[ Vendredi 25 février 2011 ] par Stéphanie Chaptal
HP Pavilion dm3, un ultraportable élégant
|
7
Design et finition
Son
Connectique
Performances trop justes
Couleurs trop froides
 Prix en boutique (hors frais de port)
Batterie pour HP PAVILION DM3 PriceMinister Occasion 200.00 €
Batterie pour HP PAVILION DM3-3000 - 5200mAh 11DOT1V Li-ion PriceMinister Occasion 47.70 €
Batterie pour HP PAVILION DM3-3100 - 5200mAh 11DOT1V Li-ion PriceMinister Occasion 47.70 €
Batterie pour HP PAVILION DM3T-3000 - 5200mAh 11DOT1V Li-ion PriceMinister Occasion 47.70 €
Batterie Pc Portables pour HP Pavilion dm3 PriceMinister Occasion 71.60 €


HP Pavilion dm3, un look soigné





Dans la série des Pavilion, HP signe avec ce nouveau dm3 un modèle particulièrement élégant. Tour en aluminium gravé argent légèrement teinté de mauve, contour du touchpad chromé, clavier aux touches noires souples : son look a été soigné et séduit. En revanche, le chrome autour du touchpad est un véritable aimant à empreintes digitales. Hormis ce détail, l’ensemble est très agréable à utiliser avec un clavier silencieux et confortable quand on tape longtemps. Les touches sont suffisamment grandes pour éviter les mauvaises manipulations.

Une connectique bien située




Sa connectique se fait discrète et elle est bien pensée en se situant des deux côtés de l’appareil. Graveur externe, quatre ports USB 2.0, un lecteur de cartes mémoire 5-1, deux sorties vidéo dont une HDMI : tout y est. Même le système de démarrage et le bouton de connexion sans fil sont sur le côté. Un vrai plus pour éviter toute mise en route intempestive de l’un ou de l’autre. Avec une autonomie mesurée d’à peine trois heures et demie, la moindre source d’économie d’énergie est la bienvenue. Nous mesurons l’autonomie dans le mode multimédia en lançant un film au format DivX avec la luminosité de l’écran réduite et Windows en mode économie d’énergie. On peut espérer un peu plus si on se contente de bureautique ou de surf mais quoi qu’il en soit, pour un ultraportable nomade, ce n’est pas extraordinaire.



Manque de puissance




Il faut dire que HP mise ici sur un modèle tout AMD (processeur et puce graphique) pour obtenir une meilleure synergie au détriment de l’autonomie mais également de la puissance. Les scores plutôt faibles sur nos benchs, et notamment sur 3Dmark, le démontrent. Cela suffira aux tâches simples comme la bureautique et le Web. La lecture de vidéos HD passe aussi mais dès que l’on s’aventure vers de la retouche photo un peu lourde par exemple, l’ordinateur ne suit plus. Les jeux vidéo récents sont proscrits, à moins de baisser dramatiquement résolution et détails ou de se contenter de titres très pue gourmands en 3D. HP a eu la bonne idée de raccourcir le temps de démarrage pour certaines tâches. Mais si l’interface QuickWeb est pratique pour surfer, écouter un peu de musique ou envoyer un mail rapidement, elle est aussi trop fouillis au quotidien. HP inclut aussi Magic Desktop, un bureau virtuel qui adapte automatiquement l’ordinateur pour les enfants de 4 à 11 ans, leur permettant de jouer, dessiner, recevoir des mails ou surfer sur Internet en toute sécurité sans pouvoir porter atteinte aux dossiers des parents.




HP Pavilion dm3 : son chaud, écran froid >