La voiture autonome d’Uber a choisi d’ignorer la victime

1

Les premières conclusions de l’accident mortel de mars impliquant une voiture autonome d’Uber ont été annoncées. Une possible mauvaise configuration.

La voiture autonome d'Uber a choisi d'ignorer la victime
Une Volvo XC90 d’Uber

En mars dernier, une Volvo XC90 d’Uber configurée en mode autonome avait percuté une piétonne et qui était décédée après son transport à l’hôpital. Les premières conclusions de l’enquête viennent d’être rendues publiques et prennent la piste d’une mauvaise configuration du logiciel de détection.

Le logiciel d’Uber semble en cause

C’est le site américain The Information qui publie ces informations. Ainsi, le « chauffeur » de la voiture a été mis hors de cause et les capteurs de la voiture autonome ont bien détecté la piétonne et ils ne sont pas en cause. Par contre, il semble que ce soit le logiciel en charge de la détection qui le soit. En effet, celui-ci a malheureusement estimé que la personne qui traversait n’était pas un obstacle nécessitant un arrêt d’urgence. La voiture autonome a donc continué sa route provoquant l’accident mortel.

Il faut savoir que les logiciels des voitures autonomes, que ce soit Uber, Waymo (Google), Tesla ou autres, sont configurés afin de détecter, reconnaître et agir en fonction des obstacles et afin d’offrir une conduite fluide. En effet, si au moindre papier qui vole sur le côté de la route le véhicule s’arrête, l’expérience d’autonomie risque d’être décevante. Et c’est là toute la difficulté.

Dans ce cas, le mode autonome du véhicule Uber était trop « léger » et l’enquête, qui continue, s’oriente maintenant vers le degré de responsabilité d’Uber.

Ainsi, si chaque constructeur de voitures autonomes semble rencontrer des problèmes, ils sont à chaque fois différents. Pour Tesla, le conducteur ne prêtait pas attention à la route et aux alertes du système Autopilot, et pour Waymo, le véhicule était au mauvais endroit au mauvais moment. D’ailleurs, pour ce dernier cas, Waymo a publié la vidéo de l’accident pour le prouver :

La voiture autonome d’Uber a choisi d’ignorer la victime
4 (80%) 1 vote

1 commentaire

Laisser un commentaire