GrayKey : l’outil permettant de déverrouiller un iPhone qui fait scandale

0

Depuis peu, la police américaine s’arrache un outil capable de déverrouiller n’importe quel iPhone. Nommé « GrayKey », celui-ci pose problème, notamment au FBI.

GrayKey : l'outil permettant de déverrouiller un iPhone qui fait scandale
Le boîtier GrayKey utilisé par la police américaine

Il y a un mois, nous vous parlions du GrayKey, ce petit boîtier qui permet de déverrouiller n’importe quel iPhone, quelle que soit sa version d’iOS, en toute simplicité. Nous apprenons désormais par le biais d’une enquête de Motherboard que l’appareil est utilisé par la police américaine dans le cadre de leurs investigations pour avoir accès aux données stockées sur les smartphones de suspects.

GrayKey, un succès chez la police américaine qui embête le FBI

D’après MotherBoard, la police de plusieurs états américains ont fait l’acquisition d’un boîtier GrayKey. Étant donné qu’Apple ne fournit aucune porte dérobée sur ses iPhone, l’appareil leur permet de poursuivre leurs investigations sans être dérangées par la protection des smartphones. L’appareil fonctionne même sous la dernière mouture iOS 11 et jusqu’à l’iPhone X.

Une diffusion massive du GrayKey à de quoi inquiéter. Il risque fortement de tomber entre des mains moins bien intentionnées que la police, ou au contraire entre les mains de la marque à la pomme qui pourrait corriger la faille utilisée. Le FBI se montre en tous cas embarrassé par la situation. L’existence du GrayKey leur pose un véritable problème : le FBI mène actuellement une campagne pour demander l’intégration de portes dérobées sur l’iPhone. Mais avec la création de ce boîtier, ces derniers perdent un argument à faire valoir auprès des institutions pouvant obliger Apple à fournir un accès à ses smartphones, ce que la firme de Cupertino refuse catégoriquement, pour des questions de vie privée.

Le FBI  a par ailleurs refusé de répondre à Motherboard lorsqu’il lui a été demandé s’il avait acquis des boîtiers GrayKey. Ces derniers sont conçus par la société Grayshift, qui compte au moins un ancien ingénieur sécurité d’Apple dans ses rangs. Ils les vendent en deux modèles : l’un à 15 000 dollars avec une capacité de 300 déblocages d’iPhone, l’autre à 30 000 dollars pour des déblocages illimités.

GrayKey : l’outil permettant de déverrouiller un iPhone qui fait scandale
4 (80%) 1 vote

Pas de commentaires

Laisser un commentaire