Test Motorola Moto X Style, Un smartphone à l’ambition mesurée

0

Moto_X_Style_Colors_Back_Lifestyle

Si Motorola se concentre principalement sur des téléphones affichant un excellent rapport qualité/prix, la marque n’a pas, pour autant, délaissé le haut de gamme. Ainsi, le Moto X Style testé ici adopte une approche élitiste : processeur puissant, grand écran WQHD et surtout des possibilités de personnalisation avancées. Reste à voir si cela sera suffisant pour rivaliser avec un Galaxy S6 Edge+ qui domine sans partage la catégorie.

Au déballage

Moto_X_Style_Black_Back_Hero

Comme avec la plupart des autres modèles du constructeur, on vous conseille très fortement de personnaliser le téléphone sur le site Moto Maker. Les possibilités sont nombreuses. On peut choisir entre différentes couleurs pour la plupart des pièces du téléphone. Le dos de l’appareil peut même être habillé de cuir ou de bois pour 20 € de plus. La gravure est, elle, toujours gratuite. Quelques soient vos choix vous recevrez un téléphone joli et surtout très bien fini. Bien qu’agréable en main et doté de bords très fins, le Moto X Style reste toutefois massif. A moins d’être doté d’énormes paluches on devra le tenir à deux mains pour l’utiliser confortablement. A la différence d’autres marques, Motorola n’a pas encore basculé vers l’USB Type C (qui offre notamment une prise réversible) et se contente d’un très classique port micro-USB. Par ailleurs, une trappe située sur la tranche supérieure dissimule le lecteur micro-SD et l’emplacement nano SIM.

Une fois allumé

Moto_X_Style_Black_Front_Display_Lifestyle

Fort de son bref passage sous l’escarcelle de Google, Motorola a su tirer profit de l’offre logicielle du géant du Web. Ainsi, le terminal fonctionne sous la version Android 5.1.1 qui n’a quasiment pas été modifiée. L’expérience utilisateur est donc similaire à celle que l’on a avec un appareil Nexus. Les rares ajouts sont vraiment utiles comme l’outil de migration diablement efficace qui permet de transférer facilement toutes données d’un téléphone à un autre. En outre, la possibilité de créer des profils de notifications en fonction de l’endroit où l’on se trouve se révèle également très utile. Par exemple, on peut demander la désactivation des SMS ou de son compte mail professionnel à partir d’une certaine heure quand on est chez soi. Cerise sur le gâteau, tout cela est parfaitement optimisé, avec une fluidité sans faille quel que soit le nombre d’applications lancé. Autre point fort : le support de Motorola est parmi les meilleurs du marché. On est ainsi sûr de pouvoir bénéficier de mises à jour très rapides pendant plusieurs années. Une chose qui reste encore trop rare dans l’univers Android.

Ce qu’il a dans le ventre

Moto_X_Style_Black_Front_Camera

Le téléphone est doté d’une dalle qui mesure 5,7 pouces de diagonale (14,4 cm) et qui s’appuie sur la technologie IPS. La résolution WQHD (2 560 x 1 440 pixels) garantit une très bonne finesse d’affichage (515 point par pouces) et offre une luminosité élevée et des couleurs très fidèles. On regrettera juste un contraste tout juste moyen. Notez que le passage à un écran IPS sur le Moto X Style a des effets secondaires inattendus. En effet, la version 2014 du Moto X était équipée d’une dalle Super AMOLED. Cela permettait d’afficher en permanence des informations à l’écran, en n’allumant que les pixels nécessaires. Avec le Moto X Style, la dalle IPS étant incapable de cela, c’est tout l’écran qui s’illumine, ce qui aura sans doute un impact sur l’autonomie. Côté photo, le capteur 21 Mpixels affiche de bons résultats, en particulier, dans de bonnes conditions de luminosité. Malheureusement, il se débrouille moins bien en basse lumière, avec un bruit qui monte assez vite. On reste donc loin des meilleurs photophones. Le capteur frontal de 5 Mpixels produit de bons clichés et, chose inhabituelle, il est doté d’un flash. A vous donc, les beaux selfies en soirée ! L’application photo Motorola est toujours aussi minimaliste mais très réactive. Les possibilités sont limitées avec peu d’options pour le traitement des clichés… On vous recommande donc de passer par une application tierce comme Camera Zoom FX pour gagner un peu plus de contrôle sur vos photos.

