[ TEST ] State of Decay 2 (Xbox One, PC) : que vaut-il un mois après sa sortie ?

0

State of Decay 2 a été lancé le 22 mai dernier sur Xbox One et PC. Bourré de nombreux bugs à sa sortie, le jeu de survie développé par Undead Labs a depuis été patché. Alors, un titre mort ou vivant ?

[ TEST ] State of Decay 2 : que vaut-il un mois après sa sortie ?
State of Decay 2, est-il bon un mois après sa sortie ?

Rassemblez ce qu’il vous reste, mettez votre sac à dos et survivez à cette apocalypse zombie, c’est que propose State of Decay 2. Un concept simple mais une structure complexe qui va vous amener à parcourir trois maps pour trouver la base idéale. State of Decay, premier du nom, est sorti il y a déjà 5 ans et reposait sur le même socle. Ce deuxième opus est-il une renaissance ou un cadavre encore en putréfaction ?

State of Decay 2 : un manque cruel de finitions mais un rendu convenable

Comme son prédécesseur, State of Decay 2 n’est pas une claque visuelle. Cet opus a subi un léger rafraîchissement graphique par rapport au premier mais rien d’exceptionnel à tel point que l’on peut parler d’un State of Decay 1.5. Les finitions manquent de soin et les chutes de framerate gênent quelques fois l’expérience. Cependant, les effets de lumière sont plutôt bien gérés dans l’ensemble. Le titre est surtout très impressionnant de nuit. En effet, si vous n’allumez pas votre lampe-torche ou les phares de votre véhicule, vous serez plongé dans une obscurité totale. Seuls les yeux rouges des zombies atteints de la Peste sanglante vous guideront mais il faudra plutôt fuir à ce moment-là.

Quelques bugs sont aussi à signaler et parfois, ces derniers sont franchement agaçants. Il m’est arrivé à plusieurs reprises de devoir abandonner mon véhicule car celui-ci était bloqué à cause de quelques cailloux. Le problème, c’est que le coffre était chargé de matières premières et de nourritures, des ressources qui ne se trouvent pas dans toutes les ruines de la carte. Contrairement au coffre de ma voiture, la trame scénaristique est quasiment vide.

Un scénario léger et des quêtes répétitives

N’attendez pas de State of Decay 2 un scénario signé Robert Kirkman, le titre dépeint rapidement le portrait des protagonistes. Bien entendu, les clichés sont partout. Au départ, vous devrez choisir le couple que vous contrôlerez. Après le tutoriel, vous vous retrouverez sur la map avec comme première mission de trouver une base. C’est là que la gestion de votre inventaire débutera puisqu’il faudra répondre aux besoins de tout ce petit monde. Nourriture, matières premières, carburant, munitions, vous devrez explorer chaque coin de la carte pour que le moral de votre communauté reste au beau fixe.

Cette dernière pourra s’agrandir si vous choisissez de recruter d’autres survivants. Certains seront seuls, d’autres lutteront en groupe. Dans tous les cas, chaque quête accomplie pour eux vous permettra d’accumuler des points de réputation. Si votre personnage en a assez, il pourra devenir le leader de votre troupe. Grâce à lui, vous débloquerez des bâtiments uniques. Les missions dans State of Decay 2 sont souvent les mêmes : trouver des ressources pour votre communauté, en dénicher pour les autres survivants et éradiquer les cœurs de peste.

Farmer, farmer et… farmer

Pour que tous les survivants de votre groupe soient heureux, il va falloir accumuler des ressources. Soit vous explorez la map sans aucune aide, soit vous utilisez votre radio qui vous permettra de savoir où elles se trouvent.

Ne recrutez pas à la va-vite de nouveaux survivants car vous devez avoir l’équipement nécessaire pour les accueillir (nourriture, lits, matières premières, etc…) ! Qui dit manque de ressources dit moral désastreux et vos coéquipiers peuvent parfois en venir aux mains et/ou laisser à l’abandon vos installations. À noter que dans State of Decay 2, il vous faudra des personnages avec des compétences spécifiques pour concevoir certaines constructions.

Méfiez-vous de la Peste sanglante !

Dans State of Decay 2, il existe plusieurs types de zombies. Rien de bien nouveau dans le milieu puisque vous combattrez des marcheurs, des coureurs ou encore des baraqués. Il faut surtout se méfier des zombies atteints de la Peste sanglante. En plus d’être beaucoup plus résistants, ils peuvent vous transmettre cette maladie. Dans ce cas-là, il faudra préparer un remède dans votre infirmerie. Si vous n’avez pas les ressources nécessaires, vous devrez tuer ou exclure le personnage touché sinon il deviendra à son tour un mort-vivant.

Pour lutter contre la Peste sanglante, vous devrez détruire tous les cœurs de peste mais attention aux zombies qui rôdent autour. Même après l’éradication de toutes les menaces, il se peut que certains morts-vivants apparaissent de nulle part. En revanche, quand votre personnage meurt, c’est définitif.

Conclusion

State of Decay 2 (PC / Xbox One) compense son problème d’optimisation par son ambiance, particulièrement réussie. Le titre d’Undead Labs met le paquet sur la simulation sans être excessif. La Peste sanglante permet d’ajouter un contenu scénaristique non-négligeable même si elle n’est pas assez exploitée. Car oui, ce qui manque à ce jeu, c’est un scénario qui ne pousse pas le joueur à répéter sans cesse les mêmes actions.

[ TEST ] State of Decay 2 (Xbox One, PC) : que vaut-il un mois après sa sortie ?
3.7 (73.33%) 3 votes
State of Decay 2

7/10

State of Decay 2

Les Plus

  • Une simulation réussie
  • Une ambiance convaincante
  • Une très bonne durée de vie

Les Moins

  • Un rafraîchissement graphique trop léger
  • Des missions répétitives
  • Encore de nombreux bugs

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here