception Bass Reflex)

– Rapport signal/bruit : 85 dB (satellites), 80 dB (caisson)

– Réponse en fréquence : 55 Hz à 20 kHz

– Niveau de pression sonore : (SPL) : > 96 dBA

– Connecteurs : entrée stéréo RCA, jack 3,5 mm, prise casque 3,5 mm

– Commandes : volume, marche/arrêt sur le boîtier de commande, volume des graves sur le caisson

– Compatibilité : PC, Mac, consoles, smartphones, tablettes, lecteurs DVD/Blu-ray, téléviseurs

– Dimensions : 23 x 23,2 x 15,7 cm (caisson), 19,1 x 10,8 x 9 cm (satellite), 5,4 x 5,4 x 5,5 cm (boîtier de commande

– Poids : 2,5 kg (caisson), 600 g (par satellite), 72 g (boîtier de commande)

Notes

– Qualité de fabrication : 7/10

– Fonctionnalités : 7/10

– Performances : 4/10

– Ergonomie : 6/10

– Rapport qualité/prix : 5/10

Note finale : 5,8/10

Le prix : 60 €

Noter cet article

Pas de commentaires

Laisser un commentaire