Comment il tourne

Moto_X_Style_Black_Front_Back

Chose assez étonnante, Motorola a équipé son terminal d’un processeur Snapdragon 808 plutôt que du Snapdragon 810 qui équipe habituellement les smartphones haut de gamme. Doté de « seulement » six cœurs, cette puce est moins véloce mais offre l’avantage de moins chauffer que sa grande sœur. Dans la pratique, les performances brutes sont donc logiquement moins bonnes que celles des meilleurs modèles du marché, entre 20 et 30%, selon les benchmarks. Bien que la résolution soit élevée, les  jeux fonctionnent de manière fluide, même si l’on remarque par moment quelques baisses de framerate (nombre d’images par seconde). Si nous pensions que le choix d’une dalle IPS aurait un impact sur l’autonomie, elle s’avère finalement très correcte avec une journée et demie d’utilisation en condition standard (Appels, SMS, réseaux sociaux, navigation web). La gestion de l’énergie est correcte, même si l’on remarque qu’un throttling (extinction de quelques cœurs pour éviter la surchauffe) se met en place après une dizaine de minutes de jeu. On reste, toutefois, bien loin de l’effondrement des performances que l’on avait remarqué sur le Sony Xperia Z5 Compact.

Les raffinements

Moto_X_Style_Black_Back

Malgré la présence de deux haut-parleurs en façade, le son est assez moyen, avec une distorsion qui se fait très vite entendre dès que l’on monte le volume. La sortie casque est en revanche de très bonne qualité.

Notre avis

Moins ambitieux que Sony ou Samsung, Motorola nous propose, cependant, un smartphone haut de gamme vraiment agréable à utiliser. Bien fini, doté d’un bon écran et affichant de bonnes performances, c’est un smartphone équilibré qui ne souffre d’aucun défaut majeur. On regrette, toutefois, que le capteur photo ne soit pas mieux exploité. Sa seule vraie faiblesse est son prix. S’il est moins onéreux que les modèles haut de gamme de grandes marques, il reste nettement plus cher que ces concurrents directs comme le Honor 7 ou le One Plus Two… A vous de voir si les possibilités de personnalisation avancées du Moto Maker et la garantie d’un bon suivi logiciel valent les 150 € de différence.

Les trois concurrents

Huawei Honor 7 – 350 €

– OnePlus Two – 400 €

– Motorola Moto X Play – 380 €

Caractéristiques techniques

– Système : Android 5.1.1

– Ecran : 5,7 pouces (14,4 cm), IPS, 2 560 x 1 440 pixels, 515 ppp

– Processeur : Qualcomm Snapdragon 808, 6 cœurs cadencés à 2 GHz

– Mémoire : 3 Go de RAM, 32 Go de stockage + micro SD

– Capteur photo : 21 Mpixels (dorsal), 5 Mpixels (frontal)

– Connectivité : Wi-Fi ac, Bluetooth 4.1 LE, micro-USB

– Dimensions : 15,4 x 7,6 x 1,1 cm

– Poids : 179 g

Note

– Qualité de fabrication : 9/10

– Fonctionnalités : 8/10

– Performances : 8/10

– Ergonomie : 7/10

– Rapport qualité/prix : 7/10

Note finale : 7,8/10

Le prix : 600 €

Test Motorola Moto X Style, Un smartphone à l’ambition mesurée
Noter cet article

Pas de commentaires

Laisser un commentaire